Frontières et Covid-19 : verrouillage à tous les étages

Frontières et Covid-19 : verrouillage à tous les étages

La France a fermé ses frontières à tous les résidents des pays extérieurs à l’UE, expatriés compris. Pour ceux en Europe, elle réclame un test PCR négatif pour entrer sur son territoire. Mais elle n’est pas la seule à avoir renforcer les restrictions.

De nombreux pays tels que l’Allemagne, le Maroc ou encore l’île Maurice ont durci leurs restrictions et contrôles aux frontières pour contrer l’épidémie de Covid-19 et ses nouveaux variants ces derniers jours. Lesfrancais.press fait le point continent par continent.

En Europe

L’Espagne a rouvert ses frontières terrestres, aériennes et ferroviaires avec le reste de l’UE. Tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion devra toutefois compléter un formulaire personnel et non transférable : une fois ce formulaire complété et signé, le voyageur recevra un QR code associé à son voyage qu’il devra conserver sur son téléphone portable ou imprimer afin de pouvoir passer le contrôle sanitaire aéroportuaire. Un test PCR effectué moins de 72h avant l’arrivée et dont le résultat doit être négatif, est exigé à l’entrée du territoire espagnol par voie aérienne (aéroports) ou maritime (ports) uniquement.

L’Allemagne a fermé ses frontières avec la République tchèque et le Tyrol autrichien au moins jusque début mars pour tenter de contenir la propagation de Covid-19. Les voyageurs ne peuvent désormais entrer en Allemagne que s’ils présentent aux gardes aux frontières un test PCR négatif. Berlin exige un test PCR ou antigénique de moins de 48h à l’entrée sur son territoire depuis la Moselle depuis le 2 mars.  Il sera également demandé aux Français qui se rendent en Allemagne depuis la Moselle de remplir une « déclaration électronique à chaque entrée sur le territoire allemand, selon des modalités à préciser ». Chaque jour, 16 000 Français passent la frontière afin d’aller travailler en Allemagne.

La Belgique a interdit les voyages à l’étranger pour tous ses citoyens jusqu’au lundi 18 avril 2021 et a renforcé ses contrôles à la frontière avec la France.

Au Portugal, la réouverture des frontières a eu lieu le 1er juillet. Aucune quarantaine n’est exigée pour les voyageurs français. Les visiteurs doivent cependant présenter un test négatif au COVID-19 réalisé dans les 72h avant d’embarquer. Les vols avec le Royaume Uni et le Brésil sont suspendus, excepté les vols humanitaires ou de rapatriement.

Compte tenu de l’évolution de la pandémie au Royaume-Uni, seules seront autorisées à se déplacer en France ou à y transiter depuis le Royaume-Uni, les Français et les ressortissants de l’Espace européen et les ressortissants britanniques ou de pays tiers qui soit résident habituellement en France, dans l’Union européenne ou dans l’Espace européen.

Depuis le 16 janvier, tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. Vous devrez également remplir un formulaire Passager (Passenger Locator Form) à votre arrivée.

Le gouvernement néerlandais déconseille fortement de se rendre à l’étranger avant le 31 mars, tout particulièrement dans les régions touchées par la Covid-19 (dont la France). Depuis fin janvier, le gouvernement néerlandais impose à tous les voyageurs, y compris européens, en avion ou navire vers les Pays-Bas, de fournir un test antigénique négatif effectué au plus tard 4h avant leur départ, en plus du test PCR négatif déjà obligatoire 72 heures avant l’arrivée. Les voyageurs devront de plus respecter la quarantaine à domicile prévue pendant 10 jours après leur arrivée.

Pour se rendre en Grèce, tous les voyageurs doivent obligatoirement remplir un formulaire en ligne au moins 24h avant le voyage et présenter à leur embarquement, les résultats rédigés en anglais d’un test négatif au coronavirus Covid-19 (RT-PCR) de moins de 72h pour toutes les arrivées. Il est également obligatoire de se soumettre à un test rapide en arrivant en Grèce, ainsi qu’à une quarantaine préventive de 7 jours.

La présentation d’un test PCR de moins de 72 heures est exigée par les autorités maltaises pour tous les voyageurs en provenance de France, à l’exception de ceux empruntant les aéroports de la région Île-de-France. En tout état de cause, tout voyageur se rendant à Malte par voie aérienne est tenu de se munir d’un formulaire de déclaration de voyage et d’un formulaire de localisation de passager

Les Français peuvent à nouveau franchir la frontière avec l’Andorre depuis le 1er juin.

Depuis fin août, la France est considérée comme un pays  » fermé  » et les touristes en provenance de France métropolitaine ne seront pas admis au Danemark. Depuis la France, seules les personnes pouvant faire valoir un motif légitime et justifié seront autorisées à accéder au territoire danois.

 La Norvège déconseille les voyages non essentiels vers la France. La France est désormais classée « rouge » sur la carte de l’Institut norvégien de santé publique (FHI). A partir de cette date, toute personne arrivant de France en Norvège devra effectuer une quarantaine de 10 jours.

