J-8 : le bac se prépare aussi chez les Français de l’étranger!

J-8 : le bac se prépare aussi chez les Français de l’étranger!

juin 5, 2019 0 Par Redaction

Comme nous l’indiquions dans un précédent article la menace de grève portée notamment par le syndicat SNES est également d’actualité dans le réseaux des Lycées Français de l’étranger.

Trois revendications principales sont mises en avant :

  • une revalorisation des rémunérations ;
  • le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;
  • le retrait des projets de loi « école de la confiance » et « Fonction publique »

A celles-ci s’ajoutent pour les Lycées Français de l’étranger la question du non-renouvellement de plusieurs professeurs détachés, comme au Lycée Français de Barcelone par exemple.

Un réseau d’excellence à l’étranger

Répartition des inscrits par série dans le réseau AEFE

L’AEFE, qui constitue l’un des deux réseaux à l’étranger avec par ailleurs la Mission Laïque Française, se félicite des excellents résultats obtenus en 2018 par les étudiants en terminale. 17 134 élèves ont obtenu le précieux sésame, soit un taux de succès de 97,3% avec 76% de mentions attribuées.

Les chiffres géographiques du réseau de l’AEFE sont les suivants :

  • Afrique : 93,6 % (60 % de mentions)
  • Amériques : 98 % (78 % de mentions)
  • Asie-Moyen-Orient : 98,4 % (77 % de mentions)
  • Europe : 98,2 % (82 % de mentions)
  • Maghreb-Océan indien : 97,1 % (76 % de mentions)

Un système de bourse aussi pour les étudiants étrangers des Lycées Français

Chaque année, plus de la moitié des bacheliers issus d’un lycée français à l’étranger décident de poursuivre leurs cursus en France. Un programme de bourses les aide depuis plus de vingt ans à concrétiser ce projet : le dispositif Excellence-Major. Créé en 1992, il aide les meilleurs bacheliers étrangers à mener des études de haut niveau en France, à l’université ou dans de grandes écoles.

Très demandée, cette aide étalée sur cinq ans bénéficie aujourd’hui à 800 étudiants de 80 nationalités. Elle les accompagne de la première année jusqu’au niveau Master 2 et leur permet de bénéficier de démarches administratives simplifiées, que ce soit pour l’obtention d’un visa ou pour la recherche d’un logement. Les bénéficiaires peuvent en outre profiter de partenariats conclus avec certaines grandes écoles, telles que l’ESSEC ou Sciences Po Paris.

Les nombreux élèves Français qui étudient dans le réseau international ont eu aussi la possibilité de revenir en France pour leurs études supérieures. Beaucoup choisissent cependant un enseignement international mondialisé notamment par le classement de Shanghai

Publicités