Maroc : des Français toujours bloqués

Maroc : des Français toujours bloqués

Le Maroc qui tablait sur une reprise progressive de son secteur touristique en 2021 grâce à la vaccination, a dû revoir ses calculs après l’arrivée de la menace du variant Omicron à la fin de l’année.

Les autorités du royaume ont choisi de suspendre les liaisons aériennes et maritimes régulières de et vers le Maroc depuis la fin novembre pour se prémunir contre une flambée des cas de contaminations. 

Les frontières marocaines sont fermées au moins jusqu’au 31 janvier prochain. Les vols spéciaux de rapatriement vers le Maroc sont également suspendus depuis le 23 décembre.

Transavia : les vols vers le Maroc annulés jusqu’au 17 février 

Jusqu’à présent, il y a peu de visibilité sur la date de la reprise des vols internationaux vers le Maroc. La situation sanitaire actuelle dans le royaume, avec une flambée des contaminations à la Covid-19, éloigne la perspective d’une reprise rapide des vols.

Sur son site officiel, la compagnie Transavia, filiale low cost d’Air France, rappelle, ce vendredi 12 janvier, que ses vols vers le Maroc depuis la France restent suspendus jusqu’à la mi-février.

‘’ Dans le sens France vers Maroc : tous les vols Transavia jusqu’au 17 février 2022 inclus sont annulés ‘’, précise la compagnie low cost sur son site.

Si la suspension des liaisons court au moins jusqu’au 17 février prochain, la compagnie n’est pas en mesure de donner une date pour le retour de ses vols vers le Maroc. 

Idem pour les vols vers la France depuis le Maroc, la suspension dure également au moins jusqu’au 17 février. Transavia annonce que ‘’ les passagers dont les vols sont annulés recevront une notification par email et un remboursement leur sera proposé.’’

Devant le manque de visibilité, Transavia appelle ses clients qui ne souhaitent plus voyager à reporter leur voyage directement sur son site internet. Ceux qui souhaitent obtenir un avoir ou un remboursement sont invités à contacter le service client de la compagnie.

Les clients Transavia ayant acheté leurs billets d’avion chez des opérateurs privés sont priés de se rapprocher de leur agence.

Des ferrys spéciaux pour le retour des Français

Pour permettre aux Français, aux citoyens européens et aux résidents permanents en France voyageant à bord d’un véhicule immatriculé en Europe de rentrer, un ferry spécial sera mis en place en lien avec les autorités marocaines, a annoncé sur son site web l’Ambassade de France au Maroc.

« Le départ du ferry de la compagnie La Méridionale aura lieu le mercredi 19 janvier 2022 depuis le port de Tanger Med à destination de Marseille » indique l’Ambassade de France à Rabat

En attendant, les autorités de la représentation diplomatique française à Rabat ont indiqué également qu’une inscription est requise par véhicule et par personne sur un lien afin de pouvoir acheter un billet.

« Les personnes inscrites seront ensuite appelées par la compagnie La Méridionale par ordre d’inscription, dans la limite des places disponibles, avec priorité aux personnes déjà munies d’un billet de la compagnie Méridionale (quelle que soit la date). » Ambassade de France à Rabat

Les tarifs sont fixés exclusivement par les compagnies maritimes, ajoute l’Ambassade, rappelant aussi que les vols et traversées spéciales s’opèrent uniquement dans le sens Maroc-France.

Ce premier ferry ayant été rempli à 100% en quelques heures, un nouveau bateau au départ de Tanger pour Marseille est prévu le lundi 24 janvier.

Quelques vols sporadiques

Comme toujours en période de pénurie, il se développe tout un système parallèle. Pour cela direction les réseaux sociaux où des groupes comme « Ressortissants français bloqués au Maroc » pullulent. Les participants s’y échangent les informations sur les quelques vols ici et là que les compagnies aériennes ont réussi avec l’accord du gouvernement marocain à mettre en place.

Comme en 2020 ou en 2021, c’est le système D qui prime !

Auteur

  • Samir Kahred a suivi ses parents dont le père était ingénieur dans une succursale du groupe Bouygues. Après une scolarité au Lycée français et des études au Caire, il devient journaliste pour des médias locaux et correspond pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire