Résultats des Législatives 2022 : 9 députés sur 11 pour la majorité présidentielle

Résultats des Législatives 2022 : 9 députés sur 11 pour la majorité présidentielle

Avec 9 députés sur 11 pour la majorité présidentielle, ce second tour a un goût de victoire pour Ensemble !, le parti d’Emmanuel Macron, peut-être la seule de la soirée. En 2017, ils avaient conquis 10 sièges sur 11, un véritable coup de foudre entre les expatriés et le Président de la République. En 2022, les Français de l’étranger ont largement soutenu sa réélection, la pandémie et les motifs impérieux, la baisse de la qualité d’accueil n’ont pas mis fin à ce soutien massif. Même si au cours de ces élections législatives, la IXème circonscription est remportée par la Nupes, tandis que l’indéboulonnable Meyer Habib a réussi à conserver son siège grâce à une mobilisation impressionnante sur le terrain . Au final, malgré la faible mobilisation qui est pourtant plutôt favorable le plus souvent aux challengers, 9 candidats de la majorité présidentielle ont été élus ou réélus. Ci-dessous, vous pouvez découvrir la liste des nouveaux députés et de ceux réélus.

11 députés pour les Français de l’étranger

Ils sont 11 à représenter les 1,5 millions d’électeurs inscrits sur la liste électorale consulaire sur plus de 3 millions de Français expatriés au sein de l’Assemblée nationale. Pour rappel, ceux qui le désiraient pouvaient rester ou s’inscrire sur la liste électorale de leur dernier lieu de résidence en France ou dans leur commune de naissance.

1er circonscription – Amérique du Nord : Roland Lescure (Renaissance – Ensemble ! réélu)

2ème circonscription – Amérique du Sud et Caraïbes : Eléonore Caroit (Renaissance – Ensemble ! élue)

3ème circonscription – Iles britanniques et Scandinavie : Alexandre Holroyd (Renaissance – Ensemble ! réélu)

4ème circonscription – Benelux : Pieyre-Alexandre Anglade (Renaissance – Ensemble ! réélu)

5ème circonscription – Péninsule ibérique et Monaco : Stéphane Vojetta (Renaissance – Ensemble ! réélu)

6ème circonscription – Suisse et Liechtenstein : Marc Ferracci (Renaissance – Ensemble ! élu)

7ème circonscription – Europe centrale et de l’Est : Frédéric Petit (Modem – Ensemble ! – réélu)

8ème circonscription – Méditerranée de l’Est : Meyer Habib (UDI/LR – Réélu)

9ème circonscription – Maghreb et Afrique de l’Ouest : Karim Ben Cheik (Génération.S – élu)

10ème circonscription – Afrique centrale et de l’Est : Amélia Lakrafi (Renaissance – Ensemble ! réélue)

11ème circonscription – Europe orientale, Asie et Océanie : Anne Genetet (Renaissance – Ensemble ! réélue)

Analyse des résultats des Législatives 2022

Ensemble, nous détaillons les résultats circonscription par circonscription.

Roland Lescure

Le demi-frère du célèbre animateur, producteur, journaliste, Pierre Lescure, a particulièrement résisté à l’assaut de la NUPES sur sa circonscription. En effet, sur le Canada, les idées de Jean-Luc Mélenchon, surement nourries par le communautarisme du pays, ont trouvé un public important comme nous l’ont démontré les scores des candidats aux présidentielles ou l’éviction des candidats LREM aux consulaires.

Et pourtant, avec une faible avance, le candidat de la majorité présidentielle a su conserver son siège. Cependant les acteurs de gauche n’ont pas dit leur dernier mot et resteront très actifs sur la circonscription en attendant les prochaines élections consulaires en 2025.

Eléonore Caroit

Le conseiller aux affaires diplomatiques de Jean-Luc Mélenchon avait fui la dictature chilienne au milieu des années 80, il se présentait pour devenir député des Français d’Amérique du Sud. Une tentative qui se solde par un échec malgré les résultats de la France Insoumise aux consulaires dans cette région.

La candidate désignée par Renaissance (le nouveau nom de LREM), même si elle détenait la double nationalité d’un pays de la circonscription, n’avait pas vraiment d’ancrage dans la région, et pourtant elle a réussi à séduire les électeurs par la force de son engagement, son naturel et une campagne menée tambour battant.

Alexandre Holroyd

Un député qui travaille est un député réélu ! C’est la leçon à tirer de l’élection législative de cette circonscription. Car même si les Français du Royaume-Uni n’ont pas été épargnés par les évènements ces dernières années, entre le Brexit et la pandémie, ils ont été confrontés à de nombreuses difficultés. Si le député, évidemment, ne pouvait revenir sur les décisions nationales d’un côté comme de l’autre, il a su être à leurs côtés et partager avec eux leur quotidien et leurs angoisses.

Les électeurs ont donc décidé de ne pas prendre de risques, et ce malgré la campagne réussie de la candidate de la NUPES. Une campagne qui d’ailleurs a été marquée par une courtoisie et un fair-play très britanniques.

Pieyre-Alexandre Anglade

Contre exemple d’Alexandre Holroyd, le député du Benelux Pieyre-Alexandre Anglade a subi tout au long de la campagne des attaques sur son implication dans la vie quotidienne de ses électeurs. La candidate de la NUPES a même pu démontrer qu’il n’habitait pas la circonscription. Mais, pour rappel, nul besoin de vivre dans la circonscription pour s’y présenter.

