Résultat de notre consultation pour le Grand Débat !

Résultat de notre consultation pour le Grand Débat !

Du 22 janvier au 13 février, vous avez été plus de 2700 à participer à notre consultation. Les résidents en Belgique furent les plus nombreux à s'exprimer avec 18% des participants, suivis par ceux du Canada et des USA à 17%, la Péninsule ibérique avec 15,7% conclut ce trio de tête. Les autres pays européens et ceux du Maghreb complètent le panel.

A découvrir les principaux résultats ci-dessous :

Une diaspora attachée à la France et à la République 

Alors que la représentions des Français de l'Etranger fut longtemps la chasse gardée d'une petite frange de la communauté, l'instauration en 2012 de Sénateurs et de Députés a permis à la population de s'en emparer. Elle y est attachée et l'exprime en désirant le maintien des 23 élus dans le corps législatif national. (70%)

Mais les Français de l'Etranger sont ouverts à la réforme et désirent que la proportionnelle s'applique désormais pour élire ses présentants. (71,5%)

Et surtout réclament des moyens pour leurs élus de proximité, en rapprochant leurs fonctions de celles des maires (78%), afin d' agir et d'adapter l'environnement administratif aux spécificités locales.

Cet amour français pour les élus locaux s'expriment aussi envers la vénérable institution qu'est l'Assemblée des Français de l'Etranger qui a su faire ses preuves au fil des décennies (79%)

La République c'est aussi et surtout les Ambassades et les Consulats, nos compatriotes ont bien compris l'avantage d'un réseau diplomatique si dense et soutiennent ce corps d'Etat à 88% alors que Paris cherchent à économiser.

Ce soutient s'exprime aussi envers le réseau d'enseignement. Etre français c'est être dépositaire de sa culture et l'attaque du gouvernement sur le budget de l'éducation est rejetée par 80% des Français de l'Etranger.

Notre communauté à 68% propose donc de réduire l'aide à la coopération afin de maintenir la force du lien avec la France.

 

Un réalisme fiscal des Français de l'Etranger... pour les Français de métropole

Les Français de l'Etranger sont conscients des impératifs budgétaires et plébiscite la réduction de la dépense publique (71%)

 

Mais ne comprennent pas le maintien de la CSG pour ceux qui résident hors de l'Union européenne. (76%)

 

La solution pour 58% d'entre-eux passe par le retour de l'ISF. On est bien loin des clichés...

 

Une démarche écologique assumée 

45% des Français de l'Etranger sont prêts à accepter une fiscalité verte agressive afin d'accélérer la transition écologique. La priorité est à lutte contre le C02 avec un soutien franc (58%) à la filière nucléaire (une vision culturelle de l'atome? si décrié ailleurs) et un rejet massif (75,5%) de toute exploration à la recherche d'hydrocarbures sur le territoire nationale.

La gratuité des transports en commun sur le modèle du futur système luxembourgeois obtient de nombreux suffrages comme une bonne réponse au défit climatique.

 

Des Français de l'Etranger profondément européens et démocrates 

L'Union Européenne a été naturellement adoptée par les 2,5 millions de Français établis à l'étranger. Ils sont 79% à refuser toute idée de sortie de l'UE. Et ils pensent que les Français de métropole feraient le même choix puisqu'ils soutiennent la proposition de Référendum d'Initiative Populaire des Gilets Jaunes à 70%.

La rédaction

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire