Les funérailles d'Elizabeth II vues par les Français à Londres

Les funérailles d'Elizabeth II vues par les Français à Londres

De nombreux citoyens britanniques ont rendu un dernier hommage à la reine Elizabeth II lors de ses funérailles d’État le lundi 19 septembre à l’abbaye de Westminster à Londres. Parmi eux se trouvaient quelques Français que nous avons rencontrés. Comme au premier jour, l’émotion de nos compatriotes et leurs interrogations sont palpables.

Honorer la Reine

Mélanie est venue de Paris samedi matin. Nous l’avons rencontrée dans la longue file d’attente pour visiter le cercueil de la Reine Elizabeth II. Elle est arrivée en Eurostar depuis Paris à 9h, a rejoint la file d’attente à 11h, et restera à Londres jusqu’à lundi soir. Elle nous a raconté qu’elle admirait la Reine en tant que leader mondial au féminin. Elle s’est aussi fait des amis anglais dans la file d’attente. 

“Il est normal que la Reine soit honorée”

Mélanie de Paris

Des obsèques trop chères ?

Ce à quoi de nombreux citoyens et résidents britanniques ne sont pas préparés, cependant, ce sont les coûts astronomiques attendus pour ces obsèques nationales financées par leurs impôts. Le volet religieux, lui, étonne uniquement les expatriés, en particulier pour les Français, si habitués à la séparation des pouvoirs et à la laïcité. Mais rappelons-le, le monarque britannique est aussi le chef de l’église anglicane.

Véronique Martin, qui habite au Royaume-Uni, ne sait pas exactement combien coûtent ces 10 jours de deuil, “mais (elle sait) que c’est une somme très conséquente. C’est tout à fait normal que la Reine soit honorée par des obsèques nationales, mais 10 jours me paraissent extrêmes, tout comme la couverture obsessionnelle des médias. Je crois que beaucoup de personnes ont besoin d’un sentiment de sacré qui est absent dans notre monde matérialiste et la chorégraphie de ce deuil me frappe comme étant très religieuse. La queue (The Q) est décrite comme une expérience de pèlerinage avec ses difficultés, ses sacrifices et avec le soutien d’autres pèlerins. Le cercueil et les symboles du pouvoir royal sont disposés sur un autel au centre d’un hall immense et silencieux qui ressemble à une église. Et les gens qui marchent devant le cercueil s’inclinent ou font le signe de croix comme on le fait dans les églises catholiques devant le chœur où brûle la lampe rouge, symbole de la présence divine. C’est très intéressant mais aussi un peu effrayant, car ce sentiment religieux est très puissant et pourrait être mal utilisé par les forces nationalistes qui hélas nous gouvernent. Le gouvernement actuel veut enrichir les riches en écrasant les pauvres. Notre pays, le Royaume-Uni, a devant lui des jours très sombres et pour beaucoup terrifiants. J’ai lu que le Roi Charles III s’est déjà exprimé pour le soutien des personnes vulnérables cet hiver auprès de Mark Drakeford, j’espère de tout cœur que l’empathie marquera son règne car on en a tellement besoin. Au cours de mes 35 ans de vie ici, je n’ai jamais vu autant de sentiment républicain chez les Britanniques. Je ne pense pas que cela remette en question la monarchie, mais je pense que cela justifierait la présence bienveillante de Charles pour faire un contrepoids à notre gouvernement fasciste et liberticide.”

“La Reine a préservé l’unité du pays”

Un autre Français qui a fait la file d’attente ces derniers jours, c’est Ali, à Londres depuis 9 ans :

Pour moi, qui suis venu m’installer ici, et qui aime ce pays pour tout ce qu’il représente en libertés et en humanité, je pense que c’est en partie grâce à la Reine. Elle a tenu le pays « together », et je suis heureux de voir un pays rassemblé qui est moins divisé et violent que la France, car les gens ont un point central qui les rassemblait tous : la Reine. Je ne suis pas sûr que Charles puisse remplir ce même rôle. La Reine avait autre chose. Elle méritait ce respect que je suis allé lui manifester. Je ne le ferais pour personne d’autre. Je ne fais même pas la queue 5 minutes dans une boulangerie.”

Ali, Français à Londres depuis 9 ans

Il a ajouté, après un temps de réflexion, qu’il “aurait aimé passer au moment de la veillée de Charles et de ses frères et sœurs car ça aurait été plus mémorable. Voir le cortège est toujours sympa. Mais je n’aurais pas fait le déplacement pour voir le Roi. La Reine était vraiment une personne à part. On ne l’aimait pas seulement comme Reine mais comme femme, comme mère, comme être humain. Elle était juste, responsable, avec un sens du devoir.” 

Emmanuel Macron présent aux obsèques royales

Arrivé dimanche après-midi, le couple présidentiel s’est joint aux principaux leaders occidentaux, comme Joe Biden, au dîner organisé au Palais de Buckingham à l’invitation du roi Charles III. Au cours de la soirée, le Président de la République française a offert au nouveau roi Charles III un album photos des visites d’Elizabeth II en France.

Emmanuel Macron et son épouse ont ensuite assisté à la cérémonie prévue à l’abbaye de Westminster. Un déplacement qu’il avait justifié afin de montrer le lien « indéfectible » de son pays avec le Royaume-Uni et rendre hommage à une « reine éternelle ».

Les funérailles de la Reine Elizabeth II ont été regardées par environ 4 milliards de téléspectateurs ce lundi et resteront un évènement historique. 

Auteur

Laisser un commentaire