Son grand atout, c’est son parcours professionnel. Au Benelux, la grande majorité des votes sont originaires de Belgique et en particulier de Bruxelles. Dans la capitale européenne, les fonctionnaires détachés et autres eurocrates français sont nombreux et naturellement ils ont soutenu en masse l’un des leurs, Pieyre-Alexandre Anglade qui fut attaché parlementaire d’eurodéputés avant 2017.

Stéphane Vojetta

Le « survivor », voilà le nouveau surnom de Stéphane Vojetta. En effet, devenu député après l’élection de Samantha Cazebonne au Sénat, Stéphane Vojetta n’a pas été investi par Renaissance, qui a préféré donner sa confiance à l’ancien Premier ministre, Manuel Valls. Mauvaise pioche ! Le jeune député ne s’est pourtant pas laissé impressionner et a maintenu sa candidature avec le soutien des sections locales du parti présidentiel. Une fois qualifié pour le second tour, la direction de Renaissance a changé de poulain et Stéphane Vojetta a pu se présenter ce dimanche sous l’étiquette de la majorité présidentielle.

Face à lui, un candidat EELV pour la NUPES bien implanté, mais qui a fait une campagne a minima et logiquement n’a pas réussi à mobiliser au delà de son bassin naturel son électorat.

Marc Ferracci

L’arrivée en Suisse de Marc Ferracci, le témoin de mariage d’Emmanuel Macron, a été un franc succès. Il faut dire que le candidat de Renaissance avait de nombreux atouts, en plus d’avoir l’oreille du président, universitaire, acteur de l’ombre dans les coulisses de Matignon de 2017 à 2022, Marc Ferracci a su convaincre les électeurs français en Suisse de la pertinence de son élection.

Curieux de la vie citoyenne et syndicale suisse, le nouveau député des Français de Suisse et du Liechtenstein a promis d’importer en France ce qui marche en Suisse. A suivre donc !

Frédéric Petit

Seul élu du Modem à l’étranger, Frédéric Petit a facilement été réélu. Implanté en Pologne, fin connaisseur des problèmes liés à l’éducation et à la fiscalité, Frédéric Petit fut très actif lors du précédent mandat. Il était même le premier à évoquer la création de la fameuse « résidence de repli » qui fut au cœur du programme présidentiel d’Emmanuel Macron pour les Français de l’étranger.

Son implication dans la gestion des réfugiés d’Ukraine, qui transitaient par la Pologne, pays où il vit avec sa famille, a aussi été remarquée par nos compatriotes dans ces pays dont les frontières ne sont jamais très éloignées de la Russie.

Meyer Habib – Mise à jour le 20 juin à 06h53 (CET)

Une élection qui a duré… Les résultats sont tombés dans la nuit, bien après la publication de cet article. En effet, à 20h avec 1900 voix d’avance pour la concurrente de Meyer Habib, l’affaire était censée être pliée. Mais au fil des comptes des bulletins dans les urnes installées en Israël, le candidat des Républicains et de l’UDI, Meyer Habib a comblé son retard (Netanya 94% – Tel Aviv 71% – Jérusalem 85%) , au point de finalement l’emporter. Dans cette circonscription, les votes issus de l’Etat hébreux sont largement majoritaires du fait d’une mobilisation qu’on ne rencontre pas dans les deux autres pays importants de la circonscription, l’Italie et la Turquie.

Meyer Habib rempile donc pour un troisième mandat, il est élu depuis la création des sièges des députés des Français établis à l’étranger

Karim Ben Cheik

Un consul qui devient député ! A notre connaissance, c’est une première et on la doit à Karim Ben Cheik. Candidat de la NUPES, pour le parti Génération.s, diplomate de carrière, ancien Consul général de France au Liban, il remporte aisément cette circonscription.

A nuancer, car si sa victoire est si éclatante, c’est en partie à cause de l’alliance présidentielle. Empêtrée avec le député sortant, El Guerrab, condamné pour violences volontaires sur Boris Faure, l’ancien président de la fédération des Français de l’étranger, Renaissance a mandaté l’ancienne ministre Elisabeth Moreno (originaire du Cap-Vert, pays de la circonscription) pour se lancer au pied levé dans la campagne. Pas de chance, sa fille s’est faite arrêter, avec son mari, pour trafic de cocaïne à l’international en pleine campagne. Un boulevard pour la gauche unie derrière Karim Ben Cheik.

Amélia Lakrafi

La discrète et sérieuse députée d’Afrique centrale et de l’Est, Amélia Lakrafi, a été réélue sans difficulté. Sans emphase, Amélia Lakrafi a su créer un lien avec les Français présents dans ces pays tant marqués par nos liens historiques. Présente pendant la pandémie, attachée à la scolarité, la députée sortante, issue de la majorité présidentielle, n’a jamais été vraiment inquiétée.

Réélue pour un second mandat, beaucoup espère que sa méthodologie comme son implication seront reprises par les autres députés des Français de l’étranger.

Anne Genetet

Anne Genetet est une députée très active ! Trop, certains diront ! En effet, son mandat a été marqué par « l’explosion en vol » de sa réforme sur la fiscalité des non-résidents imposables en France. Une faiblesse que d’autres ont voulu exploiter, la candidate officielle de la majorité présidentielle a été confrontée à de nombreux candidats qui se réclamaient d’Emmanuel Macron.

Dans cette circonscription géante, les informations circulent mal, les liens sont difficiles à créer quand des mers et des milliers de kilomètres séparent les Français installés en Russie ou en Australie. Et pourtant après une campagne intense, commencée en début d’année, marquée par de nombreux déplacements, Anne Genetet a réussi convaincre les électeurs de lui donner un nouveau mandat.

Auteur

Laisser un commentaire