Gratuité des tests PCR en France pour les expatriés

Gratuité des tests PCR en France pour les expatriés

Depuis le 15 octobre dernier, les tests de dépistage de la Covid-19 sont payants en France pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet ou ne disposant pas d’ordonnance. Le gouvernement à la demande des parlementaires a émis le 2 décembre un arrêté introduisant une dérogation pour les Français de l’étranger dont le schéma vaccinal n’est pas complet.

Tests PCR sans ordonnance

En France, il est donc possible en tant qu’expatrié d’accéder gratuitement au dépistage par test PCR que ce soit en pharmacie, dans un centre ou à l’hôpital sous certaines conditions.

14 jours et l’engagement de finaliser son schéma vaccinal

Pendant une durée de 14 jours suivant leur entrée sur le territoire, les Français résidant à l’étranger, pour que leur schéma vaccinal soit reconnu comme complet, doivent avoir reçu une des doses complémentaires de vaccin mentionnées.

Les examens de dépistage ou tests de détection du SARS-CoV-2 leur ouvrant l’accès au passe sanitaire seront gratuits pour la durée nécessaire à l’administration de cette dose complémentaire et à l’écoulement du délai au terme duquel elle permettra l’activation de leur passe.

Un médecin peut aussi prescrire un test gratuit

Ca fait plus de 14 jours que vous êtes en France et votre schéma vaccinal n’est pas complet. Pas de panique, vous pouvez faire appel à un médecin si vous pensez avoir été exposé(e).

Le médecin peut ainsi prescrire un test PCR pris en charge à 100% dans les cas suivants  :

  • En cas de symptômes de l’infection de la covid-19, pour un examen ou test à réaliser dans les 48 heures suivant la prescription ;
  • En cas de soins programmés, pour un examen ou un test à réaliser dans les vingt-quatre heures précédant la date de l’intervention ; l’ordonnance de prescription mentionne la date de l’intervention ;
  • pour les femmes enceintes et les membres restreints de la famille avec lesquels elles résident ou sont en contact fréquent, sur prescription de la sage-femme d’un examen de dépistage ou de détection.

Et la troisième dose ?

La France a décidé d’administrer une dose de rappel afin d’améliorer la protection apportée par le vaccin.

Celle-ci doit être administrée :

  • 4 à 5 mois après la dernière injection d’un vaccin à double dose (Pfizer, Moderna, Astrazeneca) ;
  • 1 mois après la monodose pour le vaccin Janssen.

À compter du 15 décembre 2021, les personnes de plus de 65 ans et les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen devront avoir reçu une dose de rappel pour que leur passe sanitaire (vaccinale désormais) reste valide. Celles vaccinées avec des vaccins à double dose (Pfizer, Moderna, Astrazeneca) devront avoir reçu leur dose de rappel (3e dose) 7 mois après leur dernière injection. Les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, quel que soit leur âge, devront avoir reçu leur dose de rappel 2 mois maximum après l’injection de leur monodose.

À compter du 15 janvier 2022, le passe vaccinal sera conditionné à la dose de rappel pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus. Elles devront avoir reçu une dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection ou infection à la Covid pour bénéficier d’un passe sanitaire valide.

Laisser un commentaire