Rugby : les Français du Japon aussi à la fête

La fête de l’ovalie bat son plein ! Pour la première fois en Asie, à travers tout le Japon, la Coupe du monde 2019 enthousiaste locaux et visiteurs étrangers. Au point que les professionnels du tourisme nippon craignaient une pénurie … de bières.

La France, qualifiée pour cette phase finale qui regroupe 20 équipes dont les redoutables All Blacks de Nouvelle-Zélande, les Wallabies australiens et les Springboks d’Afrique du sud, espère aller le plus loin possible dans la compétition, malgré des résultats ces dernières années mitigés.qui 

Cette compétition est aussi l’occasion d’organiser la coupe du monde des parlementaires, des universités et des militaires qui ont permis à la France d’avoir une honorable troisième place.

Les Français du Japon mobilisés pour l’événement

Parmi la communauté française au Japon, 15 000 inscrits dans les consulats et 25 000 estimés sur place, l’événement est une occasion unique. Ils sont nombreux à être présents dans les stades, et les instituts français se mobilisent autour des matchs de l’équipe de France.

Cette mobilisation puise ses racines dans les relations franco-japonaises qui remontent au XVIIème siècle et malgré des remous, notamment récents comme avec l’affaire toujours en cours autour de Carlos Ghosn , ils demeurent solides, comme en témoigna la visite du prince héritier, devenu depuis Empereur , en France et en particulier à Lyon, et au Japon celui récent du Président de la République

Une population expatriée hétérogène

Le Lycée français international de Tokyo

Les Français du Japon ont, selon le conseiller consulaire  - AFE Thierry Consigny que nous avons contacté, tendance à s’expatrier sur la durée, contrairement à certains pays riverains. Beaucoup de jeunes expatriés, souvent franco-japonais, animent la communauté de leur esprit d’entreprise, dans le commerce, la distribution, les écoles de langue … Ce dynamisme est constaté aussi dans la démographie avec un lycée français international de Tokyo  qui compte jusque 5 classes par niveaux.

Une des principales problématiques pour les Français du Japon est de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Il arrive fréquemment dans l’archipel de cumuler plusieurs emplois et très souvent, cette société patriarcale pousse l’épouse, une fois la famille agrandie, à quitter son emploi. Le choc culturel est cependant, selon M. Consigny, amoindri par la bienveillance de la population japonaise et l’intérêt, toujours fortement présent, pour la culture française.

"la loi de la famille date de 130 ans, et le système judiciaire a parfois tendance à donner une interprétation littérale de la loi"  Thierry Consigny

Plusieurs priorités pour les Français du Japon

Thierry Consigny, conseiller Consulaire, et Conseiller AFE, Président de la Commission des Affaires Sociales

Les précédentes élections consulaires, de 2014 et législatives de 2017, ont vu, sans surprise, un taux de participation extrêmement faible, légèrement au-dessus de 25%, et ce alors que la participation aux présidentielles a dépassé les 50%. Le vote électronique pourra en partie, espèrent les élus sur place, mobiliser l’électorat mais celui-ci est déjà majoritairement à moins de 30 kms des consulats de Tokyo et de Kyoto.

Plusieurs priorités sont régulièrement mises en avant :

-le coût des frais de scolarité des Lycées et ce alors que le système des bourses est de plus en plus contraignant

-la difficulté pour les entrepreneurs qui ne maitrisent pas toujours la langue d’avoir accès à des financements, qu’ils viennent de banques ou de business angels.

-les séniors malades qui n’ont pas toujours pris les précautions nécessaires pour avoir accès à une protection adéquate

-la question, très délicate, des séparations entre les parents. Thierry Consigny, Président de la Commission des affaires sociales et des anciens combattants à l’AFE, nous rappelle à cet égard que « la loi de la famille date de 130 ans, et le système judiciaire a parfois tendance à donner une interprétation littérale de la loi ».

https://twitter.com/i/status/1175634067649257472

Plusieurs dizaines de pères français seraient ainsi coupés de leurs enfants suite à leur séparation d’avec la mère de ces derniers, causant drames familiaux et désarroi. la mobilisation est forte et touche tous les communautés d'expatriés comme en témoigne la manifestation du dimanche 22 septembre 2019 (vidéo ci-dessus)

On est loin, très loin, de l'ambiance festive des stades...

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire