Les aéroports les moins ponctuels de France

Les aéroports les moins ponctuels de France

Français de l’étranger, après 2 ans de pandémie, vous allez en France cet été ? Attention à votre aéroport d’entrée sur le territoire national ! Le plus souvent, on vous propose d’entrer en France par Paris-Charles-de-Gaulle qui centralise la plupart des arrivées internationales, mais il est aussi possible de rejoindre l’hexagone en passant par les régions, d’autres aéroports européens ou tout simplement par Orly. Les avantages ? Une meilleure gestion des pistes du fait d’un planning de rotations moins chargé et de moindres difficultés à recruter du personnel. Pour vous aider le cabinet AirHelp a établi le classement des pires aéroports en étudiant le pourcentage de vols retardés dans les aéroports français entre le 1er janvier et le 30 avril 2022, on le détaille ensemble.

Roissy-Charles-de-Gaulle le mouton noir

En tête de liste, Roissy-Charles-de-Gaulle, le plus gros aéroport français, est l’un des moins fiables de tout le pays. Ce dernier comptabilise 40.899 vols entre le 1er janvier et le 30 avril 2022. Comme en 2019, il est en haut du classement sur le podium des mauvais élèves avec 22% de vols perturbés. L’aéroport de Nice, avec ses 11.881 vols, a progressé depuis 2019, passant de 20% de vols perturbés à 18% en 2022. Mais cette année du fait des lourdes grèves du printemps, les plus petits aéroports font aussi partie du top 10, comme Grenoble (38%) en première position, Tours (22%) en troisième position et Metz (20%) en quatrième position.

A noter la nette amélioration de l’aéroport d’Orly, le 2e plus gros aéroport français, qui faisait partie en 2019 des plus mauvais élèves, avec 18% de vols perturbés. En 2022, ce chiffre est descendu à 13%.

La météo et les grèves, premières responsables des retards

Ces chiffres sont néanmoins à relativiser, puisque « ces aéroports ont un nombre de vols plus important que d’autres plus petits, ce qui permet une coordination plus facile. Il est donc normal que le pourcentage de vols perturbés soit plus élevé dans leur cas », souligne Rosa Garcia de AirHelp auprès du magazine Capital. Et surtout, « les aéroports sont rarement responsables des avions en retard. Nous pouvons citer parmi les raisons les plus courantes : la météo, les grèves, et les problèmes techniques », a-t-elle ajouté auprès de nos confrères.

Top 10 des pires aéroports en termes de retard d’avions

1- Grenoble (38,8% de vols perturbés)

2- Roissy-Charles-de-Gaulle (22,27%)

3- Tours (21,85%)

4- Metz (20,54%)

5- Carcassonne (20,34%)

6- Castres (19,67%)

7- Nice (18,28%)

8- Beauvais (17,88%)

9- Strasbourg (17,08%)

10- Montpellier (16,85%)

Auteur

  • Chantal Julia est maitre de conférence en Suisse. Après plusieurs années à l'Université de Lettre Paris 1, Chantal a suivi son compagnon à Lausanne où elle enseigne toujours la littérature française. Elle écrit pour différents magazines universitaires et Lesfrancais.press

Laisser un commentaire