La métamorphose de l'art de la Guerre

La métamorphose de l'art de la Guerre

Israël a testé avec succès un système de laser électrique pour abattre obus, roquettes et missiles[1]. Selon le ministre Benny Gantz, il s’agit d’une « percée majeure ». Les missiles Tamir du Dôme de fer israélien ont déjà détruit en vol 90% des 5000 roquettes lancées par le Hamas. D’ici cinq ans, ils seront remplacés par des canons lasers, cent fois moins chers, cent fois plus précis. Ces lasers annoncent un changement radical dans la guerre asymétrique que se livrent Hamas, Hezbollah et Israéliens, mais aussi Houthis et Saoudiens, toutes les guerres asymétriques, mais plus encore entre puissances balistiques. 

Les missiles balistiques porteurs de charge nucléaire pourraient être interceptés avec une probabilité de 99.9%. Les dômes de protection « nationaux «  seront constitués par la plupart des Etats développés. Si un système de canons lasers détruit les missiles, la guerre « conventionnelle » redevient possible entre puissances.

La France reprend les exercices militaires interarmes

Est-ce pour cela que la France envisage à nouveau d’entrainer ses forces armées dans le cadre d’un conflit interétatique « classique »? Le Chef d’Etat Major des Armées  a annoncé au Sénat qu’un exercice interarmes de grande ampleur, « Orion »,  sera organisé en 2023. La Russie effectue aussi des exercices militaires, tout comme l’Otan, mais cela faisait longtemps que la France n’avait pas engagé ce type d’exercice. Selon un rapport récent de la Rand Corporationl’armée française serait capable[2] de faire face à un conflit conventionnel de haute intensité en Europe, mais pas très longtemps : celui d’attendre les renforts américains. 

En ce moment, la marine russe effectue d’ailleurs des exercices militaires en Méditerranée orientale, en face de ses bases militaires syriennes, avec des MIG 31 capables d’utiliser des missiles hypersoniques. Un message.

L’Otan mobilise face à la Chine

La Russie est-elle autant une menace pour l’Europe ? Les anciens pays de l’Est le pensent. France et Allemagne qui voulaient un sommet avec Vladimir Poutine ont été recalées. Joe Biden avait fait sa tournée : l’Otan est de retour. Jamais il n’y eut autant de dépenses militaires dans le monde. Selon l’Institut International de Recherche sur la paix de Stockholm, elles ont atteint 1900 milliards de dollars, en augmentation de 3.6% en un an. Ce qui n’est pas énorme par rapport à la richesse mondiale ou par rapport aux sociétés en guerre. 

Les Etats-Unis représentent plus du tiers des dépenses (38%), avec 732 milliards de $, la Chine 261 M$, l’Inde 71M$, puis la Russie, l’Arabie saoudite, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne[3].  Le budget militaire cumulé de la France et de l’Allemagne, est largement supérieur à celui de la Russie, ce qui permet de relativiser la « menace »  russe. Les Turcs ne sont ils pas tout aussi inquiétants, eux qui sont dans l’OTAN ? 

Aussi l’Otan a désigné un autre ennemi : la Chine, qui a annoncé vouloir rattraper la puissance militaire américaine. De quoi trembler à l’heure où Xi Jinping réhabilite peu à peu Mao qui osait: «  Même si la moitié de l’humanité doit disparaitre, parce qu’avec elle doit disparaitre l’impérialisme, avec l’autre moitié on construira le socialisme[4] ».

Une autre conception de la guerre

Les Chinois, puisque l’Otan les a choisi, ont une autre conception de la guerre : «  Les frontières qui séparent les mondes de la guerre et de la non-guerre sont totalement abolies »  écrivent les stratèges Qiao Liang et Wang Xangsui[5]

Est-ce pour cette raison que Joe Biden a confié l’ensemble des relations avec la Chine au Pentagone ? La guerre échappe aux militaires. « En cas d’épidémie ou de guerre, un pays sans industrie manufacturière peut-il être considéré comme un pays puissant ? Sans industrie manufacturière, qui soutient votre haute technologie, qui soutient votre dollar ? » explique le général Quiao Lang[6]. Serait-il possible de rapatrier l’industrie ? Impensable ! « Il faudrait diminuer vos salaires par sept. » Les souverainetés (territoriales, manufacturières, monétaires, financières, technologues, alimentaires) deviennent des équations insolubles : tout le monde est dépendant de tout le monde. Guerre impossible, alors ? 

Il n’est rien au monde aujourd’hui qui ne puisse devenir une arme

« Un seul krach boursier provoqué par l’homme, une seule invasion par un virus informatique, une simple rumeur ou un simple scandale provoquant une fluctuation du taux de change du pays ennemi … toutes ces actions peuvent être rangées dans la catégorie des armements de conception nouvelle. Un beau matin les hommes découvrent avec surprise que des objets aimables et pacifiques ont acquis des propriétés offensives et meurtrières.» Vous pensez à votre smartphone, à votre voiture, à vos clés de voiture ? « Il n’est rien au monde aujourd’hui qui ne puisse devenir une arme ».

Bon anniversaire au PCC !

En cet anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois, le concept de « sécurité nationale »  élaboré par Xi Jinping concerne tous les aspects de la vie politique interne et externe de la Chine, du niveau économique au militaire en passant par le cinéma et l’information.

Le canon laser, percée technologique majeure israélienne, n’est qu’une des petites révolutions de la guerre moderne. L’exercice Orion est peut être nécessaire, mais sans aucun doute dépassé. Des minirévolutions, il s’en produit partout : stratégies spatiales, maitrise du « domaine de l’information »  et cyberespace, virus informatiques et câbles sous marin… comme le rappelle Xi Jinping reprenant encore et toujours Mao : « Le parti, le gouvernement, l’armée, la société et l’université, l’est, l’ouest, le sud le nord, et le centre : le parti dirige tout ».

Quant à nous, occidentaux fragiles, soyons chinois : « apprendre des autres puis appliquer ce que nous avons appris pour en tirer avantage. » Ce que font les Français de l’étranger.

Laurent Dominati

A. Ambassadeur de France

A. Député de Paris

Président de la société éditrice du site Lesfrancais.press


[1] Il s’agit un système optique entièrement automatisé, doté de capacités de surveillance et d’intelligence artificielle. Dès qu’une cible se déplace dans une zone d’intérêt, le système l’intercepte. Aujourd’hui dans un rayon d’une dizaine de kilomètres ; d’ici dix ans, le rayon sera de  plusieurs centaines de kilomètres.

[2] “A Strong Ally Stretched Thin. An Overview of France’s Defense Capabilities from a Burdensharing Perspective”, Rand Corporation. https://www.rand.org/pubs/research_reports/RRA231-1.html

[3] L’Otan publie des chiffres différents pour 2021 : Etats-Unis 811M$, R-U 72M$, Allemagne 64M$, France 58M$, Italie 29M$.

[4] En 1957. Selon J-C Romer : « La guerre nucléaire de Staline à Khrouchtchev », La Sorbonne, 1991. p47.

[5] « La guerre hors limite », Rivages, 2003. 

[6] Entretien avec le général Quiao Lang , publié dans la revue « Conflits » , 7 mai 2020.

Laisser un commentaire