Visite du coprince Macron le 13 septembre en Andorre, désormais sans consulat...

Visite du coprince Macron le 13 septembre en Andorre, désormais sans consulat...

L’équipe de France vient de fêter avec son 100ème match au Stade de France une victoire nette, 3-0, face à la principauté d’Andorre.

Andorre-la-Vieille

Pays atypique que ce micro-Etat enclavé dans l’Union européenne entre la France et l’Espagne dont la langue officielle est le Catalan et la capitale est la plus haute d’Europe.

Atypique aussi par son régime politique : Andorre est une coprincipauté parlementaire. Les coprinces, lointains héritiers du paréage datant du 13ème siècle sont l’évêque espagnol d’Urgell et le Président de la République française.

Deux coprinces sans pouvoir ni responsabilités

Le Général De Gaulle lors de sa visite

Si les coprinces n’ont pas la responsabilité des actes du gouvernement, ils n’en demeurent pas moins les Chefs d’Etat symboliques. C’est dans cet esprit et dans une tradition instaurée par le Général De Gaulle qu’Emmanuel Macron se rend dans « son » autre pays ce vendredi 13 septembre.

Le Président aura l’occasion de visiter les 7 paroisses, équivalent des communes françaises, et rencontrer les 80 000 habitants. Parmi eux, un peu plus de 3000 Français sont inscrits sur les listes consulaires, et il est estimé que 4 000 Français vivent dans la principauté. Une communauté expatrié importante mais moindre que les communautés espagnole et portugaise, cette dernière étant forte d’environ 8 000 membres.

Des liens forts avec la France, malgré la fermeture du Consulat

Comme l’a indiqué à lesfrancais.press le Conseiller Consulaire pour Andorre Philippe Noël, la France est un partenaire important pour Andorre. En raison naturellement de la proximité géographique, mais aussi de la fiscalité attractive de la principauté dans certains secteurs comme par exemple le tabac et l’essence. Un éboulement sur la seule voix d’accès entre les deux pays la fermant pendant deux semaines en avril fut à cet égard problématique.

Il n’empêche que malgré ces liens historiques et économiques, la France a fermé son consulat d’Andorre-la-Vieille il y a deux ans au nom de la rationalisation du réseau diplomatique.

Les Français d’Andorre sont désormais rattachés au consulat de Barcelone, à 200 km, et celui de Madrid, 600 km, pour l’Etat civil.  La visite de M. Macron a pour mission de rencontrer les citoyens de la principauté, mais il est probable que ces questions seront évoquées également.

Laisser un commentaire