Forum Expat : Polémiques et départs des partenaires historiques

Forum Expat : Polémiques et départs des partenaires historiques

juin 11, 2019 0 Par Fabien Ferasson

Le salon Forum Expat ouvre ses portes ce mercredi 12 juin à Paris.
Source d’inspiration pour de nombreux Français de l’étranger, il fut longtemps la première démarche du parcours de l’expatriation. De nombreux acteurs du monde associatif, du travail, de la société civile se donnaient rendez-vous chaque année à ce salon.

Et patatras… Cette édition 2019 est marquée par le départ des partenaires historiques : le réseau des CCI-FI, l’UFE et même nos confrères de Françaisaletranger.fr qui ont été remplacés par Le Petit Journal.

Certains accusent le groupe Le Monde de  dérive commerciale autour de cet évènement. En effet, on note que  la régie publicitaire du groupe Le Monde a pris pleinement en charge l’organisation du Forum et non des professionnels de l’univers de la mobilité internationale.

D’autres font mettre plutôt en avant la situation financière des Chambres de Commerces qui sont des sociétés de droit privé dans leurs pays d’accueil. Nombreuses sont celles au bord du dépôt de bilan. Les autorités de tutelle et les acteurs de ces chambres de commerce ont peut-être simplement décider d’arrêter de mettre la main au pot. Tandis que l’UFE pâtît du retrait progressif de son ancien président et fondateur du Groupe Accor, Gérard Pelisson et du financement qui lui était lié. En sus, les grands foyers de membres de cette association se sont dispersés, aujourd’hui l’UFE Algarve (2500 membres) est le dernier grand bastion de cette association classée comme proche des LR.

Sur le contenu de ce Forum, on constatera surtout que seuls le Canada et Pôle emploi ont poursuivi leur participation comme partenaires.  Les pays et les réseaux de services locaux  mis en avant ne semblent pas être les pôles d’attraction naturels des français, comme la Belgique, le Maroc, le Royaume-Uni, le réseau BNP présent dans de nombreux pays, mais plutôt ceux ayant envie de les attirer comme le Bahrein ou HSBC, les sponsors de l’année.

Mais peut-on demander une indépendance absolue a un évènement privée, aux coûts importants.

Il a déjà le mérite d’exister.

Publicités