Pays sans Covid-19 : ces endroits qui ont su se préserver du virus

Pays sans Covid-19 : ces endroits qui ont su se préserver du virus

Depuis décembre 2019, le monde entier connait une épidémie sans précédent. La Covid-19 s’est rapidement propagée et on dénombre au total plus de 350 millions de cas dans le monde. Récemment, le virus a même infiltré une base scientifique située en Antarctique, soit sur le continent le plus isolé du monde. Face à cette menace, certains États ont pris des mesures radicales dès le début de la pandémie. Et certains d’entre eux ont réussi à empêcher la circulation du Covid sur leur territoire, du moins pour le moment. Quels sont ces pays sans Covid-19 ? Comment ont-ils fait ? Voici un tour d’horizon des destinations qui affichent toujours zéro cas. 

La Corée du Nord et le Turkménistan

Officiellement, ces deux pays n’enregistrent aucune contamination liée au Covid-19. Des témoignages d’habitants et de journalistes suggèrent cependant le contraire. Rappelons que ce sont des dictatures et qu’il est très difficile de savoir ce qu’il s’y passe vraiment. Petit retour sur ces deux pays sans Covid.

La Corée du Nord est l’un des premiers États à avoir fermé ses frontières. 

Depuis le mois de janvier 2020, aucun vol n’a décollé ni atterri sur le sol nord-coréen et le pays n’a plus aucun contact avec le reste du monde. L’absence d’infections paraît toutefois peu probable : la Corée du Nord entretient des relations commerciales importantes avec la Chine. Par ailleurs, le gouvernement ne cesse de renforcer les restrictions sanitaires envers les habitants. La ville de Pyongyang a, par exemple, été confinée en début d’année 2021. Des campagnes de dépistage ont également été organisées dans tout le pays. Des mesures qui semblent étonnantes pour un pays qui annonce ne pas avoir de cas Covid. Officiellement, la Corée du Nord reste malgré tout considéré comme un pays sans Covid-19.

Crédit : Unsplash

Le Turkménistan aurait banni le mot « coronavirus » de son vocabulaire. 

Cette République d’Asie centrale est pourtant entourée du Kazakhstan, de l’Iran ou encore de l’Afghanistan, autant de pays qui sont durement touchés par l’épidémie. La fermeture des frontières du pays et la prolongation des vacances scolaires laissent aussi penser que la réalité est toute autre. Cependant, les autorités ne laissent passer aucune information relative à la situation sanitaire sur place. La police turkmène serait même chargée d’arrêter toute personne portant un masque ou évoquant le virus dont il ne faut pas prononcer le nom.

Les micro-États du Pacifique ont plusieurs pays sans covid

Parmi les pays sans covid, on retrouve plusieurs îles de l’océan Pacifique. En effet, sur ces petits territoires difficiles d’accès, l’inexistence du virus semble plus réaliste. C’est le cas de l’archipel des Kiribati, des îles Cook ou encore de la Micronésie. La crise sanitaire n’en reste cependant pas moins désastreuse pour ces régions qui se retrouvent coupées du monde.

Tuvalu, au cœur de la Polynésie

Avec moins de 200 touristes par an, l’État insulaire des Tuvalu est l’un des pays les moins visités au monde. La faible population de l’île a sans doute permis de contrôler plus facilement l’arrivée du virus. Pour l’heure, aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré. En contrepartie, la pandémie a affaibli le pays, déjà très vulnérable aux catastrophes climatiques. De plus, les exportations de poissons sont au ralenti. Le gouvernement a annoncé un plan de relance de l’économie pour faire face à ces difficultés. En attendant, l’île n’est pas accessible pour le tourisme et les vols y sont très rares. 

Crédit : Unsplash – Tuvalu

Nauru, la plus petite République du monde

L’île de Nauru, large de 21 km², est l’une des plus petites îles du monde. On peut la traverser à pied en une seule journée. Sa population résiste au Covid, malgré un état d’urgence déclaré en mars 2020. Tous les habitants de Nauru sont vaccinés et c’est en partie grâce à cela que le pays est sans covid. De plus, les vols en provenance d’Australie et de Nouvelle-Zélande ont été fortement réduits. Même si l’épidémie n’a pas bousculé la vie quotidienne sur l’île, l’économie du pays a été touchée de plein fouet. De nombreux citoyens se sont aussi retrouvés bloqués à l’étranger, faute de vol retour. Depuis 2020, les déplacements vers Nauru ne sont autorisés qu’en cas « d’absolue nécessité ».

L’île de Sainte-Hélène

Enfin, le dernier pays sans covid se situe dans l’Atlantique Sud. Il s’agit plus exactement de l’île britannique de Sainte-Hélène. En effet, elle est épargnée de la Covid-19, en raison de sa géographie particulière ainsi que l’arrêt des vols commerciaux depuis le 21 mars 2020. La situation est tristement ironique pour cette île, qui se retrouve coupée du monde même sans aucun cas de coronavirus. Sainte-Hélène connaît bien le confinement. Avant 2017, elle n’était atteignable que par bateau, au terme d’un voyage de plusieurs jours. 

Depuis la mise en place de liaisons aériennes avec l’Angleterre, les autorités locales comptaient sur le tourisme pour créer de nouveaux emplois et diversifier les revenus du territoire. 

Située au cœur de l’océan, à mi-chemin entre l’Afrique et le Brésil, l’île est connue pour avoir été le lieu d’exil de Napoléon Ier. Des vols spéciaux ont été mis en place jusqu’en mars 2022 pour commémorer le bicentenaire de la mort de l’empereur à Sainte-Hélène. 

Si vous souhaitez vous rendre sur place, il faudra tout de même présenter une demande auprès du gouvernement anglais. À votre arrivée, vous devrez vous soumettre à un test de dépistage et effectuer une quarantaine de 10 jours, avant de pouvoir vous déplacer librement sur l’île. Plus d’informations sont disponibles sur le site de l’Office du tourisme de Sainte-Hélène.

Les pays sans Covid-19 sont donc rares, 2 ans après le début de la pandémie. Les îles ont ainsi bénéficié de leur situation quelque peu isolée pour éviter les cas. Seul le temps nous dira si ces régions isolées resteront sans cas éternellement.

Merci à Valéria Giaconia pour sa contribution à l’article.

Auteur

  • Elodie Quincieux est tombé amoureuse de l'Australie. Tellement qu'elle fonda une agence et un blog dédiés aux voyageurs francophones qui veulent découvrir l'île continent. Naturellement, elle est notre correspondante sur place.

Laisser un commentaire