Benjamin Brière déclaré coupable d'espionnage en Iran

Benjamin Brière déclaré coupable d'espionnage en Iran

Le Français avait été arrêté il y a un an et demi pour avoir pris des images d’une zone « interdite » d’un parc naturel iranien à l’aide de son drone.

Le Français Benjamin Brière a été condamné à huit ans de prison pour « espionnage » par un tribunal révolutionnaire iranien, a annoncé ce mardi son avocat. Le touriste lyonnais avait été arrêté pour avoir pris des images d’un parc naturel en Iran à l’aide de son drone.

Jugé depuis jeudi, le Français âgé de 36 ans a été en outre condamné à huit mois de prison supplémentaires pour « propagande » contre le régime iranien, a précisé son avocat, Me Philippe Valent, qui dénonce également une « mascarade de procès » dans un communiqué transmis à l’AFP.

Il était emprisonné depuis plus d’un an et demi dans une geôle de la prison de Vakilabad, à Masshad, au nord-est du pays.

Une famille désemparée

Depuis son incarcération, son avocat et sa famille martelaient que Benjamin Brière était innocent. Interrogée sur Stéréochic/Lesfrançais.press, sa soeur, Blandine, dénonçait « une détention complètement arbitraire ».

Benjamin Brière et sa soeur Blandine / ©famille Brière

Le Français avait entamé une grève de la faim à la fin du mois de décembre afin de protester contre ses conditions de détention, une décision qui l’avait fortement affaibli. Comme ses proches, Benjamin Brière a toujours clamé son innocence.

Auteur

  • L'AFP est, avec l'Associated Press et Reuters, une des trois agences de presse qui se partagent un quasi-monopole de l'information dans le monde. Elles ont en commun, à la différence de son prédécesseur Havas, de ne pas avoir d'actionnaire mais un conseil d'administration composé majoritairement d'éditeurs de presse.

Laisser un commentaire