Enquête expatriation HSBC : la Suisse offre le package plus complet pour les expatriés

Le Groupe Bancaire HSBC réalise depuis plusieurs années une enquête mondiale sur l’expatriation. L'enquête Expat Explorer 2019 a interrogé 18059 expatriés à travers le monde. L’étude a été menée en ligne par YouGov en mars et avril 2019. Pour qu’un pays soit inclus, il faut un minimum de 100 personnes ayant répondu au questionnaire en ligne, et trente parents. Les tableaux de classement sont calculés en utilisant les réponses à 27 questions posées dans la recherche. On peut dire que HSBC est spécialiste de l’expatriation, d’une part parce qu’elle  a été fondée par un Ecossais expatrié à Hong Kong, d’autre parce que le pôle spécialisé pour les expatriés est lui-même installé à Jersey. Une expatriation qui a du sens pour les banquiers :

HSBC s’est en effet  dévouée à ses clients sans toujours regarder ce qu’elle faisait, ce qui lui a valu plusieurs scandales et quelques milliards d’amendes (cartels de la drogue, financement du terrorisme, Swiss Leaks, Panama papers). On ne peut que l’encourager à se mettre, dans le droit chemin, au service des expatriés petits et grands.

Même si les échantillons paraissent faibles pour chacun d’entre eux l’enquête réalisée par YouGov signifie assurément quelque chose sur la qualité de vie dans les différents pays. Dans cette enquête, la Suisse se positionne dans le top 10 chaque année depuis 2011. Mais cette année, la Suisse a atteint la première marche, gagnant sept places.

Après la Suisse, Singapour et Canada

82% des expatriés vivant en Suisse ont vu une amélioration de leur qualité de vie par rapport à leur pays d'origine. Les expatriés saluent également les faibles niveaux de pollution de la Suisse, 70% d'entre eux notant un environnement plus propre et plus agréable qu'à la maison. C'est bien plus que la moyenne mondiale avec seulement 40% de tous les expatriés exprimant le même point de vue. Berceau de Genève, ville de la paix, la Suisse est réputée pour ses faibles taux de criminalité et ses rues sûres. Les deux tiers (67%) des expatriés s'y sentent plus en sécurité que dans leur pays d'origine.

Les facteurs financiers sont ceux où la Suisse continue d'exceller. Des niveaux de revenu disponible plus élevés sont signalés par 71% des expatriés, contribuant à un salaire moyen des expatriés de 111 587 $, bien au-dessus de la moyenne mondiale de 75 966 ​​$. Les expatriés notent également les niveaux remarquables de stabilité politique et économique du pays. Dans une année où près de la moitié des expatriés dans le monde (49%) sont préoccupés par la situation économique de leur pays, seuls 20% en Suisse ont de telles réserves et 86% sont détendus quant au statut politique du pays.

L’Espagne gagne dix places

Singapour occupe la deuxième place du classement, la meilleure destination au monde pour les expatriés avec enfants. Plus des deux tiers (69%) des expatriés louent la capacité de leurs enfants à y apprendre des langues, tandis que 62% disent que le système éducatif du pays est meilleur que dans leur pays d'origine.

Le Canada occupe la troisième place, où les expatriés profitent d'une meilleure qualité de vie et d'un coût de la vie moins élevé - 40% de ceux qui ont un revenu disponible plus élevé dans leur nouveau pays ont réduit leurs dépenses, contre une moyenne mondiale de 26%.

L'Espagne, qui affiche également une excellente qualité de vie, a gagné 10 places cette année pour monter à la quatrième place. La majorité (58%) des expatriés y voient une amélioration de leur bien-être mental, contre seulement un tiers (35%) dans le monde.

Après l’Espagne, viennent, pour Yougov et HSBC, la Nouvelle Zélande et l’Australie, devant la Turquie, 7ème. Un classement étonnant si l’on tient compte de la situation politique et économique en Turquie. L’Allemagne est huitième, la Pologne 13ème, devant l’Irlande 14ème, et Hong Kong 15ème. La France est à la 17èmeplace devant l’Inde, Jersey siège de la branche HSBC qui a commandé l’étude, et la Suède. Les Etats-Unis sont au 23èmerang et le Royaume-Uni 27ème. Une étude à lire plus en détail sur le site HSBC Expat puisque la banque cherche apparemment à attirer cette clientèle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire