Expatriation et mode, portrait d’une entrepreneur française à Bruxelles

Sophie Thomas est une femme particulièrement dynamique ! Née à Limoges, ayant grandi à Paris, cette ancienne mannequin, qui vécut aussi au Brésil, est depuis 30 ans en Belgique.

Après s’être occupée des relations presses d’une entreprise de prêt à porter, Sophie Thomas a décidé, suite à sa rencontre avec la designer belge Katrin Lesenborghs, passée par les arts visuels de l’école de la Cambre, de se lancer dans une nouvelle aventure de l’entreprenariat en lançant Pianeta Blu. Leur « bébé » reprend des chemises de bonne facture pour les transformer en robes casual chic.

Des pièces uniques, à un prix démocratique

Les pièces, toutes conçues dans un atelier à Bruxelles à partir de chemises qui leur sont offertes, sont chacune unique, tout comme leur prix, 75 €. Le modèle de vente passe par la vente en ligne et les « réunions tupperware » avec aussi comme objectif de vendre dans les « pays de soleil ».

Les deux associées, aidées par le fils de Katrin passé par l’école de commerce Belge Solvay Business School, aident « les églantiers », association à Braine l'Alleud qui aide les femmes en difficulté et qui bénéficiera des ventes des robes.

Il s’agit de faire du nouveau avec du vintage, le tout en circuit local. Un modèle très à la mode dans une société qui prend conscience des limites du modèle globaliste.

De nombreux Français s'installent à Bruxelles et en Belgique en général et se lancent dans l'entrepreunariat. La proximité géographique, de nature de marchés et linguistique facilitent ce processus. Pour autant, il serait éronné de penser que la Belgique fonctionne comme la France. Mme Thomas, présente sur le Royaume depuis des décennies, est cependant une fin connaisseuse du marché local.

Le concept vous intéresse? Vous pouvez écrire à Sophie à l'adresse suivante: s.pianetablu@gmail.com

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire