Rapatriement, quarantaine, le point sur le Covid-19 – France – Chine – Japon – Corée du Sud

Rapatriement, quarantaine, le point sur le Covid-19 – France – Chine – Japon – Corée du Sud

février 21, 2020 0 Par redactionafp

Le coronavirus (Covid-19) a touché 75 751 personnes et fait 2130 morts depuis le mois de décembre. Plusieurs chercheurs s'activent dans le monde entier à mieux connaître ce virus meurtrier pour arrêter sa propagation.

Nouveau vol Wuhan - Paris

Un avion rapatriant 28 Français et 36 ressortissants d'autres pays de l'Union européenne a décollé vendredi de Wuhan, a appris l'AFP de source diplomatique.

Affrété par Paris pour acheminer 17 tonnes de fret d'équipement médical à l'intention du personnel soignant chinois, l'appareil, un Airbus A380, est arrivé à Wuhan dans la nuit avant de décoller à 5H57 heure locale (soit jeudi 21H57 GMT) à destination de la France, a précisé cette source. Les Français évacués seront placés en quarantaine dans un village de vacances du Calvados, avaient indiqué jeudi les autorités.

En Chine

La commission nationale de la Santé a fait état de 115 décès supplémentaires en Chine en 24 heures, ce qui porte à 2 233 le nombre total des morts au niveau national (hors Hong Kong et Macao). Quelque 75 000 personnes ont été infectées par le Covid-19 en Chine, et des centaines ailleurs dans plus de 25 pays.

La Chine a déclaré jeudi qu’elle avait à nouveau modifié la méthode de comptage des patients atteints du nouveau coronavirus et qu’elle inclura désormais uniquement ceux diagnostiqués par des tests de laboratoire.

Selon une enquête chinoise, jusqu’à 39 ans, le taux de mortalité du Covid-19 reste très bas, à 0,2 %, mais s’élève progressivement avec l’âge.

Au Japon

Deux Australiens qui avaient été évacués du paquebot Diamond Princess, en quarantaine au Japon, ont été testés positifs au nouveau coronavirus après leur retour en Australie, ont annoncé vendredi les autorités locales.

« Ces deux personnes ont des symptômes de gravité moyenne », a déclaré Dianne Stephens, responsable par intérim de la Santé dans le Territoire du Nord, la plus grande subdivision territoriale australienne.

Ce développement est de nature à susciter des questions sur les procédures employées par les autorités japonaises.

3 français sont toujours hospitalisés, tandis que le quatrième est resté à bord contaminé.

QUE S'EST-IL PASSÉ EN CORÉE DU SUD?

Alors que le nombre de cas ont doublé en 24 h en Corée du sud, ils seraient majoritairement liés à une seule femme qui ignorait avoir contracté le virus. Membre d'une secte chrétienne, elle est soupçonnée d'avoir contaminé à elle seule une quarantaine de personnes. Participant à des offices religieux de "l'Eglise Shincheonji de Jésus", la femme de 61 ans ignorait en effet avoir contracté la pneumonie virale.

Alors qu'elle avait de la fièvre le 10 février dernier, elle a refusé à deux reprises de se soumettre à un test de dépistage, au prétexte qu'elle n'était pas récemment allée à l'étranger. Résultat : elle a assisté à au moins quatre offices religieux avant d'être diagnostiquée porteuse du virus. En tout, elle pourrait avoir touché 1001 fidèles de cette secte, selon la municipalité de Daegu, ville dans laquelle elle vivait.

L'Eglise Shincheonji, dont le fondateur a endossé les habits de Jésus Christ et dit qu'il emmènera au paradis 144.000 personnes le jour du Jugement dernier, a fermé toutes ses structures dans le pays. Dans un communiqué, elle s'est dite désolée que l'un de ses membres "ait contaminé de nombreux membres de notre église, suscitant l'inquiétude au sein de la communauté locale".