Une « loi d’exception » pour lutter contre la crise climatique

Une « loi d’exception » pour lutter contre la crise climatique

La première ministre Elisabeth Borne a annoncé jeudi (2 juin) préparer une « loi d’exception » pour faire face au réchauffement climatique et réduire la dépendance française aux énergies fossiles russes.

Dans un interview au journal Le Point, Mme Borne estime qu’une « transformation radicale de nos modes de production » s’impose pour atteindre l’objectif d’une « France neutre en carbone en 2050 ». La nouvelle loi pourrait soutenir le développement des énergies renouvelables et permettre l’isolation des logements.

En outre, Mme Borne a souligné le souci de protéger la « souveraineté » française en réduisant la dépendance du pays aux énergies russes. Une annonce qui fait écho au plan d’indépendance énergétique de la Commission, REPowerEU, qui met la lutte contre la crise climatique au centre de ses priorités, notamment par l’accélération du déploiement des énergies renouvelables et en réalisant des économies d’énergies.

premier ministre, loi d'exception, gouvernement, réchauffement climatique,
La première ministre Elisabeth Borne

Pas question cependant «  d’augmenter la fiscalité verte  », ce qui reviendrait à opposer «  l’écologie contre l’économie  »«  Les Français ne sont plus à convaincre de la nécessité qu’il faut mener cette transition écologique […]. Il faut maintenant leur apporter des solutions concrètes et ne pas les plonger dans l’impasse  » a-t-elle ajouté.

Mme Borne, chargée expressément de la planification écologique depuis sa nomination à Matignon le 16 mai, explique que l’écologie est aujourd’hui « au cœur des politiques publiques » françaises. « Nous devons nous fixer des trajectoires claires, avec deux priorités fortes : sortir des énergies fossiles et lutter contre l’effondrement de la biodiversité ».

Laisser un commentaire