IPTV : un réseau stoppé par la police

IPTV : un réseau stoppé par la police

Regarder la télévision française depuis l’étranger est souvent un casse-tête qui conduit certains expatriés à choisir l’option de l’IPTV. Au fil des jours, ils en oublient que c’est un dispositif le plus souvent illégal. Cette semaine un réseau a été démantelé par la police britannique, coupant l’accès à des dizaines de milliers de téléspectateurs dont de nombreux Français de l’étranger.

IPTV, un service illégal

De plus en plus de personnes utilisent la technologie IPTV pour accéder à du contenu audiovisuel. Contre une somme modique, ils peuvent accéder à un vaste catalogue de chaînes de télévision. Bien que ces services puissent sembler intéressants, ils sont malheureusement illégaux et de nombreux internautes en ont fait récemment les frais.

La police de West Midlands et la Federation Against Copyright Theft (FACT) ont en effet annoncé avoir démantelé une importante plateforme d’IPTV au Royaume-Uni au terme d’une opération de plusieurs mois. Bien que la plateforme était située en Angleterre, elle disposait également d’utilisateurs en Europe. L’opération a été initiée par la FACT au nom d’entreprises d’audiovisuel comme « Sky », pour lutter contre les services pirates d’IPTV qui sévissent dans le pays.

Un message d’avertissement accueille les utilisateurs

Trois personnes ont été interpellées dans l’opération, deux hommes de 35 et 53 ans et une femme de 40 ans. Ils sont accusés de violation de droits d’auteur, de fraude et de complot en vue de commettre une fraude. Au total, la police indique que des centaines de milliers d’utilisateurs ont visionné du contenu via ces liens IPTV.

Le nom de la plateforme n’a pas été communiqué, mais la FACT indique qu’il s’agissait d’une des plateformes les plus utilisées au Royaume-Uni. Elle offrait un accès illégal à du contenu premium de plus de 100 services de télévision différents. Ce contenu comprenait des émissions en direct, mais également des vidéos à la demande.

Le réseau est désormais fermé, les liens ont été désactivés et les utilisateurs de la plateforme reçoivent maintenant des messages sur leur téléviseur leur indiquant qu’ils utilisaient un service illégal et que celui-ci avait été interrompu.

Les dangers de l’IPTV

La police signale que les utilisateurs de ces plateformes commettent un crime en payant pour ce type de plateforme, mais qu’ils s’exposent également à d’importantes menaces. Si elle ne recommande évidemment pas d’utiliser ces services, la police rappelle qu’il est dangereux de donner des informations personnelles à une plateforme d’IPTV, car celle-ci peut utiliser ces données pour commettre des crimes par la suite. Ces informations peuvent également se retrouver entre les mains des autorités lors des saisies et être utilisées contre eux.

« Nous sommes ravis de soutenir la police du West Midlands dans son travail de démantèlement d’un réseau aussi important. Ce crime sera pris au sérieux par la police. Les utilisateurs et les abonnés de services illégaux doivent savoir que non seulement ils commettent eux-mêmes une infraction, mais qu’ils s’exposent également à des risques tels que l’usurpation d’identité, les logiciels malveillants et les virus. S’engager dans le piratage, de quelque manière que ce soit, ne vaut tout simplement pas la peine de courir le risque. »Tags:

Kieron Sharp, le PDG de la FACT

De plus, au travers des programmes informatiques nécessaires à l’utilisation de ces IPTV, des logiciels malveillants peuvent être installés sur les appareils, pouvant causer des vols de données ou l’installation de logiciels malveillants.

Laisser un commentaire