Les « JO Paris 2024 » mobilisent les Français de l’étranger 

Les « JO Paris 2024 » mobilisent les Français de l’étranger 

De la « Terre de Jeux » à la « Semaine Olympique et Paralympique » 

Dans quasi 500 jours, les Jeux Olympiques commenceront officiellement à Paris. D’ores et déjà, c’est tout un réseau qui se mobilise pour la promotion et l’organisation de cet événement planétaire. Les Français de l’étranger sont mis à contribution pour l’organisation des « JO Paris 2024 », notamment à travers les ambassades et les lycées. 

Promu par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, l’événement « Terre de Jeux 2024 » invite ainsi nos compatriotes vivant hors de France à prendre part aux festivités pré-JO et à participer à un relais sur les cinq continents. 

Un relais dans 116 pays et territoires d’outre-mer 

Ce 14 mars, le réseau diplomatique sera mobilisé aux quatre coins du globe. Des actions « Terre de Jeux 2024 » se déroulent dans 116 pays et territoires d’outre-mer. Ambassades ou consulats de France vont ainsi prendre part à cette action internationale qui, jouant des fuseaux horaires, va se tenir sur 24 heures.

Tout au long de la journée, chaque entité « Terre de Jeux 2024 » va organiser un événement sportif d’une heure, à partir de 9h heure locale. Une fois celui-ci achevé, le passage de relais se fait aux ambassades et DROM-COM du fuseau horaire suivant. C’est ce schéma qui va se reproduire toute au long de la journée, et cela pendant 24 heures. C’est en Nouvelle-Zélande que débute cette initiative, qui par la suite va traverser l’Océanie, l’Asie, l’Europe, l’Afrique et l’Amérique, avant de prendre fin dans le Pacifique, en Polynésie française.

Samuel Ducroquet, Ambassadeur pour le sport au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, confie que ce « relais autour du monde porte un message aussi symbolique qu’ambitieux. Il témoigne en effet de la capacité des Jeux de Paris 2024 à fédérer, grâce à notre réseau diplomatique, nos communautés à l’étranger ainsi que nos partenaires aux quatre coins du monde. »

Plus de 40 sports mis en exergue 

Plusieurs dizaines de milliers de participantes et participants sont attendus pour cette action et plus d’une centaine d’athlètes vont prendre part à celle-ci. C’est également une quarantaine de sports différents qui sont mis en exergue (cricket, taekwondo, stand-up paddle, skateboard, pétanque, saut en longueur, lancer de disque et javelot, para athlétisme, para badminton…). 

De l’aviron, des courses

Par exemple, Ellen Keane, nageuse paralympique médaillée d’or aux Jeux de Tokyo 2020 et de bronze aux Jeux de Rio 2016, et Kelly Harrington, championne olympique de boxe aux Jeux de Tokyo 2020 sont attendues en Irlande. En Italie, Jean Patry, volleyeur français médaillé olympique à Tokyo 2020 participe aussi à cet événement. A Brisbane (future ville hôte des Jeux en 2032), le Consulat général de France organise une action au cours de laquelle un bateau d’aviron de 8 places va s’élancer le long du fleuve de la ville et ainsi la parcourir. En Turquie, quelques semaines après les terribles tremblements de terre, l’Ambassade de France propose une course solidaire et donnera lieu à un passage de relais virtuel entre Ankara et Istanbul ; aux Etats-Unis, le Lycée français de San Francisco prévoit une course de relais sur le mythique Golden Gate Bridge… 

Vous pourrez suivre ces 24h sur les réseaux sociaux où d’ailleurs chaque passage de relais entre les pays va aussi faire l’objet d’une communication spécifique.

L’inclusion, thème principal de la Semaine Olympique et Paralympique dans les Lycées 

Le 15 mars la flamme olympique ne s’éteindra pas pour autant. En effet, les lycées français, notamment à l’étranger, organiseront du 3 au 8 avril la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) dont le thème sera centré cette année sur l’inclusion.  

Enseignants, élèves et parents sont invités à devenir les acteurs de cette semaine d’activités sportives dans leurs établissements scolaires. A travers les valeurs de l’olympisme, cette action a pour objectif d’utiliser le sport comme outil pédagogique dans les enseignements, d’éveiller les jeunes à l’engagement bénévole et citoyen et également à changer le regard sur le handicap en s’appuyant sur la découverte des parasports par l’organisation de rencontres spécifiques. 

Pour mieux comprendre l’organisation de cette Semaine Olympique et Paralympique nous avons rencontré et interrogé un acteur de terrain, Julien Kervedaou, enseignant d’EPS, ambassadeur de la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) Paris 2024 pour l’AEFE, qui va organiser cet événement au Lycée français Jean Monnet à Bruxelles, établissement membre de l’AEFE. 


Julien Kervedaou : « Faire vivre une expérience de handicap à nos élèves permet de changer le regard sur les différences physiques »

Julien Kervedaou est enseignant d’EPS au Lycée Français Jean Monnet de Bruxelles depuis 1999. Julien Kervedaou a été référent du sport scolaire pour la zone d’Europe du Nord-Ouest et Scandinavie. Ayant pratiqué la natation puis le triathlon pendant plusieurs années, il participe régulièrement à des épreuves de raid aventure sur plusieurs jours avec une plus grande diversité d’activités (VTT, course d’orientation, swim-run, kayak, escalade…). 

LFP : Julien Kervedaou, les JO Paris 2024 cela évoque quoi pour vous ?

