Olivier Becht en charge des Français de l'étranger

Olivier Becht en charge des Français de l'étranger

Le dimanche 19 avril, Olivier Becht a été réélu député de Mulhouse-Habsheim pour la Majorité présidentielle, avec un score sans appel de 64,63 % des voix, face à Nadia El Hajjaji pour l’union de la gauche. Ce 04 juillet, il rejoint le gouvernement comme Ministre délégué en charge des Français auprès de l’étranger en plus du portefeuille du commerce extérieur et de l’attractivité de notre pays. Il dépend de la Ministre des affaires étrangères Catherine Colonna, confortée à son poste. Mais qui est Olivier Becht ?

Un social-démocrate

Ancien maire de Rixheim, président délégué de Mulhouse Alsace Agglomération et vice-président du conseil départemental du Haut-Rhin, il est député pour le parti allié à Emmanuel Macron, Agir, du Haut-Rhin depuis 2017 dont il fut d’ailleurs le chef de groupe. C’est le seul qui occupait cette fonction lors du précédent mandat et qui fut réélu en juin.

À l’issue de son cursus d’énarque, il intègre la magistrature administrative, avant de rapidement bifurquer en politique. Issu d’une famille centriste, Olivier Becht s’engage en 1992 aux côtés de Jacques Delors. Il devient alors président de la section alsacienne du club de réflexion politique « Témoin ». Puis Il rejoint la section du Parti socialiste de Rixheim en 1997, par opposition au maire d’alors, Bernard Hanser (RPR). En 1998, il fonde le groupe « Rixheim Vivre ensemble », qui se dit apolitique. Après le Congrès du Mans en 2005, il quitte le PS et devient sans étiquette. Il se définit comme « social-démocrate plutôt libéral », estimant que la liberté économique n’empêche pas de mettre en place des régulateurs sociaux et n’empêche pas le respect du droit des citoyens. En 2005, il conquière la mairie de Rixheim, devenant le plus jeune maire d’Alsace.

Des défis à relever

Sa nomination était attendue. Les sujets à traiter sont nombreux. Le déploiement de France Consulaire est particulièrement attendu par les expatriés, toujours confrontés à des problèmes d’accès à leur consulat.

L’Education sera aussi une mission prioritaire ! Les difficultés liées au recrutement, les établissements toujours soumis au régime Covid, le budget des bourses, sont autant de sujets pour lesquels des réponses sont attendues de toute urgence alors que la rentrée se profile déjà.

La pandémie pourrait aussi faire son retour et entrainer de nouvelles restrictions qui affecteraient les Français de l’étranger. Toujours dans le thème de la Santé, les problèmes liés à la Caisse des Français de l’étranger (CFE), qui semble avoir des difficultés à se renouveler, pourraient aussi rapidement s’imposer.

Enfin, l’Inspection générale du Quai d’Orsay vient de se lancer dans un large audit des ambassadeurs et des consuls, qui a déjà conduit à mettre fin à des missions, les résultats auront aussi des conséquences managériales qu’il faudra traiter rapidement avec la ministre de tutelle, Catherine Colonna.

Auteur

Laisser un commentaire