Voyage et passe sanitaire en France pour les plus de 65 ans

Voyage et passe sanitaire en France pour les plus de 65 ans

À partir du 15 décembre, toutes les personnes de plus de 65 ans devront avoir fait leur rappel « à partir du moment où elles y sont éligibles (soit 6 mois après leur dernière injection), et au terme d’un délai de 4 semaines supplémentaires maximum », peut-on lire sur le site du gouvernement. Quelles sont les conséquences pour les non-résidents qui veulent voyager en France et qui ont plus de 65 ans ?

La Commission européenne avait prévu cette situation, elle laisse la possibilité aux États d’amender le dispositif pour le renforcer mais garantit la validité des « passes sanitaires » émis par les autres pays. Dans les faits, cela se traduit par une primauté des règles du pays  active le passe sanitaire.

« Les États peuvent établir des mesures sanitaires supplémentaires si elles sont nécessaires et proportionnées (par exemple : test, quarantaine…) »

Disposition européenne de la mise en place du certificat européen

Validité des certificats de vaccination européens

Actuellement, la norme pour activer les certificats européens est d’avoir reçu 2 doses. Même après le 15 décembre si vous disposez d’un « passe sanitaire » actif d’un autre pays de l’Union européenne, votre document sera toujours valable en France.

Par contre, si vous avez un « passe sanitaire » français et que vous laissez expirer le délai de 4 semaines après avoir dépassé les 6 mois depuis votre dernière injection, il sera désactivé même dans les autres pays, y compris si ces derniers n’appliquent pas la règle de la troisième dose.

La Commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, travaille à une « mise à jour » des recommandations et doit présenter ses propositions dans les prochains jours.

« La proposition qui sera adoptée cette semaine insistera sur le rôle important du certificat numérique Covid de l’UE que les voyageurs portent aujourd’hui sur eux »

La Commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides

Un accord sur une échéance commune pour la période de validité des vaccinations et le délai pour la troisième dose est au programme du sommet européen des 16 et 17 décembre pour une application en début d’année.

Passe sanitaire français sur un smartphone

Venir depuis un pays hors de l’Union européenne

La situation est bien différente si vous venez d’un pays situé hors de l’Union européenne. Dans ce cas, vous devez présenter non pas un certificat européen mais la carte de vaccination ou l’attestation remise par votre pays de résidence. Et là, vous devrez absolument avoir reçu les 3 doses dès le 15 décembre si votre date de dernière injection est supérieure à 6 mois.

SI vous n’avez que 2 doses, il faudra donc vous conformer aux règles liées à votre pays de départ pour la réalisation d’un test PCR, 24h, 48h ou 72h. Si vous prenez l’avion ou le bateau, le test PCR sera à présenter avant l’embarquement.

Jusqu’à la fin de l’année, la France a annoncé ce 02 décembre, que tout voyageur, même en ordre de vaccination, devra présenter un test PCR de moins de 48h, au moins jusqu’à la fin de l’année. Cette disposition s’applique même si vous avez un certificat européen.

Vaccination dans le réseau consulaire

En 2020 et 2021, le gouvernement français avait mis en place quelques campagnes de vaccination comme à Madagascar ou en Inde. Au moment où nous écrivons ces lignes, aucune mesure n’avait été prise pour renouveler les opérations pour la troisième dose. Mais il n’est pas trop risqué d’imaginer que ces dispositifs seront de nouveau déployés dans les prochaines semaines. Nous vous informerons dès que le Ministère des affaires étrangères aura communiqué sur ces éventuelles campagnes de vaccination pour la 3ème dose.

Laisser un commentaire