Quand acheter son billet d'avion ?

Quand acheter son billet d'avion ?

Vous connaissez la fameuse légende urbaine des billets moins chers sur certaines plages horaires : la nuit, et surtout le mardi ? Plus qu’une légende, à l’occasion de la fermeture du service de réservation en ligne de billets d’avion, au départ ou à destination d’Europe, du moteur de recherche Google, la firme américaine a dévoilé les datas accumulées par le comparateur de prix de 2017 à 2022. On les a décryptées pour les Français de l’étranger et on vous donne les stratégies qui en découlent.

Première leçon, votre approche doit être différente pour un vol court ou moyen-courrier que pour un trajet entre deux continents.

Les courts et moyens-courriers

Qu’est ce qu’un vol court ou moyen courrier ? Leur rayon d’action est de 500 à 5000 kilomètres et ils transportent entre 70 et 200 passagers. Pour Air France, ils correspondent aux vols desservant l’Europe et l’Afrique du Nord.

Tout d’abord, avec les données enregistrées par Google Flight de 2017 à 2022, on constate donc que les prix étaient généralement moins chers de 1,9 %, la nuit du mardi, comparés aux prix affichés les week-ends. Mais on apprend aussi que les départs le lundi, mardi ou mercredi étaient en moyenne 12 % moins chers que les billets au départ le week-end.

Globalement, pour pouvoir acheter les billets le moins cher, il faudrait réserver ses billets entre 3 et 8 semaines avant le décollage, avec un prix le plus bas en moyenne au 44e jour avant le décollage.

Les longs-courriers

Dans cette catégorie, vous trouvez des avions de ligne pouvant voler sur 15 000 kilomètres de distance. Ils peuvent emporter plus de 200 passagers. Ils sont généralement dédiés aux vols transatlantiques ou entre les rives du Pacifique.

Pour un vol long et moyen-courrier en partance ou à destination de la France, le moment idéal est de 129 jours, selon Google Flight, avant la date de départ. La différence peut être en moyenne de -16 %. En revanche, une réservation de dernière minute verra les prix augmenter d’environ 29 %.

Quel comparateur pour avoir le meilleur prix ?

La plateforme de Google qui formait un véritable raccourci dans les recherches des utilisateurs, et qui faisait de l’ombre à tous les autres services, ne sera plus disponible en Europe à partir du 30 septembre prochain. Pourquoi ? Car si les clients consultaient le service, Google n’est jamais arrivé à obtenir des commissions des compagnies aériennes.

Mais alors vers quel site se retourner ? Ils proposent tous des services équivalents et accèdent aux mêmes bases de données. Alors pour obtenir un bon prix, c’est à vous de mettre en place quelques astuces pour éviter l’IP tracking et ainsi éviter que le comparateur vous identifie et adapte la politique tarifaire à vos envies. Dimanche prochain, je vous donnerai les astuces pour échapper à ce piège marketing.

Auteur

  • Paul Herikso est franco-norvégien né à Paris d'une maman française et d'un papa norvégien. Après des études de tourisme, il retrouva sa famille paternelle en Norvège où il participa au développement des croisières. Il est aussi correspondant pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire

1 Comment