Où doit on porter un masque dans le monde?

Où doit on porter un masque dans le monde?

De nombreuses analyses portant sur les stratégies de 194 pays  démontrent une association négative entre le port d'un masque facial ou une politique et la mortalité liée au coronavirus par habitant: dans les pays qui ne recommandaient pas les masques faciaux et les respirateurs, la mortalité liée au coronavirus par habitant augmentait chaque semaine de 54,3% après le cas index, contre 8,0% dans les pays ayant préconisé le port du masque.

C'est face à ce constat et devant la peur d'une deuxième vague voir d'une troisième dans certains territoires, que de nombreux pays ont mis en place des législations sur le port du masque. En tant qu'expatriés, on se déplace souvent d'un pays à l'autre et ce malgré les difficultés rencontrées par le secteur aérien. Lesfrancais.press font le point sur les principales destinations confrontées actuellement à la Covid-19.

En France, obligatoire dès le 20 juillet

Le décret rendant obligatoire en France le port du masques dans les lieux clos recevant du public entrera «en vigueur la semaine prochaine», a annoncé le Premier français Jean Castex au Sénat.

«Nous envisagions une entrée en vigueur de ces dispositions le 1er août», a rappelé le Premier ministre. «J'ai compris que cette échéance apparaissait tardive (...) le décret entrera donc en vigueur la semaine prochaine», a-t-il indiqué lors de sa déclaration de politique générale devant les sénateurs.

«Une mesure de prévention et de protection efficace»

«Le port du masque constitue avec le respect des gestes barrière une mesure de prévention et de protection efficace», a souligné Jean Castex.

L'annonce le 14 juillet par Emmanuel Macron de l'obligation de porter un masque dans les «lieux publics clos» à partir du 1er août avait réjoui ceux qui plaidaient pour cette mesure, mais ils réclamaient son application sans délai et y compris sur les lieux de travail.

En Espagne, masque obligatoire en extérieur en Catalogne et aux Baléares

Les mesures les plus strictes se trouvent dans certaines régions d’Espagne. Dans tout le pays, le masque est obligatoire dans les espaces fermés et sur la voie publique lorsqu’une distance de sécurité de 1,5 mètre avec les autres personnes ne peut être respectée.

En Catalogne, le masque est imposé dans tous les lieux publics depuis jeudi 9 juillet, y compris en extérieur, et même lorsque la distance de sécurité peut être respectée. Des obligations similaires sont entrées en vigueur aux Baléares ce lundi. Les promeneurs devront être protégés « sur la voie publique et en plein air » dès qu’il est possible de « rencontrer quelqu’un d’autre », ainsi que « dans les espaces publics fermés », a annoncé une conseillère technique du gouvernement régional. Dans ces deux régions très touristiques, les sportifs, les plages et les piscines ne sont néanmoins pas concernés par cette nouvelle décision.

Dans les autres Etats de l'Union européenne...

En Croatie, depuis le 13 juillet 2020, les citoyens doivent se présenter à visage couvert, dans les espaces publics fermés, en particulier dans les commerces. La direction de la protection civile a annoncé samedi l’élargissement de cette obligation, déjà valable dans les transports publics.

Le pays emboîte le pas à la Belgique, où le port du masque doit être respecté dans les magasins, les cinémas, les lieux de culte ou encore les musées et bibliothèques, depuis le samedi 11 juillet.

Dans un communiqué daté du 9 juillet, le gouvernement de la première ministre, Sophie Wilmès, annonce que « cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique [du] pays ». Les citoyens n’appliquant pas cette nouvelle mesure s’exposent à une amende de 250 euros.

La Roumanie a, quant à elle, adopté cette mesure dès le 15 mai, dans les transports publics et les espaces fermés, tout comme le Portugal. La même consigne s’applique en Italie, en Autriche, en Irlande et en Allemagne.

A noter qu’en Grèce, en Suisse ou aux Pays-Bas, les usagers doivent être couverts uniquement dans les transports.

Tandis qu'aucune obligation n’est imposée au Danemark, mais le pays, d’abord réticent au port du masque, le recommande désormais, notamment pour les personnes chez qui on soupçonne une contamination au SARS-CoV-2. Le port du masque est également seulement recommandé en Suède et en Finlande.

Royaume-Uni

L’Angleterre vient à son tour d’élargir l’obligation de porter un masque, jusqu’ici limitée aux transports, aux supermarchés et aux magasins. A partir du 24 juillet, les contrevenants risqueront une amende de 100 livres (110 euros).

Aux Amériques, Carnaval de Rio compromis !

Outre-Atlantique, la province de Québec va obliger ses résidents à porter le masque dans les espaces publics clos (commerces, centres sportifs, bars, restaurants…) à partir de samedi. Dans les autres provinces,  le port du masque est juste recommandé.

Le port obligatoire dans les lieux publics s’applique également dans plusieurs Etats des Etats-Unis, comme la Floride ou le Texas.

En Amérique latine, où la propagation s’accélère également, le Venezuela a placé les 6 millions d’habitants de la capitale, Caracas, et ceux de l’Etat voisin de Miranda, en confinement strict depuis mercredi matin. Lundi, 3,5 millions de Colombiens ont été reconfinés.

La mort dans l’âme, le Brésil, deuxième pays le plus touché, avec plus de 74.000 décès sur près de 2 millions de personnes contaminées risque de voir son célèbre carnaval de Rio compromis en février. Les grandes écoles de samba menaçant de ne pas y participer si un vaccin n’est pas trouvé d’ici là.

Asie et Océanie

 L’Inde s’apprêtait à reconfiner plus de 10 % de sa population, avec le rétablissement mercredi soir pour deux semaines des restrictions pour les 125 millions d’habitants de l’Etat très pauvre de Bihar (Nord-Est). L

A Hong Kong, les bars, les salles de sport et les salons de coiffure ont dû être fermés à nouveau mercredi, et les rassemblements de plus de quatre personnes ont été interdits dans la cité-Etat qui avait enregistré des succès dans la lutte contre le coronavirus.

Rappelons qu'en Asie, le masque chirurgical est entré dans les mœurs depuis l’épidémie de SRAS en 2003. Il est recommandé d'en porter dans la plupart des pays.

En Australie pour circonscrire la propagation de cette reprise de l'épidémie dans l'île-continent, l'Etat du Victoria est isolé du reste du pays, les frontières des autres Etats étant fermées à ses ressortissants. Soldats et policiers sont disposés aux check points pour contrôler les franchissements de ces frontières intérieures. Le port du masque y est obligatoire alors qu'il est simplement recommandé dans les autres régions.

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire