Jules Brouch : « J’en avais marre de la France »

Jules Brouch : « J’en avais marre de la France »

Tous les midis dans l’émission Les Français parlent aux Français, un « Français dans le monde » est invité au micro de StereoChic pour échanger sur son expatriation, son métier, son expérience etc.

Le jeudi 11 novembre c’était Jules, 20 ans qui était l’invité. Il a vécu près d’un an à Brisbane en Australie, avant de rentrer précipitamment en France à cause de la Covid. Aujourd’hui, il vit et travaille à Bordeaux, dans l’entreprise StudiesUp qui l’a aidé à mettre en place son voyage.

Une envie de partir loin après le BAC

Une fois bachelier, Jules ne rêvait que d’une chose : partir loin de la France. Entre les études, les concours d’entrées pour les universités et le permis voiture, il avait besoin de faire une pause. Il a donc fait ses valises et est parti rejoindre son frère qui y vivait déjà depuis plusieurs années.

Les difficultés surmontables de l’anglais

Lorsqu’il est arrivé sur place, Jules maitrisait mal l’anglais. Il nous raconte les sensations retenues de cette période où la communication est compliquée et la façon dont il a progressé.

« Dès le moment où l’on pose un pied dans le pays, on a cette sorte de confiance en soi qui augmente, car nous n’avons pas le choix. »

Jules
Vue aérienne de Brisbane dans le Queensland en Australie

Son expérience en restauration

Pendant cette année sous le soleil de Brisbane, Jules était « senior » chez un glacier à seulement 18 ans. Il revient sur son apprentissage du métier de la restauration et sa progression fulgurante au sein de l’entreprise.

Le coronavirus vient tout chambouler

Jules Brouch

En avril 2020 la pandémie du coronavirus est mondiale. Le patron du jeune Bordelais, lui donne de moins en moins d’heures, jusqu’à fermer complètement le restaurant. Jules est désarmé. Lui qui voulait travailler encore quelques mois et partir en Nouvelle-Zélande, se retrouve dans un avion retour pour la France en moins de deux semaines. Il ne peut pas rester en Australie à cause du coût élevé du loyer et de la vie sur place.

Mais il sait que ce n’est que partie remise.

StudiesUp

Actuellement, l’étudiant est en stage au sein du pôle communication de l’entreprise StudiesUp, cette même entreprise qui l’a aidé à partir. Cet organisme aide gratuitement les étudiants à programmer leur départ, sur le plan administratif. Si lorsque Jules est parti, l’Australie et la Nouvelle-Zélande étaient les seules destinations possibles, aujourd’hui l’entreprise a des partenariats dans le monde entier.

Vous pouvez retrouver Jules sur Instagram ou TikTok.

Retrouvez ce podcast sur toutes vos plateformes préférées.

Podcast liste
Laisser un commentaire