Européennes : les Français de l’étranger sollicités

Européennes : les Français de l’étranger sollicités

mai 14, 2019 0 Par Francois Lestanguet

L’élection européenne arrive dans sa dernière ligne droite et la campagne s’accélère avec des tensions qui se développent. Les Français sont invités à voter pour les 79 députés français au Parlement européen le 26 mai. De nombreux enjeux pour cette assemblée essentielle qui approuve notamment le Président de la Commission européenne. Elle joue également un rôle crucial dans le processus législatif européen qui a une grande importance dans le quotidien des Français. Nous pouvons par exemple évoquer le programme Erasmus, Frontex qui protège les frontières de l’UE où encore les interdictions de produits chimiques toxiques.

La liste Renaissance et le RN au coude à coude

Dans les sondages, ce sont la liste Renaissance qui soutient le Président de la République et le RN qui sont en tête avec environ 22,5% des intentions de vote. Les Républicains complètent le podium avec 15% des voix selon les sondages. La gauche, à l’inverse, est partie divisée et le PS par exemple, mené par Raphaël Glucksmann de la plateforme Place Publique, pourrait ne pas dépasser les 5% et ainsi ne pas avoir d’élus.

Des tensions très vives entre les listes et les candidats

Nathalie Loiseau lors de sa rencontre avec les Français de Bruxelles

De vives tensions existent entre Les Républicains et la liste Renaissance . Un échange, non filmé, au cercle interallié entre Nathalie Loiseau (Renaissance) et François-Xavier Bellamy (LR) a montré les divergences et surtout l’hostilité entre les deux têtes de liste.

Le Rassemblement National, par ailleurs, a récemment fait l’objet d’un reportage d’Envoyé Spécial faisant état de rencontres avec Steve Bannon. Cela a poussé certains politiques à parler d’intelligence avec une puissance étrangère et, en conséquence, à la formation de Marine Le Pen, de porter plainte pour diffamation.

Les candidats à la rencontre des Français de l’étranger

François-Xavier Bellamy Tête de liste Les Républicains

François-Xavier Bellamy et Nathalie Loiseau sont récemment allés à la rencontre des Français de l’étranger. Mme Loiseau lors de déplacements notamment à Londres et Bruxelles et M. Bellamy dans un format inédit avec une vidéoconférence auprès de 12 sections Français hors de France des Républicains

Les deux têtes de liste ont notamment mis en avant la défense des Lycées Français, même s’il ne s’agit pas d’une prérogative européenne. Pour Mme Loiseau, avec qui lesfrançais.press ont échangé, une solution pour la question du financement passerait par exemple par un partenariat avec des fondations et associations privées sur le modèle des Lycées français aux Etats-Unis. M. Bellamy a quant à lui proposé la création d’un rectorat pour les Lycées à l’étranger.

Un scrutin qui enthousiasme peu et particulièrement chez les Français de l’étranger

Les élections européennes mobilisent historiquement peu. Seules 42,5% des personnes inscrites se sont mobilisées lors du scrutin de 2014. La participation des Français de l’étranger est encore infiniment plus faible, et ce particulièrement pour les Français résidant hors de l’Union européenne. Ces élections sont pourtant cruciales pour nos compatriotes hors de France. Pour ceux de Bruxelles et Luxembourg qui vivent l’Europe au quotidien, pour ceux du Royaume-Uni angoissés par le Brexit, pour ceux du monde entier qui sont concernés par les accords de libre-échange.

La question du libre échange importante pour la France Insoumise et les Républicains

Sophie Rauszer, candidate Française de l’étranger pour La France Insoumise

Le libre-échange régulièrement dénoncé par les candidats de la France Insoumise. Sophie Rauszer, candidate de l’étranger pour les insoumis, a évoqué lors d’un échange avec lesfrancais.press, l’incongruité selon elle de l’accord en cours de négociation avec la Nouvelle-Zélande. Très important producteur de lait, la Nouvelle-Zélande pourrait déverser en Europe sa production, mettant en péril l’agriculture européenne et française et posant la question de la cohérence d’importer de l’autre bout du monde un produit disponible localement. Les insoumis qui continuent leur campagne et se réuniront pour un grand meeting à Lille le 24 mai, mettent par ailleurs deux réalisations au Parlement en avant, l’interdiction progressive du glyphosate et la fin de la pêche électrique.

François Xavier Bellamy estime lui que les accords de libre-échange ne sont bénéfiques que quand il y a une véritable réciprocité. Il pointe ses inquiétudes concernant notamment les rapports avec la Chine et les Etats-Unis.

Peu de candidats Français de l’étranger sur les listes

Nous pouvons noter la faible présence de candidats Français établis hors de France sur les listes. Un candidat sur la liste Renaissance à la 40ème place, l’avocat Pierre Marc par exemple. Notons également Sophie Rauszer et Sergio Coronado pour la France Insoumise. Par ailleurs, la présence de Mélanie Vogel pour EELV, Cécilia Gondard pour la liste Place Publique / PS ou encore Laurence Saillet pour les Républicains qui a été candidate aux législatives pour la circonscription de la Péninsule Ibérique.

Les Français de l’étranger, « ambassadeurs de la France »

« les témoins de l’ouverture française sur le monde, et les porteurs de l’excellence française dans le monde »

Un point de consensus entre les différents interlocuteurs avec qui nous avons échangé, le fait de considérer les Français de l’étranger comme les ambassadeurs de la France. Hervé Juvin, 5ème sur la liste RN, nous a fait part de ses sentiments, considérant les Français de l’étranger comme « les témoins de l’ouverture française sur le monde, et les porteurs de l’excellence française dans le monde ».

Tous s’accordent à mettre en avant le besoin de défendre les intérêts des Français de l’étranger. Il reste à savoir si cela permettra de mobiliser pour ce scrutin tendu.

Publicités