Ces Français qui brillent à l'international

Dans un précédent article nous faisions état des oeuvres d'art françaises dans les différents musées du monde. Ce ne sont pas les seules à briller à l'étranger! Nos Chefs, acteurs, chanteurs, hommes d'affaires sont aussi, souvent, des acteurs de l'image française dans le monde. Tour d'horizon de ces acteurs stratégiques du soft power.

La gastronomie, cliché facile mais toujours d'actualité

La gastronomie française est l’un des meilleurs ambassadeurs de notre pays dans le monde , citons historiquement Auguste Escoffier et plus contemporainement Alain Ducasse et Jean-Georges . Ces étoiles françaises dans le domaine de la gastronomie ne sont pas les seuls Français à briller à l’international, mais ils sont particulièrement symboliques. La gastronomie française est et reste l'un de nos meilleurs symboles à l'international. Cela contribue aussi à l'économie hexagonale. Le groupe Ducasse compte des milliers de salariés, le vin et le cognac sont parmi les plus grands succès à l'export de la France, et la gastronomie française à l'étranger contribue aussi à l'attractivité touristique de la France.

Des légendes du sport au service des jeux

Tony Parker

Citons dans le domaine du sport Tony Parker, légende de la NBA auprès des San Antonio Spurs , il gagna à 4 reprises le championnat de basket le plus important au monde. Parker, qui gère par ailleurs un club à Lyon, est désormais un frais retraité après une ultime saison auprès des Hornets de Charlotte.

Zinedine Zidane, peut-être le plus grand joueur de football français, n’a pas quitté Madrid et est revenu au Real . D’abord joueur dans le club le plus riche du monde, lors de ses deux premières saisons, il remporte deux fois la Ligue des Champions, un championnat, une Supercoupe d’Espagne, deux Supercoupes d’Europe et deux Mondial des Clubs. Un palmarès inégalé.

Le sport, lui aussi, contribue au soft power d'un pays. La France, qui s'est battue pendant 20 ans pour obtenir les JO, ne l'ignore pas. les champions français connus dans le monde ont d'ailleurs mis la main à la pâte dans le processus de sélection, que ce soit d'anciens champions comme Guy Drut et Tony Estanguet et des stars toujours en activité à l'image de Teddy Rinner.

Une présence à l’international ancienne

L'actrice oscarisée Marion Cotillard

Les Français à l’international dans le cinéma sont, disons-le, depuis longtemps, moins présents que les anglo-saxons. Hollywood, usine à rêves et formidable machine de guerre, peut cependant s’ouvrir à celles et ceux qui viennent de loin. Parmi celles-ci, citons Marion Cotillard, Oscar de la meilleure actrice en 2008 pour la môme et qui joue derrière les caméras des plus grands réalisateurs d’Hollywood, Christopher Nolan par exemple la fait régulièrement jouer dans ses créations.

Dans les générations précédentes, Catherine Deneuve a une très belle image dans le monde entier, devenue à ses dépends une ambassadrice de facto de son pays, alors qu’Alain Delon, Pierre Richard et Jean-Claude Belmondo restent immensément connus dans les anciens pays du bloc communiste. La marque de Delon, qui porte son nom, est en bonne place dans les centres commerciaux les plus modernes de Prague, Budapest et Moscou.

Dans le domaine musical, comment ne pas citer David Guetta, DJ parmi les mieux payés au monde, et encore Daft Punk dont le dernier album, Grammy Award du meilleur album 2014, s'est vendu à près de 4 millions d'exemplaires. Plus loin dans le temps encore, Maurice Chevalier et Charles Aznavour arrivaient facilement à remplir le Madison Square Garden, le Royal Albert Hall et les meilleures salles de Rome, Madrid, Montréal et Bruxelles.

Les James Bond girls, armes de séduction massive

Carole Bouquet avec Roger Moore

Alors que l'agent 007 devrait prochainement, après le dernier opus avec Daniel Craig, être interprété par une femme, n'oublions pas les 9 James Bond girls françaises. La première était Claudine Oger en 1965 avec "Opération Tonnerre" auprès de Sean Connery. Il y eut aussi la jeune Carole Bouquet en 1981 avec "rien que pour vos yeux", Sophie Marceau inoubliable avec "le monde ne suffit pas" en 1999 et, auprès de Daniel Craig Eva Green, Olga Kurylenko, Bérénice Marlhole et Léa Seydoux.

Les humoristes dans la sphère francophone

Un bémol est à apporter à cette liste non-exhaustive. Une partie non négligeable de ces étoiles françaises n'ont du succès à l'international qu'en s'exprimant dans la langue de Shakespeare. Alors en dehors de la sphère anglo-saxonne, point de salut?

Ce n'est pas le cas pour les humoristes. Les interactions entre eux sont particulièrement présentes dans le monde francophone. Le festival juste pour rire de Montréal et le Marrakech du rire crée par Jamel Debbouze sont notamment de formidables relais pour les humoristes français dans le monde et également pour les humoristes québécois, belges, et maghrébins en France. Une internationale de l’humour en quelque sorte.

Et le monde des affaires?

Dans les milieux purement économiques, l'économie mondialisée invite de facto à des interactions permanentes entre les différents pays et acteurs économiques. Certains peuvent briller à l'international mais aussi y subir des difficultés, Jean-Marie Messier qui n'a pas réussit à batir un géant franco-américain des médias et du cinéma et Carlos Goshn, englué dans une affaire internationale ou il risque plusieurs années de prison, en sont les exemples les plus criants.

A l'inverse l'Américain d'origine Frano-Iranienne Pierre Omidyar, fondateur d'ebay et parmi les premières fortunes de la silicon valley, est un exemple éclatant de réussite.

Ainsi sport, musique, cinéma, milieux économiques et gastronomie, autants de secteurs qui voient certains de nos compatriotes avoir un succès parfois étourdissant. Une manière aussi, par ricochet, de faire rayonner leur pays d'origine.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire