Les leaders de la NUPES dévoilent leurs projets pour le prochain mandat

Les leaders de la NUPES dévoilent leurs projets pour le prochain mandat

Pour la première fois depuis la majorité plurielle de Jospin, les forces de gauche se sont réunies au sein d’une alliance électorale, portée par Jean-Luc Mélenchon, la NUPES, qui présente un ou une candidate unique dans chaque circonscription en France mais aussi pour les Français de l’étranger. Avec Florence Poznanski, la responsable des Français établis hors de France pour La France Insoumise, Alexandre Chateau-Ducos qui pilote EELV hors France, Cécilia Gondard, la secrétaire générale de la fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste, et Bérénice Oreyo-Pierronnet qui représente Génération.s.

Retraite à 60 ans, blocage des prix, règle verte, des projets forts pour la France

Dans la première partie de ce podcast, on aborde les priorités de la nouvelle coalition pour la France. Evidemment, c’est un angle social qui prédomine dans les propositions que nous détaillent les responsables pour les expatriés de la NUPES.

Premier point, la retraite à 60 ans qui est un engagement fort et qui peut avoir des répercussions aussi pour les expatriés avec une modification majeure de la CFE comme Florence Poznanski nous le détaille dans la seconde partie du podcast.

Mais plus globalement, c’est le pouvoir d’achat qui serait au coeur des premières lois votées par une nouvelle assemblée aux couleurs de la NUPES. Quitte à passer par des outils que certains pensaient dépassés comme le blocage des prix sur l’énergie mais aussi l’alimentation.

Deux secteurs qui devront aussi composer avec une règle verte qui serait inscrite dans la constitution et qui imposerait l’écologie comme valeur de référence à tous les ministères.

On n’oublie pas l’Europe, et c’est Alexandre Chateau-Ducos qui s’y colle. En quelques minutes, le responsable écologiste, issu d’un parti très pro-européen, nous explique le compromis trouvé avec la France insoumise qui aimerait, elle, prendre ses distances avec les lois européennes.

Le programme pour les expatriés

Avec beaucoup d’honnêteté, les 4 invités avouent que tout n’a pas été encore négocié ou anticipé au sein de la Nouvelle Union Populaire Ecologiste et Sociale. Cependant, nous avons pu aborder certains points avec eux et ils ont partagé en toute transparence leur vision.

L’imposition sans frontière

On attaque directement par le serpent de mer : la fiscalité des expatriés. Le quatuor nous dévoile donc leur projet de mettre en place un bouclier contre l’évasion fiscale. Ainsi pour la France insoumise et ses alliés, quel que soit le lieu de résidence ou la nationalité, les revenus imposables en France seront soumis à la fiscalité progressive et ce quelle que soit la situation du contribuable, plus de forfait libératoire à 20% ou 30%.

Pour la CSG, aucune décision n’a été prise au niveau de la NUPES.

La CFE, une sécu pour tous les expatriés

Deuxième thématique qu’on aborde dans le podcast, c’est la place de la CFE. L’objectif de l’alliance électorale est de rendre plus accessible la Caisse des Français de l’étranger. Pour cela, les partis de gauche prévoient de revenir sur la réforme qui « forfaitisait » les barèmes tarifaires. Désormais, la gauche, avec Isabelle Frej, est à la tête de la CFE.

Les réformes prévues seront donc abandonnées et un retour à un fonctionnement plus proche de la sécurité sociale en France sera l’objectif du mandat.

Le réseau éducatif

Alors qu’une grève des professeurs se prépare pour ce 19 mai, les leaders de la NUPES veulent dénoncer la politique d’Emmanuel Macron. En 5 ans, selon ces partis, les budgets dédiés à l’Education à l’étranger ont fondu comme neige au soleil. Pire, certains dispositifs auraient réaiguillé les fonds publics des établissements en gestion directe vers des établissements à but lucratif qui se sont multipliés depuis 2017.

Si les établissements manquent de fonds, les familles touchées par les crises sont aussi en situation difficile. La NUPES a de larges ambitions, elle désire faire évoluer la formule des bourses pour décupler le nombre de bénéficiaires avec une attention particulière à ceux qui doivent pouvoir accéder à la gratuité.

« Il n’est pas compliqué d’élargir le nombre de bénéficiaires de la gratuité« 

Cécilia Gondard, Parti socialiste

Tout le détail des propositions dans le podcast.

Le consulat, point d’attache indispensable

Avec Bérénice Oreyo-Pierronnet, on finalise cette émission sur le rôle des consulats et le lien avec la France. Basée au Kenya, la responsable de Génération.s s’insurge sur la mise en place de la plateforme centralisée et dématérialisée que compte déployer le gouvernement d’Emmanuel Macron. Sans rejeter l’apport des nouvelles technologies, Bérénice Oreyo-Pierronnet démontre par des exemples concrets pratiques pourquoi il est indispensable de maintenir une présence forte via les consulats et leurs personnels.

Autre point que la NUPES veut renforcer, la place des Conseillers des Français de l’étranger comme celle de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE). Bérénice Oreyo-Pierronnet nous explique qu’il faut autononiser l’AFE afin qu’elle puisse remplir ses missions correctement sans rencontrer une opposition quasi-systématique de l’administration. Chacun doit disposer des moyens adéquats pour réaliser ses missions en toute indépendance, pour cela ils imaginent donner à l’AFE les dispositions qui s’appliquent aux différents conseils régionaux.

L’écologie, une valeur transversale

Enfin, on conclut ce podcast en traitant de l’écologie. Un problème mondial qui nous touche tous où qu’on soit, et les expatriés comme les autres doivent donc intégrer ces problématiques mais surtout les solutions à leur environnement. C’est évidemment le responsable d’EELV, Alexandre Chateau-Ducos, qui nous répond.

On apprend ainsi que la NUPES veut intégrer dans les cahiers des charges des consulats, ambassades, mais aussi établissements scolaires, les normes appliquées en France pour la construction et la gestion au quotidien. Une petite révolution…

C’est aussi l’occasion de nous détailler les tenants et aboutissants de la règle verte qui devrait encadrer le parcours législatif de toutes les lois que la NUPES voudrait voter.

Enfin, Florence Poznanski nous exhorte à devenir des lanceurs d’alertes aux quatre coins de la planète, faire de chaque Français une personnalité qui veille sur notre planète.

Ecoutez le podcast avec les leaders de la gauche unie

Retrouvez ce podcast sur toutes les plateformes

Podcast liste

Les candidats de la NUPES hors de France

Florence Roger – Circonscription 1 – Amérique du Nord – LFI

Christian Rodriguez – Circonscription 2 – Amérique centrale et du Sud – LFI

Charlotte Minvielle – Circonscription 3 – Iles britanniques et Europe du Nord – EELV

Cécilia Gondard – Circonscription 4 – Benelux – PS

Renaud Le Berre – Circonscription 5 – Péninsule ibérique, Andorre et Monaco – EELV

Magali Mangin – Circonscription 6 – Suisse – LFI

Asma Rharmaoui-Claquin – Circonscription 7 – Europe centrale et de l’Est – LFI

Isabelle Rivolet – Circonscription 8 – Méditerranée de l’Est – LFI

Karim Ben Cheikh – Circonscription 9 – Maghreb et Afrique de l’Ouest – Génération.s

Chantal Moussa – Circonscription 10 – Proche-Orient et Afrique centrale – LFI

Dominique Vidal – Circonscription 11 – Europe orientale, Asie et Océanie – PCF

Lire l’article sur les candidats

Auteur

Laisser un commentaire