Etre Français en Amérique sous Donald Trump

Qu’est ce que vivre dans l’Amérique de Donald Trump?
Les 150 000 Français inscrits sur les listes consulaires et les 900 000 francophones à travers le pays connaissent bien le milliardaire new yorkais.

Depuis les années 80, Donald Trump est une célébrité nationale dans le pays d’oncle Sam. D’abord à travers sa vie privée compliquée, 3 mariages et 2 divorces qui furent tous médiatisés, et via une ambition permanente de se mettre en avant. Ensuite à travers ses affaires, dont un certain nombre de faillites.

Est-il toujours aussi facile de s'installer dans la big Apple?

Multi-millionaire, pas encore milliardaire, il acheta dans sa jeunesse une page entière du New York daily, un tabloïd à ne pas confondre avec le prestigieux New York Times, pour appeler à la peine de mort pour plusieurs Afro américains accusés, à tort, d’un meurtre à Central Park. Le long chemin pour défendre leur innocence pourtant évidente prendra plusieurs décennies. Ils n’ont été libéré que récemment. Le, depuis, Président Trump conteste encore leur innocence à ce jour.

Et les Français sur place?

Qu’en pensent les Français et les francophones sur place?
Pour Josselin, qui travaille pour une start-up à New York et à développé un site aidant les francophones à trouver un emploi aux USA, la situation est claire: « beaucoup d’employeurs ont peur des formalités pour donner des visas à des personnes ne résidant pas aux États Unis ». Il n’est pas facile de travailler chez oncle Sam.

Jane, franco américaine spécialiste des réseaux sociaux et de l’application « Nation Builder » est plus radicale. Rentrée en France pour soutenir un candidat à la présidentielle, elle n’envisage pas de retourner aux USA.

« Je n’aime pas l’Amérique de Trump, ce n’est pas mon Amérique et j’attends de voir le résultat de novembre avant d’envisager y retourner » nous a t-elle indiqué.

L'Amérique, version Trump, est clivante. Les européens, Français y compris, ne la reconnaissent pas. Ils ne reconnaissent pas des valeurs autrefois communes. Pour autant, l'Amérique est diverse. La Californie et New York, pourtant lieux fréquentés régulièrement par Donald Trump, sont plus cosmopolites que ses terres d'élection. Ce sont précisément les lieux où les Français veulent s'expatrier. Philippe Labro a un jour dit qu'il n'y avait pas une amérique mais mille. L'élection de M. Trump le montre sans doute.

L’élection présidentielle de novembre sera un enjeu majeur. Pour les Français des États Unis, le choix fut clair, en faveur d’Emmanuel Macron. Les prochaines consulaires reflèteront elles cela? La réponse le 16 mai

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire