Cap sur l'AFE

Cap sur l'AFE

Les élections consulaires partielles se sont déroulées le dimanche 7 novembre dans les 3 dernières circonscriptions qui n’avaient pas pu renouveler leur conseil consulaire en mai, soit les deux « circos » de l’Inde et Madagascar. Les 447 Conseillers des Français de l’étranger vont désormais pouvoir, avec un an de retard du fait de la pandémie, élire leurs représentants à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) le dimanche 05 décembre 2021.

15 circonscriptions dans le monde

Les 447 élus locaux vont donc voter par secteur géographique. Il existe 15 circonscriptions :

  • Afrique centrale, australe et orientale
  • Afrique du Nord
  • Afrique occidentale
  • Allemagne-Autriche-Slovaquie-Slovénie-Suisse
  • Amérique Latine et Caraïbes
  • Asie centrale et Moyen-Orient
  • Asie-Océanie
  • Benelux
  • Canada
  • États-Unis
  • Europe centrale et orientale
  • Europe du Nord
  • Europe du Sud
  • Israël et Territoires Palestiniens
  • Péninsule ibérique

Pour chacune de ces circonscriptions, selon le nombre de Français présents sur ces territoires, 3 à 11 représentants seront élus par leurs pairs pour les représenter à l’AFE.

Bâtiment accueillant l’AFE à Paris – Rue de la convention

L’AFE, ca sert à quoi ?

Lors de sa première réunion d’installation, l’assemblée mettra en place des commissions qui devront auditer chaque année les politiques gouvernementales. Pour cela, les commissions peuvent convoquer des membres du gouvernement, des hauts fonctionnaires mais aussi faire appel à des experts issus de la société civile pour éclairer leurs travaux.

En 2014, l’AFE avait mis en place 6 commissions :

  • Sécurité et protection des personnes et des biens
  • Enseignement, affaires culturelles, audiovisuel et francophonie
  • Affaires sociales et anciens combattants
  • Finances, budget et fiscalité
  • Lois, règlements et affaires consulaires
  • Commerce extérieur, développement durable, emploi et formation

Cette assemblée se réunit 2 fois par an à Paris afin de rechercher et proposer des pistes nouvelles pour l’enseignement, les droits, l’emploi, la formation et les prestations sociales, la fiscalité, mais aussi la bi-nationalité et l’Europe. Son objectif premier est de lutter contre les discriminations qui pourraient frapper les expatriés par rapport aux Français de l’Hexagone. L’AFE joue aussi un rôle culturel et économique en réaffirmant que les Français établis hors de France sont les premiers acteurs du dynamisme économique et culturel de la France à l’étranger.

Vivier d’administrateurs

Lors de la prise de fonctions de l’assemblée, les nouveaux élus commencent leur mandat par nommer des administrateurs ou des représentants dans les principales institutions liées aux Français établis hors de France :

  • Caisse des Français de l’Etranger (CFE) chargée de l’assurance maladie, retraite, invalidité pour les Français de l’étranger qui y cotisent
  • Agence pour l’Enseignement Français de l’Etranger (AEFE) qui gère les établissements scolaires à l’étranger
  • Commission Nationale des Bourses (aide financière à la scolarité pour les Français inscrits dans les lycées et écoles françaises homologuées par l’AEFE)
  • Commission Permanente pour l’Emploi et la Formation Professionnelle des Français de l’Etranger
  • Conseil national de l’aide juridique et au Conseil départemental de l’accès aux droits de Paris 
  • Commission Permanente pour la Protection Sociale des Français de l’étranger
  • Conseil d’orientation stratégique relatif à l’Action extérieure de l’Etat
  • Association Nationale des Ecoles Françaises à l’étranger (ANEFE).

On le voit, si cette élection ne concerne pas au premier chef les citoyens, la vie de l’Assemblée des Français de l’étranger peut avoir un impact important sur le quotidien des expatriés. Sur notre site Lesfrancais.press, nous vous présenterons dans les prochains jours les listes candidates dans les différentes circonscriptions.

Laisser un commentaire