Après 9 mois de confinement à Melbourne, rester ou partir ?

Après 9 mois de confinement à Melbourne, rester ou partir ?

Ils ont passé 262 jours de confinement à Melbourne. Depuis le week-end dernier, les habitants peuvent enfin sortir sans restriction. C’est le confinement le plus long du monde – presque 9 mois – pour tenter de limiter la propagation de la Covid-19. Pour les expats, le soulagement laisse place aux questions. L’Australie a été une prison dorée pendant des mois et certains ne savent plus que faire. Rester ou partir, telle est la question. 

Vivre pendant 9 mois de confinement à Melbourne 

Les confinements à Melbourne se sont enchaînés ces derniers mois. 6 au total, avec des règles strictes. Les habitants de Melbourne pouvaient sortir pour travailler, aller acheter à manger, pour consulter un médecin en cas de problème de santé ou pour faire du sport. Cette dernière autorisation ne leur permettait que de sortir 1h par jour, dans un rayon de 5 kilomètres, dans les moments les plus durs du confinement. La ville de Melbourne avait également instauré un couvre-feu à 21h, pratiquement sur toute la durée du confinement. 

Pour Marion* (le prénom a été modifié) ce confinement a été très difficile.

« Ce qui s’est passé ici m’a traumatisée. Je vais mettre longtemps à m’en remettre et à reprendre goût à habiter dans ce pays ».

Les frontières étant fermées depuis mars 2020, elle n’a pas vu sa famille depuis 3 ans. Pour elle comme pour d’autres, l’absence des proches fait partie des épreuves les plus douloureuses : « J’ai accouché l’année dernière et mes parents n’ont toujours pas rencontré leur petit-fils. Se voir au travers d’un écran ce n’est pas pareil qu’en vrai. Dès qu’ils le pourront, ils vont venir nous rendre visite, la distance et le manque sont difficiles pour eux comme pour nous » nous explique Magalie, expatriée en Australie depuis 4 ans.  

Bien que le confinement soit levé à Melbourne, tout n’est pas encore revenu à la normale. Certains magasins sont encore fermés et les restaurants ont une capacité d’accueil limité. « Maintenant qu’il y a la réouverture, il faut s’adapter ! Ça fait si longtemps qu’on est enfermés qu’on a perdu l’habitude ! » Nous explique Elisa, qui a vécu les 262 jours de confinement à Melbourne.

Rester ou partir, que faire quand les confinements s’enchaînent ? 

Alors que l’Australie faisait office de modèle au début de la pandémie mondiale, la stratégie zéro-covid a rapidement montré ses faiblesses. Le variant Delta a obligé les autorités à revoir leur stratégie de vaccination. Les confinements se sont enchaînés dans le Victoria, et Melbourne s’est vidée au fur et à mesure. « À partir du 6ème confinement, il n’y avait que des « survivants » à Melbourne » nous annonce Elisa. « Beaucoup de gens sont partis entre-temps, car ils en avaient ras-le-bol des confinements en continu ».

L’Australie vient d’annoncer l’ouverture de ses frontières pour ses habitants qui souhaitent voyager hors du territoire. De nombreux expats ayant la résidence permanente projettent déjà de rentrer en Europe pour voir leur famille. Pour autant, ils ne songent pas à quitter définitivement l’Australie.

« Nous avons le sentiment d’avoir été complètement négligés, d’être infantilisés pendant toute cette crise sanitaire. C’est un sentiment partagé par beaucoup de monde, mais je ne compte pas quitter le pays pour autant. Mon compagnon est australien, alors je vais rester ici » nous annonce Marion. 

Bien que ce confinement ait été difficile, les expats ne semblent pas totalement décidés à quitter le pays. Ils veulent avant tout voir leur famille en Europe et profiter à nouveau de l’Australie, sans restriction. Sydney vient également de sortir d’un confinement de presque 4 mois et les annonces gouvernementales laissent penser que l’ouverture des frontières est proche. Après des mois coupée du monde, l’Australie semble enfin prête à s’ouvrir au monde, pour le plus grand plaisir des expats qui se sentaient isolés et oubliés.

Laisser un commentaire