Russie : un Français risque 8 ans de prison dans une affaire surprenante

Russie : un Français risque 8 ans de prison dans une affaire surprenante

août 9, 2019 0 Par Francois Lestanguet

Alors que Vladimir Poutine fête en toute discrétion ses 20 ans de pouvoir en Russie, le Français de Russie Gurvan Le Gall est, lui, dans une situation particulièrement délicate. Professeur de français, fondateur de l’école en ligne French Teachers, il est en détention préventive à Togliatti, dans l’oblast (région) de Samara à la frontière kazakh et ce depuis le 21 mars.

Les accusations contre le Français sont lourdes : tentative de corruption d’un détenteur de l’autorité publique. Il risque 8 ans de prison. La somme de cette “corruption” est cependant assez dérisoire : 15.000 roubles, soit environ 211 euros.

Une interpellation par les services secrets du FSB

La ville de Togliatti en Russie

Le Gall, qui n’était pas enregistré comme il l’aurait dû auprès des services d’immigrations, fut l’objet d’un contrôle de police. Ne parlant pas russe, il suivit les conseils d’un ami et paya sur le champ la somme qui lui est désormais reprochée. Les services du FSB surgirent rapidement et commencèrent son interrogatoire. Une traductrice arriva rapidement alors que son « ami » disparu. Selon l’avocat de M. Le Gall, c’est ce dernier qui versa en réalité la somme.

Cette affaire serait dérisoire si les enjeux, jusque 8 ans de prison, n’étaient pas gravissimes. Pour les avocats du Français, en Russie comme en France, les aspects étranges s’accumulent : les témoins ont disparu ou ne se souviennent plus, le site d’enseignement en ligne de M. Le Gall a été effacé, et ses conditions de détention sont dures.

Le logo du FSB

« Je n’ai le droit à aucun contact avec ma famille, ni avec mes avocats français. Je n’ai pas le droit de les voir, ni de téléphoner. Je n’ai pas le droit de recevoir de livres en français. Je suis fouillé deux ou trois fois par jour. Je suis considéré comme coupable par le personnel, via des remarques et brimades.» a indiqué M. Le Gall.

Peu de chances d’obtenir une relaxe

Les taux de relaxe en Russie sont extrêmement faibles, moins de 1%. L’objectif de cette détention provisoire est peut-être de tenter de faire « craquer » le suspect. L’Ambassade de France a Moscou a fait représenter la diplomatie française par un Consul honoraire, Russe, M. Alexeï Vostrikov, en conflit ouvert avec M. Le Gall selon ses conseils, en raison d’une concurrence entre les deux hommes dans le domaine de l’enseignement français dans la région. En effet, M. Alexei Vostrikov est impliqué dans la gestion locale du réseau Alliance Française. L’avocat russe de Gurvan Le Gall a exprimé sa consternation, sans succès.

L’affaire n’en est qu’à ses débuts, s’agit-il d’un complot? D’un excès de zèle? Ou d’une banale affaire de corruption ordinaire? Cela risque de durer encore de longs mois… Une audience essentiellement technique a eu lieu vendredi 9 août. La prochaine étape pourrait intervenir très rapidement, potentiellement dès lundi selon Me Delavay que nous avons contacté et qui représente les intérêts de M. Le Gall en France.

 

Publicités