En Islande, toute personne arrivant de l’étranger (résident et voyageur) doit respecter une quarantaine de 14 jours. Pour raccourcir ce délai, il est possible de se faire tester dès son arrivée à l’aéroport international de Keflavik (pour un coût de 11000 ISK sur place, ou 9000 ISK si prépaiement en ligne), puis d’observer une quarantaine stricte jusqu’au second test PCR (gratuit) dans l’un des centres de dépistage du pays.

Depuis le 30 juin, peuvent entrer librement en Croatie : les citoyens des Etats membres de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, quel que soit leur lieu de résidence, ainsi que les membres de leurs familles.

Depuis le 7 octobre, la France figure parmi les pays soumis à une quatorzaine. Toute personne ayant séjourné en France au cours des 14 jours précédant son entrée en Roumanie est concernée.

Les voyages à destination de Chypre sont impossibles jusqu’à nouvel ordre.

En Asie

La Chine bloque désormais l’arrivée des voyageurs en provenance de France et d’une dizaine d’autres pays très touchés par le Covid-19.

Les voyageurs français ne peuvent actuellement se rendre au Japon sans visa. Seuls les déplacements pour motif professionnel peuvent donner lieu à une demande de visa, auprès de l’ambassade du Japon en France. Les déplacements touristiques sont actuellement interdits.

Depuis le 18 mars, les frontières extérieures de la Russie sont fermées, et aucun ressortissant étranger n’est autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d’un titre de séjour temporaire

Les Maldives rouvriront leurs frontières pour le voyage à l’étranger et le gouvernement autorise les hôtels à recevoir des visiteurs depuis le 15 juillet.

Pour les autres pays d’Asie, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

Aux Amériques

Des mesures de restriction d’accès au territoire des Etats-Unis sont mises en œuvre par les autorités américaines pour les voyageurs en provenance de France et des autres pays de l’espace Schengen ou y ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur voyage. Tous les voyageurs souhaitant se rendre aux Etats-Unis par avion devront désormais présenter, à partir du 26 janvier, un test négatif au Covid-19 afin d’être autorisés à voyager.

Le Canada a prolongé la fermeture de ses frontières aux étrangers dont la présence n’est pas jugée essentielle. La fermeture de la frontière entre les Etats-Unis et le Canada à tous les déplacements non essentiels a été prolongée de un mois – jusqu’au 21 mars –, a indiqué vendredi le gouvernement canadien.

Les frontières demeurent fermées à Cuba, au Brésil, en Argentine, en Colombie au Paraguay, au Costa Rica, au Guatemala, au Honduras, au Panama. La Boliviel’Équateur, et le Pérou ne sont plus desservi par avion depuis l’Europe.

Il est déconseillé de se rendre au Mexique.

Pour les autres pays d’Amérique consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

En Afrique

L’immense majorité des pays africains gardent leurs frontières fermées pour le moment. La Tunisie est le seul pays ayant annoncé la réouverture de ses frontières maritimes, terrestres et aériennes depuis le 27 juin.

L’état d’urgence sanitaire est en vigueur au Maroc depuis le 20 mars 2020 et est prolongé tous les mois depuis cette date. Dans le cadre de l’état d’urgence, les frontières aériennes, terrestres et maritimes du Maroc sont fermées. Toutefois, le Maroc a autorisé la reprise des liaisons aériennes et maritimes pour permettre à certaines catégories de personnes d’entrer sur le territoire marocain et d’en ressortir : citoyens marocains, citoyens étrangers ayant le statut de résidents au Maroc et citoyens étrangers se rendant au Maroc pour une mission officielle. Toutes les personnes voyageant vers le Maroc doivent présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72 heures.

En Egypte, « nous préparons le terrain pour que les touristes du monde entier trouvent une destination […] dans des conditions sanitaires exemplaires », assure le ministre du Tourisme Khaled El-Enani, lors d’un entretien avec l’AFP.

Les habitants de l’île Maurice, dans l’océan Indien, entament un deuxième confinement, qui doit durer jusqu’au 25 mars, pour freiner la propagation du coronavirus. L’ensemble des frontières ont été fermées depuis dimanche 7 mars 2021, donc aucun passager ne sera autorisé à entrer ou à transiter par Maurice et à Rodrigues pour au moins une semaine.

Le Maroc continue de restreindre un peu plus l’accès au Royaume, avec vingt pays désormais concernés : l’Algérie et l’Egypte se sont ajoutés à la Belgique, la France ou la Suisse entre autres dans une liste de pays d’où les vols passagers sont interdits, jusqu’au 21 mars au moins. L’état d’urgence au Maroc a été prolongé jusqu’au 10 avril.

Pour les autres pays d’Afrique, consultez les informations actualisées sur cette page du ministère des Affaires étrangères.

En Australie

L’Australie va étendre d’au moins trois mois, jusqu’au 17 juin 2021, la fermeture de ses frontières internationales, une politique d’auto-isolation visant à la protéger du Covid-19 déjà en vigueur depuis un an.

Laisser un commentaire