Déchets Plastiques : la Malaisie regimbe, la Chine réagit, la France traine.

La Malaisie a renvoyé 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux provenant de 43 pays, dont la France. C’est de France que provient le plus grand nombre de conteneurs : 43. 42 viennent du Royaume-Uni, 17 des Etats-Unis, 11 du Canada. Le tout correspond à 3737 tonnes de déchets. 

la Malaisie renvoie 110 conteneurs vers les pays d’origine

Les autorités ont annoncé qu’elles renverraient prochainement encore 110 conteneurs vers les pays d’origine, annonçant que la Malaisie ne voulait pas être considérée comme « une  décharge ». Les déchets réexpédiés – aux frais des assurances et des expéditeurs- sont des arrivages illégaux.

L’Indonésie a également réexpédié des conteneurs de déchets plastiques vers les pays d’origine, tout comme les Philippines.

La Chine avait fermé ses portes à la majorité des déchets plastiques en 2018. De nombreuses entreprises chinoises de recyclage se sont alors délocalisées en Malaisie, mais les capacités de recyclage sont inférieures aux arrivées.

La Chine, premier pollueur mondial, a décidé de bannir les sacs plastiques jetables dans les grandes villes et les pailles, dés cette année. Un plan de réduction de la consommation de plastique a été adopté, qui prévoit de réduire de 30% l’utilisation du plastique dans la restauration rapide. La Chine produit à elle seule 210 millions de tonnes de déchets et se dirige vers la production de 500 millions à l’horizon 2030. Pékin et Shanghai ont décidé d’interdire les emballages non biodégradables à partir de 2022.

L’Asie - principale destination des déchets

L’Asie est la principale destination des déchets de recyclage plastique, elle est aussi, et de très loin, la plus consommatrice. Les pays asiatiques ont pris conscience d’un défi de pollution gigantesque. La Chine entend y répondre en fabriquant des usines de recyclage et en limitant la production.

Pourquoi les pays européens envoient-ils leurs déchets, et notamment le plastiques en Asie ? Souvent parce que les normes et les contrôles y sont moins élevés, et les coûts plus bas. Aujourd’hui, 80% des déchets collectés en Europe sont traités sur le Continent.

En Europe, les déchets plastiques sont plus souvent brûlés que recyclés. Le taux de recyclage, qui est en progression constante, y atteint 32%, tandis que la mise en décharge régresse à 25%. Une bonne tendance, mais encore trop lente. Un quart des déchets plastique en décharge reste une monstruosité. Huit pays européens ont des résultats supérieurs à la moyenne pour le recyclage: 42% en Espagne, entre 35 et 39% en Allemagne, Suède, République tchèque, Danemark, Estonie, Luxembourg et Pays-Bas.

Avec 24% de recyclage, la France est loin derrière. Moins que le taux de recyclage : 32% ! D’où l’exportation de nos déchets. L’Assemblée nationale a voté récemment une loi fixant un objectif de 100% de recyclage du plastique en 2025. Mais personne n’y croit, d’autant que l’interdiction de tous les plastiques jetables est prévue en … 2040. De quoi prendre des leçons en Chine !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire