Une nouvelle école française ouvre à Bruxelles

Une nouvelle école française ouvre à Bruxelles

septembre 4, 2019 0 Par Francois Lestanguet

Nichée au cœur d’un parc de 9 hectares dans la très chic commune d’Uccle, la nouvelle école française de Bruxelles, l’EFI (pour Ecole Française Internationale) impressionne dès le premier contact.

Le campus de Bruxelles

L’établissement, qui partage ses locaux dans le domaine Latour de Freins avec la Bogaerts International School et l’école de codage de Xavier Niel, est effectivement particulièrement bien doté en termes d’infrastructures. Outre le parc, protégé par de hautes grilles et des caméras de sécurité, le bâtiment principal, un ancien hospice parfaitement rénové, offre les conditions idéales pour l’enseignement de nos têtes blondes.

Le nouvel établissement d’un réseau aux ambitions internationales

L’EFI fait partie du réseau Odyssey qui compte également des établissements à Bucarest et Casablanca et a des ambitions internationales.

Soutenue par l’Ambassade de France et ayant fait à l’occasion de cette ouverture sa demande d’homologation, l’EFI compte, dès la maternelle, un enseignement bilingue français-anglais, strictement de 50% pour chaque langue en maternelle. Une enseignante venue de Londres participe à ce cursus.

L’enseignement est bilingue dès la maternelle

L’école, qui vient tout juste d’ouvrir à l’occasion de cette rentrée 2019 est pour l’instant de taille modeste avec 40 élèves en maternelle et 15 élèves en primaire. Les ambitions sont cependant grandes : aller jusqu’au baccalauréat option internationale. L’exemple de l’établissement de Casablanca, 1000 élèves, et le soutien à long terme des investisseurs, dont la famille Mulliez, vont dans ce sens.

Un enseignement qui complète le réseau AEFE, et qui a un coût

Bruxelles compte déjà un établissement français, de l’AEFE, de grande importance, le Lycée Monnet. L’EFI vise à compléter cette offre en accentuant particulièrement l’aspect bilingue du projet.

Les uniformes, la langue anglaise très présente et l’aspect majestueux du bâtiment dans son parc donnent d’ailleurs à l’ensemble un aspect très Etonien. L’EFI se prépare par ailleurs à une coopération avec l’école E19 de codage.

Jérôme Gercet, chef de l’établissement de Bruxelles

Concernant les aspects pratiques, l’école organise un service de navettes, dispose d’une cuisine vapeur végétarien / viande avec prochainement les fruits du verger et d’excellentes installations sportives. Tout ceci a naturellement un coût : 8750€ par an en maternelle, 9500€ en primaire.

Les parents qui seraient intéressés pour leurs enfants pourront obtenir plus de renseignements lors des journées portes ouvertes le 20 novembre de 17h à 20h et le 7 décembre à partir de 14h.

Publicités