Grégory Zaoui : l'expatriation en mode cavale

Grégory Zaoui : l'expatriation en mode cavale

Cerveau de “l’escroquerie du siècle” Grégory Zaoui s’est expatrié pendant un an et demi avant de rentrer purger sa peine. Aujourd’hui il témoigne sur cette expatriation en cavale. 

Grégory Zaoui, actuellement en liberté, ne fait pas le coq lorsque son arnaque est évoquée. Il est considéré comme le grand instigateur de “l’escroquerie du siècle”. Entre 2008 et 2009, il a monté l’arnaque à la taxe carbone qui a coûté 1,6 milliard d’euros à l’État français. “Bien plus” selon lui. Entre ses jugements, il s’est expatrié aux États-Unis et en Israël afin de profiter de ses derniers instants de liberté. Aujourd’hui, il réside en France et rembourse sa dette. Devenu une vraie star grâce au documentaire Netflix “Les rois de l’arnaque”, il prépare actuellement un livre et un one man show. Pour Lesfrançais.press il revient sur sa vie d’expatrié en cavale

L’élément déclencheur 

Nous apprécions tous les histoires où les méchants se repentent à la fin. Ajoutez-y une cavale à travers le monde, une notice rouge Interpole, Eric Dupont-Moretti dans le rôle de l’avocat, et vous obtenez la folle histoire de Grégory Zaoui. 

L’histoire de sa cavale commence en 2014. Après vingt mois passés derrière les barreaux pour sa période de détention provisoire, il a dû payer son cautionnement. Seulement, le magistrat procureur en charge de son dossier au moment du jugement décide de multiplier par quarante-sept le montant de son cautionnement. Il passe d’une amende de 125 000€ à une amende de 6 millions d’euros. Avec son avocat Eric Dupont-Moretti, actuel garde des sceaux, ils décident de faire appel. Mais la Cour d’appel de Paris est tout aussi sévère : il doit 6 millions à l’État. Gregory Zaoui prend la fuite aux États-Unis. 

La fuite pour une vie d’expatrié

A l’époque de sa fugue, les attentats en France n’ont pas encore eu lieu. Le système de fiches de recherche aux frontières est quasiment nul. Grâce à cela, Greg Zaoui passe tranquillement la frontière belge sans encombre, avant de poser ses valises sous le soleil de Californie aux Etats-Unis. 

Durant son année et demi d’expatriation, la France lui a toujours énormément manqué. Si dans ses cercles d’amis, il se faisait discret quant à sa situation financière, lui et sa famille ne se sont jamais privés des plaisirs français à l’étranger. Boulangeries, pâtisseries, restaurants, fromage et charcuterie, les Zaoui mangeaient au rythme français. 

A ses yeux, ce fut une période fabuleuse. Son entreprise créée sur place fonctionnait à merveille “et sans arnaque”, il était entouré des siens, et surtout il vivait chaque jour comme si c’était le dernier. Avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête, nous pousse à regarder la vie autrement, à s’émerveiller de petits rien et à profiter des moments volés. Effectivement, l’arnaqueur savait qu’à un moment il serait rattrapé par la justice et qu’il devrait rentrer en France se rendre et terminer sa peine en prison. 

Gregory Zaoui, arnaque, fraude, taxe carbone
Grégory Zaoui – photo tous droits réservés

A la fin de la période renouvelable de son visa touriste aux États-Unis, l’escroc s’envole pour Israël. Sur place, ses connaissances lui assurent qu’il n’est toujours pas fiché sur le site d’Interpol. Il peut voyager. 

La veille il s’est octroyé un dernier plaisir avec sa femme et ses amis Johnny et Laeticia Hallyday, et Christian Audigier et sa femme : ensemble ils sont allés voir le concert de Charles Aznavour à Los Angeles. Un moment coupé du monde, avant de retourner à la réalité. 

Une fois à Tel-Aviv, Grégory Zaoui a pour objectif de retourner aux Etats-Unis avec un visa travail. Mais la justice française s’est mise en branle et commence à le rattraper. Début janvier 2015, son visage apparaît sur le site d’Interpol, entre plusieurs terroristes. Il est choqué et bouleversé. A partir de maintenant, il ne peut plus voyager, et doit faire attention à tous ses faits et gestes. Mais la situation est intenable et il souhaite donc négocier son retour en France dans les meilleures conditions avec les autorités françaises. Malheureusement, sa femme est incarcérée pour recel et l’État propose à Grégory Zaoui d’échanger la liberté de sa femme contre la sienne. Il accepte. L’initiateur de la fraude à la taxe carbone rentre à Paris pour purger sa peine, sa cavale prend fin. 

La reconstruction

Aujourd’hui, Greg Zaoui est en liberté conditionnelle et continue de rembourser sa dette à l’État. Très élevée, il a conscience d’en avoir “pour plusieurs vies”, mais il n’a aucun regret. Au contraire, il estime avoir fait ce qu’il devait faire. De plus, il aime trop la France pour vivre loin d’elle. 

Interdit de gérer ou administrer une entreprise sous quelque forme que ce soit, le repenti diversifie ses activités via le monde culturel. Entre son projet de livre, la préparation d’un one-man show et la proposition de Netflix de présenter le documentaire « Les rois de l’arnaque » à New-York au printemps prochain lors du festival du film juif séfarade, Grégory Zaoui reconstruit sa vie petit à petit. 

S’il serait tenté de s’expatrier à nouveau, il n’est pas prêt à le faire de suite. Il a apprécié sa vie en Amérique, mais préfère profiter de la France et monter ses projets. 

Un Facebook live avec Grégory Zaoui est prévu le dimanche 3 avril sur la page de Lesfrancais.press à 17h CET. 

Regardez l’interview de Gregory Zaoui

Auteur

  • Mathieu Hutin est basé entre la France et la Suisse. En plus des articles et podcasts pour Lesfrancais.press, il est rédacteur en chef de la radio H20 en Savoie.

Laisser un commentaire