Le géant européen de l'IPTV est tombé

Le géant européen de l'IPTV est tombé

Les autorités italiennes déclarent avoir démantelé un énorme réseau d’IPTV. Le service desservait 500 000 abonnés. En tout, vingt suspects sont soupçonnés d’avoir violé la loi sur le droit d’auteur. L’opération a également permis d’identifier l’administrateur de CyberGroup. Il s’agit d’un des plus gros réseaux IPTV d’Europe. En 2021, un autre réseau était déjà tombé.

Une opération italienne

Selon un communiqué du parquet de Milan, des agents de la Guardia di Finanza ont exécuté mercredi des mandats dans toute l’Italie pour démanteler un très grand réseau pirate de télévision sur IP.

En 2020, les autorités italiennes ont révélé l’existence de l’ » Operation : The Net », une vaste enquête visant la fourniture et la vente de services IPTV pirates. Les premières interventions ont eu lieu en septembre 2020 et en décembre de la même année. Dans leur communiqué, les autorités disent avoir mené des perquisitions en Toscane, en Émilie-Romagne, en Campanie et en Calabre.

500 000 utilisateurs rien qu’en Italie

Au total, l’opération baptisée a conduit à la fermeture de 500 000 comptes dans toute l’Italie et à des perquisitions dans 20 domiciles de personnes. Ces suspects font l’objet d’une enquête pour violation de la législation sur le droit d’auteur. Les autorités italiennes décrivent le réseau « sophistiqué ». Ainsi, il fonctionnerait grâce à une « infrastructure technologique complexe » au niveau national pour fournir illégalement des chaînes de télévision payantes.

Selon les estimations de Fiamme Gialle, plus de 2 millions d’utilisateurs italiens accèdent illégalement aux programmes télévisés de Sky, Dazn et Prime Video. La Serie A et la Ligue des Champions sont les contenus les plus piratés.

10 euros par mois

L’opération a réussi à arrêter l’administrateur de la plateforme appelée CyberGroup. Ce service était connu dans le monde de l’IPTV pirate pour offrir un accès illégal au streaming d’autres plateformes. Les autorités ont également identifié une autre entité. Cette dernière gérait le paiement des abonnements pirates à Sky TV.

Boitier IPTV ©AFP

Les utilisateurs avaient accès à l’intégralité de la programmation de Netflix, Sky et Dazn. Et ce, pour la somme de dix euros par mois.

Dans le cadre de cette opération, pour le moment, la seule sanction pour les utilisateurs (dont de nombreux expatriés) serait la clôture simultanée des comptes grâce au démantèlement du Cybergroup. En Europe, il existe des solutions par satellite disponibles dont celle de TVCORNER, le partenaire de notre site et des expatriés.

Auteur

  • Samir Kahred a suivi ses parents dont le père était ingénieur dans une succursale du groupe Bouygues. Après une scolarité au Lycée français et des études au Caire, il devient journaliste pour des médias locaux et correspond pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire