Russie : Le Gall condamné à 10 mois de prison

Comme indiqué dans un précédent article , le Français Gurvan Le Gall est actuellement dans une prison russe pour une affaire ou il est accusé de tentative de corruption d’agents publics il risquait 8 ans de prison, il fut finalement condamné ce lundi 19 août à 10 mois de prison. Entre la prison préventive et les remises de peines, il devrait encore rester 47 jours en prison avant sa probable expulsion du pays.

L’affaire se déroule à Togliatti dans l’oblast (région) de Samara à la frontière kazakh. M. Le Gall, qui y résidait sans être enregistré comme résidant, ce qui est illégal en Russie, y exerçait par conséquent de manière irrégulière ses activités de professeur de français via sa plateforme French Teachers, aujourd’hui effacée.

Une obscure affaire à l’origine de l’emprisonnement

Togliatti, dans l'oblast de Samara

Tout commença lorsque M. Le Gall, contrôlé par la police, versa une somme de 15 000 roubles (221 euros) qu’il présente comme le versement, selon lui, d’une amende alors que les autorités lui reprochent d’avoir tenté de corrompre des agents détenteurs de l’autorité publique.

Depuis lors en détention,  M. Le Gall bénéficie d’avocats en Russie mais ne peut entrer directement en contact avec ses conseils français.

« Je n’ai le droit à aucun contact avec ma famille, ni avec mes avocats français. Je n’ai pas le droit de les voir, ni de téléphoner. Je n’ai pas le droit de recevoir de livres en français. Je suis fouillé deux ou trois fois par jour. Je suis considéré comme coupable par le personnel, via des remarques et brimades» a indiqué M. Le Gall.

Selon l'un de nos compatriotes sur place informé de ce dossier, la question est cependant avant tout liée au statut de M. Le Gall, qui n'était ni enregistré, ni n'avait le droit d'exercer une activité professionnelle et qui faisait donc du travail non déclaré.

Le Consulat et les élus consulaires suivirent le dossier

Alors que les taux de relaxe en Russie sont extrêmement faibles, moins de 1%, le Consulat de France à Moscou a fait représenter la diplomatie française par un Consul honoraire, Russe, M. Alexeï Vostrikov, en conflit ouvert avec M. Le Gall selon ses conseils, en raison d'une concurrence entre les deux hommes dans le domaine de l'enseignement français dans la région. En effet, M. Alexei Vostrikov est impliqué dans la gestion locale du réseau Alliance Française. L’avocat russe de Gurvan Le Gall a exprimé sa consternation, sans succès.

Me Delavay, avocat français de M. Le Gall

Cette version de la position du Consul honoraire n'est cependant pas partagée par tous dans les milieux proches du Consulat que nous avons contacté. Le Consulat, les élus consulaires, et les acteurs institutionnels français en Russie ont assuré travailler au cas de M. Le Gall et à aider sa défense.

Une audience essentiellement technique a eu lieu vendredi 9 août. Le jugement du 19 août est "totalement disproportionné" et "incompréhensible" pour son avocat Me Delavay.

Une possible volonté d'expulser - Un cas au coeur des discussions Poutine / Macron

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron devraient évoquer le cas de M. Le Gall lors de leur rencontre le 19 aout

Des acteurs engagés de la communauté française sur place, qui souhaitent conserver l'anonymat, estiment que la Russie aura pour volonté d'expulser M. Le Gall suite à sa sortie de prison. Cela irait dans le sens de précédentes décisions tant en Russie que dans les pays voisins. L'année dernière, un Français a été expulsé de Bielorussie où il avait illégalement introduit une munition de collection. Il risquait théoriquement 7 ans de prison.

Le cas de M. Le Gall sera en tout état de cause l'un des aspects qui seront évoqués par Emmanuel Macron et Vladimir Poutine lors de leur rencontre au Fort de Brégançon le jour même du délibéré. Affaire à suivre donc...

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire