La dolce vita grecque 

La dolce vita grecque 

Depuis plusieurs siècles, la présence française est importante. Aujourd’hui, elle est symbolisée par les nombreuses associations et consulats qui aident et ordonnent la communauté des Français.

“En Grèce on a envie de se baigner dans le ciel” disait le romancier Henry Miller. Il n’avait pas tort. Règne dans le pays d’Homère, une douceur de vivre qui n’a pas son pareil, et accrue par les températures clémentes en hiver et chaudes en été. Comme le confie Romain un Français d’Athènes, “ici nous avons l’impression d’être constamment en vacances”. Son ami Jules est lui tombé amoureux des mandariniers qui bordent les trottoirs de la ville. “Puis il faut dire que le gyros à 2,9€ c’est pas mal non plus” dit-il avec un air rieur. Vous l’aurez compris, dans le pays méditerranéen il est facile de se laisser bercer par le rythme de la vie, et une expatriation peut facilement donner envie. 

S’installer en Grèce

Mais alors comment s’y prendre administrativement pour s’installer dans le pays ? A priori rien de bien compliqué. Trois cas de figure se présentent à vous. 

  • Vous souhaitez vous installer pour moins de trois mois ? Aucune démarche ne vous sera demandée, munissez vous simplement de votre pièce d’identité. 
  • Vous êtes tombé sous le charme du pays et désirez y rester plus longtemps ? Il faut que vous demandiez une attestation d’inscription. Valable cinq ans, elle est entièrement gratuite. Pour l’obtenir, rendez-vous au Service des étrangers du commissariat de police hellénique le plus proche de chez vous, avec les justificatifs nécessaires. Attention, vous avez trois mois maximum pour faire la demande, suite à votre arrivée. 
  • Enfin, vous vous considérez également comme un citoyen grecque et ne pouvez plus quitter les terres helléniques ? Vous devez faire la démarche pour obtenir un titre de séjour permanent

Si vous déménagez avec des membres de votre famille qui ne sont pas ressortissants d’un pays de l’UE, une carte de séjour de membre de famille sera nécessaire. 

Aussi, lorsque nous nous installons à l’étranger, il fait partie des priorités de s’inscrire au registre des Français de l’étranger du consulat.

Les associations des Français en Grèce 

Pour vous aider dans votre emménagement ou dans votre quotidien sur place, il existe de nombreuses associations pour les Français en Grèce. Petit tour d’horizon des différentes associations. La liste complète est disponible sur le site de l’ambassade française en Grèce. 

Athènes Accueil

Si vous posez vos valises au pied de l’Acropole, l’association Athènes Accueil saura vous accompagner à votre arrivée. Créée en 1987, elle fait partie du réseau de la Fédération internationale des accueils français et francophones d’expatriés (FIAFE). Elle est constituée d’une trentaine de bénévoles répartis par quartiers et propose d’accompagner les nouveaux arrivants à s’intégrer dans le pays. Pour cela, elle met en place des rencontres entre expatriés pour faciliter votre installation sur le plan pratique ; mais également des ateliers découvertes et sorties pour tous les âges.

Association Française d’Entraide

Cette organisation est née en 1925, durant la période d’entre deux guerres car il y avait déjà une forte diaspora française en Grèce. Elle propose des aides aux personnes en difficulté ou en situation de handicap et s’adresse donc aux personnes âgées, handicapées, malades, isolées, orphelines ou détenues. Pour mener à bien son action, des bénévoles assurent un soutien moral, financier ou encore logistique. Ils planifient des rendez-vous téléphoniques ou en présentiel pour régler les problèmes. 

De plus, l’association a deux évènements phares dans l’année, à savoir la sortie de printemps en mai, et le déjeuner de Noël offert par l’ambassade. Ils sont tous deux l’occasion de rassembler les bénévoles, les allocataires et les représentants de la communauté des Français de Grèce. 

Union des Français de l’Étranger

L’UFE existe depuis 1927 et regroupe les Français, francophones et francophiles dispersés dans une centaine de pays à travers le monde. Son dessein s’organise autour de quatre axes qui sont l’accueil, l’entraide, la convivialité et le rayonnement. Si son site internet s’adresse à toutes les personnes souhaitant se lancer dans l’expatriation ou dans un retour en France, il pourra vous aider pour répondre à vos différentes questions d’ordre général. Par ailleurs, il existe une page Facebook consacrée à la Grèce

Vivre Athènes, la Grèce comme on l’aime

Le site Internet a vu le jour au printemps 2017 sous l’initiative de Laure et Sophie, deux Françaises expatriées amoureuses du pays des Cyclades. Construit à l’image d’un blog, le site recense les coups de cœur des deux amies, en termes de voyage, de gastronomie, de visites, mais pas seulement. 

Vous trouverez dans l’onglet “Vivre en Grèce”, les réponses aux questions les plus courantes sur l’immobilier, la retraite, l’éducation ou encore “les cas d’urgence”. 

De plus, elles ont également pensé à inscrire les épiceries de produits français pour les jours où le fromage et la charcuterie viendraient à vous manquer. 

Eglise Saint-Paul, Thessalonique, Grèce

Les petits plus 

Pour Guy Brochard, élu des Français de l’étranger, deux choses seront indispensables en Grèce. D’un côté, il rappelle l’importance de s’inscrire sur le registre du consulat, pour pouvoir être accompagné par les représentants. Par ailleurs, il conseille vivement à tous les nouveaux Français de Grèce de trouver un comptable ! D’après lui, l’administration du pays est particulièrement compliquée et nébuleuse. Se rapprocher d’un professionnel pourrait donc vous simplifier la vie. 

Communauté des Français de Grèce

La diaspora française a toujours été importante dans le pays de l’est de l’Europe et explique la forte communauté de Franco-Grecs observée actuellement. 

Au printemps 2021, la circonscription d’Athènes, qui recouvre tout le sud du pays, comprenait plus de 7 000 inscrits au registre du consulat, mais l’ambassade estime qu’ils sont prêts de 5000 à ne pas être enregistrés. De son côté, la circonscription de Thessalonique, au nord du pays, retranscrivait quelques 1500 Français en décembre 2018. 

D’après Guy Borchard, le nombre de jeunes a grimpé avec la démocratisation du télétravail dans le monde professionnel. Dans sa circonscription, il a effectivement noté l’arrivée de nombreux couples de travailleurs nomades au cours de ces deux dernières années de crise sanitaire. Aujourd’hui, un tiers des Français de Grèce ont moins de trente ans. 40% ont entre 30 et 60 ans et le dernier tiers sont des retraités. 

Par ailleurs, nos compatriotes de Grèce ne semblent pas s’inscrire dans une activité professionnelle particulière. Nombreux ont monté des commerces ou des petites entreprises, ou sont tout simplement venus couler de beaux jours. Si l’aventure vous parle, n’attendez plus et foncez ! 

Auteur

Laisser un commentaire