Eurotunnel : le chaos post-Brexit

Eurotunnel : le chaos post-Brexit

Les vacanciers du Royaume-Uni espérant se rendre en France ont subi des journées de perturbations lors de leur déplacement. La circulation chaotique a transformé l’Eurotunnel en un “point chaud de l’enfer des vacances.”
Les conducteurs ont été bloqués pendant plusieurs heures sur les routes autour de Folkestone après que l’autoroute M20 a été transformée en “parking de camions” en raison de l’opération Brock, le système conçu pour soulager la circulation aux heures de pointe.

Les experts des transports ont déclaré que le système de gestion du trafic – introduit lors du Brexit – provoquait des « perturbations massives » et ont exhorté le gouvernement à trouver une solution à long terme.

Le port a déclaré un « incident critique » vendredi 22 juillet 2022 après que la police française des frontières a fourni ce que Douvres a qualifié d’un nombre « terriblement insuffisant » d’agents de contrôle des passeports, et qui a conduit certaines familles à attendre cinq à six heures alors qu’elles tentaient de partir pour les vacances d’été.

Douvres a averti les passagers se dirigeant vers le port de s’approvisionner en « eau, nourriture et fournitures » et de s’attendre à ce que la circulation dense continue alors que le port s’efforçait d’éliminer les files d’attente causées par « une capacité insuffisante à la frontière française ». Moins de la moitié des neuf cabines de passeports étaient occupées tôt vendredi matin, ce qui a eu des répercussions sur le reste de la journée. La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss, qui fait campagne pour remplacer Boris Johnson au poste de Premier ministre, a qualifié la situation d ‘ »épouvantable » et a appelé la France à augmenter ses capacités. « Cette situation horrible aurait dû être entièrement évitée et est inacceptable », a-t-elle déclaré.

Des expatriés sur la route des vacances nous ont décrit leur périple.

Le Brexit complique les voyages

Avec le début des vacances scolaires pour de nombreux Anglais, il s’agit d’une des périodes les plus chargées pour le port d’où partent les ferries vers la France. Avec le Brexit : les transports doivent être contrôlés deux fois et les passeports tamponnés.

Ces files d’attente sont visibles en ce moment car les frontières sont ouvertes. Avec la Covid et Omicron il y avait des restrictions de voyage. Maintenant les personnes peuvent voyager librement.

Delphine habite à Canterbury depuis mars 2020 mais a dû déménager en France en raison du travail, elle nous a expliqué sa longue expérience du tunnel.

“Je précise déjà que mon mari et moi sommes coutumiers de la traversée pour nos métiers respectifs et que les prix depuis quelques mois s’envolent vers des sommets délirants pour un service qui se dégrade un peu plus à chaque fois. Le ratio prix/service serait clairement en faveur de l’avion s’il n’y avait pas tant d’annulations… Bref, samedi 23 juillet je déménageais pour revenir vivre en France à Lyon. Les billets réservés pour moi en standard pour la modique somme de £228 en aller-simple avec mes deux filles et mes 2 chats. Je pars à 20h, clairement en retard (vive les déménagements !) en me disant qu’au vu de la situation, plus je partais tard plus ça avait de chance d’être réglé, car ils annonçaient dès le matin 1h30 de retard et j’avais entendu parler d’une personne qui avait mis 11h à faire son trajet habituel.

Au bout d’un quart d’heure je me retrouve coincée sur une route de campagne, à l’arrêt car la M20 était fermée… Je fais demi-tour et essaye un autre chemin où je me retrouve tout autant à l’arrêt. Puis au bout d’un moment on avance un peu, et puis encore un peu et encore un peu. Ce petit jeu a duré jusqu’à plus de minuit ! Heureusement que les Anglais sont sympas, ça papote, ça propose de l’eau, etc, j’ai même vu un riverain laisser à manger pour les pauvres hères dans les files d’attente.
Arrivées au tunnel (je vous laisse imaginer la joie et le bonheur avec deux fillettes, l’une de 5 ans et l’autre de 7 mois, après déjà plus de 4h de voiture sans pause…) c’est hyper long pour passer au Check-in, puis je me dirige vers le pet réception et là au moins 2 ou 3 h de queue je dirais, pour faire valider le health check des chats. Heureusement entre deux j’avais upgradé mon billet en flexi (soit £511 l’aller simple) de peur de me faire refouler et dans ce cas précis je suis passée devant tout le monde. Je n’ose même pas imaginer le temps en plus… Nous remontons tous en voiture et là, de nouveau à l’arrêt car plus de train !!! Au lieu de prévoir davantage de trains, Eurotunnel n’a rien prévu pour ce premier jour des vacances… Donc finalement on repart, passage des douanes assez fluide mais nous avons dû attendre les trains juste après la douane, gros bouchons et complètement à l’arrêt. Nous avons finalement pris le 5h15… Arrivée à Lille à 8h30… Bref, un vrai calvaire. Naturellement, à part Starbucks rien d’ouvert, et le bâtiment des flexi avait été pris d’assaut et pas réapprovisionné. Au prix du billet ça aurait été bien d’avoir des boissons et à manger… Mais non !”

Communauté des Français du Royaume-uni inquiète

Sur les pages Facebook des Français à Londres, beaucoup d’expatriés cherchent du covoiturage et à s’informer de la situation.

Pourtant dès 2020, le Financial Times a rapporté que le Cabinet Office britannique avait rejeté une proposition de 33 millions de livres sterling visant à doubler la capacité de contrôle des passeports du gouvernement français à Douvres, « soulevant la perspective de longs retards pour les passagers après la fin de la période de transition du Brexit ».

Et les perturbations à Douvres « pourraient s’aggraver lorsque de nouveaux contrôles biométriques seront introduits dans le cadre du nouveau système d’entrée/sortie (EES) de l’Union européenne pour les exigences des tiers », ajoute le journal. Ces contrôles, introduits l’année prochaine, pourraient obliger les personnes à quitter leur véhicule pour des contrôles biométriques similaires à ceux des aéroports.

Les chemins de fer britanniques seront également confrontés à davantage de perturbations pendant le mois d’août. Il y a quelques jours le syndicat RMT a déclaré que 40 000 employés avaient fait la grève après l’échec des pourparlers avec Network Rail et 14 compagnies ferroviaires. Ils souhaitent une meilleure valorisation de leur paie.

Des milliers de voyageurs étaient entassés lundi dernier dans des salles d’embarquement débordantes des deux côtés de la Manche après l’annulation de deux services Eurostar tôt le matin entre Londres et Paris. Cela faisait suite à la suppression des trains dimanche dernier en raison de la fermeture temporaire de la ligne à grande vitesse en France, en raison d’un accident survenu à la frontière belge.

Les expats qui souhaitent voyager cet été devraient sans doute prendre leurs vacances en septembre…

Auteur

Laisser un commentaire