Brexit : menaces sur les retraites des Français.

Brexit : menaces sur les retraites des Français.

Que vont devenir les retraites des Français au Royaume-Uni après le Brexit ?

A l’heure actuelle, le Royaume-Uni et la France sont liées par les accords de réciprocité en vigueur dans l’union européenne en matière de retraite. Dans quelques mois, la sortie du Royaume-Uni sera actée.

D’ici là, un nouvel accord devrait être négocié. A ceci près qu’aucun accord, ni général, ni particulier sur les retraites n’est pour l’instant en discussion. Et que le Négociateur en chef européen, Michel Barnier, se montre de plus en plus pessimiste.

Ceux qui travaillent au Royaume–Uni cotisent pour leur retraite dans le cadre du système britannique. S’ils prennent leur retraite en France, l’accord européen permet d’intégrer les trimestres et cotisations payées au Royaume-Uni pour calculer le montant de la pension en France. A partir du 31 décembre 2020, cet accord sera caduc.

 

Reste la possibilité d’un accord direct entre la France et le Royaume-Uni. Mais rien n’est prévu non plus de ce coté là.

Comment seront comptabilisées les années passées de l’autre coté de la Manche à partir du 31 décembre ? Pour ceux qui sont des travailleurs détachés, ils ont continué à cotiser à leur régime de retraite habituel en France, donc rien ne change. Ceux qui sont concernés sont ceux qui cotisent dans le système britannique, le Pension Service. Ils devraient être payés, pour la part qui lui revient, par ce système en absence d’accord. Soit au prorata des durées de cotisations. Mais les trimestres n’entreront aps dans le calcul de pension français, ce qui peut être un handicap pour le calcul à taux plein.

 

6 mois de répit !

Il est possible que l’accord d’équivalence soit prolongé de six mois, pour permettre au Royaume-Uni de négocier des accords bilatéraux avec la France- et les autres pays concernés-. Cela repousserait la date au 30 juin. D’ici là, la Caisse de retraite des Français de l’étranger se prépare à accueillir de nombreuses demandes, et affine ses propositions. Une cotisation chez elle permet de comptabiliser ses trimestres. Un calcul à faire, selon les situations de chacun. D’ici là, veiller à l’évolution du Brexit, dans ce domaine comme ailleurs.

Laisser un commentaire