Julien Kervedaou : C’est une occasion exceptionnelle pour la France de montrer son savoir-faire en matière d’organisation, de plus ces jeux olympiques permettent de mettre à l’honneur des sports moins médiatisés et les jeux paralympiques de mettre en valeur des sportifs présentant un handicap. Cet événement permettra de se doter d’infrastructures plus nombreuses afin de permettre d’avoir une politique de santé publique par la pratique physique. Me concernant, je vais essayer d’obtenir des places pour prendre place à cet événement planétaire.

LFP : Quelle motivation pour un professeur d’EPS à mettre cette Semaine Olympique et Paralympique en place dans son lycée ?

Julien Kervedaou : Ce sera notre 7eme édition au lycée français de Bruxelles, en effet, nous avons toujours organisé cette Semaine Olympique et Paralympique au lycée avec les collègues d’EPS, le label génération 2024 nous engage dans ce sens. Nos organisations « Semaine Olympique et Paralympique » (SOP) ont toujours été sous le signe de l’inclusion car nous sommes convaincus que faire vivre une expérience de handicap à nos élèves permet de changer le regard sur les différences physiques. Au-delà de la simple pratique motrice, cette semaine permet d’engager les élèves dans l’organisation, nous avons souvent fait appel à nos optionnaires EPS pour cela. Mais l’olympisme peut s’appréhender sous différents prismes et cette semaine a déjà été l’occasion de développer des synergies avec d’autre disciplines.

LFP : Concrètement quelles activités seront proposées au Lycée Français Jean Monnet de Bruxelles ?

Julien Kervedaou : Notre SOP sera composée de pratiques physiques adaptées, d’activités culturelles interdisciplinaires et de rencontres et conférences avec des sportifs de haut niveau et acteurs du sport. Pour les activités culturelles, une exposition sur les jeux antiques sera proposée, une autre sur les valeurs de l’olympisme à travers les 30 olympiades sera présentée par les élèves. La diffusion de films sera organisée à la médiathèque lors de la pause méridienne. Pour la pratique physique, un challenge de 10000 pas sera organisé pour une dizaine de classe sur la semaine. Tous les élèves en EPS pratiqueront des activités adaptées, du biathlon fauteuil et tir au pistolet, de l’escalade mal-voyant, du tennis de table en fauteuil. L’activité olympique basket en 3 contre 3 sera organisée par les élèves sous la forme d’un tournoi. Des rencontres seront organisées avec la présence de la vice-championne olympique de natation Malia Metella, du triathlète guide Olivier Loyen qui a participé à Tokyo 2020 et de Piotr Van Montaigu qui a également participé à la dernière olympiade en para tir à l’arc. Nous aurons des conférences sur les valeurs olympiques avec Diane de Navacelle de Coubertin et l’historien Jean Pierre Guilbert mais aussi une conférence sur les jeux olympiques et paralympique de Paris 2024, animée par un ancien élève, Charles Courcol, qui travaille au comité d’organisation de Paris 2024, et de Ludovic Dabauvalle qui travaille à la fédération française handisport. Certaines conférences seront ouvertes aux parents d’élèves et des activités adaptées parents-enfants seront proposées afin de faire rayonner notre SOP au sein de la communauté éducative.

LFP : Qu’attendez-vous des élèves ?

Julien Kervedaou : Qu’ils vivent les expériences sportives et qu’ils profitent de l’offre qui leur est proposée, entre des initiations sportives, un tournoi, un challenge de pas, des rencontres, des conférences, nous sommes convaincus que bon nombre d’élèves ressortiront avec une culture plus grande sur les jeux olympiques et paralympiques. Les élèves sont également investis dans l’organisation avec le tournoi de basket géré par nos « jeunes arbitres ». L’exposition sera présentée toute la semaine par une vingtaine d’élèves « jeunes historiens » formés préalablement par moi-même et une collègue, Nelly Davidian, investie dans ce projet. Naturellement nos « jeunes reporters » internationaux couvriront l’ensemble des activités avec des interviews, des reportages et la webradio animée par Didier Piotrowki.

LFP : Quelle suite pourrait être donnée à cette semaine ?

Julien Kervedaou : Cette semaine olympique 2023 qui est très dense est le fruit d’un travail initié l’année dernière lors de l’organisation des jeux internationaux de la Jeunesse. Cet évènement fin mai a regroupé plus de 500 personnes sur 5 jours avec des activités sportives et culturelles, une master-class sur le handicap, la présence d’ambassadeurs sportifs et le tout organisé, arbitré et médiatisé par nos élèves. Forts de nos SOP précédentes et de l’héritage des JIJ, nous avons avec Aude Abeguile, proviseure adjointe, et les directeurs du primaire Messieurs Allegre et Seguelas décidé de proposer une semaine olympique et paralympique la plus complète possible. Nous avons également à l’agenda la journée olympique le 23 juin et en septembre la venue du décathlonien Kevin Mayer, tout cela laisse présager d’une très belle année 2024 sous le signe du sport. Nous souhaitons également faire circuler notre exposition sur les valeurs de l’olympisme afin de faire rayonner Paris 2024 dans d’autres établissements du réseau ou institutions françaises de Belgique. Ce projet d’exposition présenté par les élèves a suscité l’adhésion de Laure Mouden, proviseure de l’établissement, qui nous soutient pleinement dans cette SOP et plus particulièrement sur cette initiative.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire