La vaccination ouverte à tous les Français et aux expatriés

La vaccination ouverte à tous les Français et aux expatriés

Le gouvernement français franchit une étape importante ce mercredi 12 mai en abaissant à 18 ans la tranche d’âge accessible à la vaccination. Pour l’instant, il s’agit d’un dispositif conçu pour ne pas gâcher de doses. Pour cela, il autorise via les plateformes de prises de rendez-vous telles que Doctolib ou Vitemadose de déclarer disponible la veille pour le lendemain un créneau de rendez-vous non réservé par une catégorie prioritaire. Un dispositif valable pour les expatriés aussi.

20 millions de vaccinés

Ce nouveau coup d’accélérateur de la campagne de vaccination par le gouvernement vise à franchir à la fin de cette semaine la barre des 20 millions de personnes ayant reçu au moins une injection (contre plus de 17,8 millions actuellement).

Pour autant, l’objectif du gouvernement des 30 millions de Français vaccinés à la mi-juin reste incertain, à cause de la méfiance persistante vis-à-vis du vaccin d’AstraZeneca et de la situation sanitaire qui reste « préoccupante ».

Cette défiance persistante à l’égard du vaccin AstraZeneca (seulement 75% des doses reçues injectées selon les chiffres de dimanche dernier, 25% des doses n’ont donc pas trouvé preneur) ralentit le déroulement optimal de la vaccination compte tenu du manque persistant de doses à injecter.

Les expatriés sont aussi vaccinés

Si le gouvernement recommande aux Français de l’étranger de se faire vacciner dans leur pays de résidence quand la vaccination est possible, les expatriés peuvent venir en France pour bénéficier de la vaccination gratuite.

La vaccination sera possible et gratuite sous réserve que vous obteniez un rendez-vous, ce qui n’est plus un souci vu le nombre de places libres disponibles sur les plateformes dès à présent.

Coté administratif, les choses sont simples : 

  • Vous dépendez du régime français de sécurité sociale. La présentation de la carte vitale et, à défaut, l’attestation avec le numéro de Sécurité sociale vous sera demandée.
  • Vous êtes adhérent de la Caisse des Français de l’étranger (CFE), l’attestation CFE ou la carte vitale sera demandée.
  • Vous n’êtes pas assuré du régime français, un passeport ou une carte d’identité vous sera demandé. Un numéro d’identification d’urgence sera créé (votre numéro de sécurité social si vous en détenez un ou sinon il vous en sera créé un).

Dans les pays où la situation est complexe et que la vaccination ne peut attendre le déplacement en France, les services consulaires ont commencé à organiser des campagnes de vaccination comme à Madagascar ou en Inde.

Credit photo : Ambassade de France à Madagascar
Laisser un commentaire