Covid, éducation, élections ! Le président du groupe Français du Monde, écologie et solidarité à l'AFE répond

Covid, éducation, élections ! Le président du groupe Français du Monde, écologie et solidarité à l'AFE répond

Le groupe Français du monde, écologie et solidarité à l'Assemblée des Français de l'Etranger est composé de 30 élus. Les conseillers consulaires membres de l'AFE sont élus pour six ans par les conseillers des Français de l'étranger (et parmi eux). C'est donc une élection au suffrage indirect.

Le groupe réunit les conseillers consulaires de sensibilités socialistes, écologistes, associatives ou syndicalistes. Animés par la volonté de travailler ensemble, au sein de l’Assemblée des Français de l’Etranger, ces élus de gauche sont fédérés autour du Conseiller des Français du Portugal, Mehdi ben Lahcen, qui occupe la fonction de président du groupe.

Mehdi Ben Lahcen

Résident à Lisbonne, il y occupe un emploi de professeur au sein de l'établissement AEFE de la ville. Elu en 2014, Mehdi Ben Lahcen fût aussi candidat en 2017 aux élections législatives.

La Covid-19 et la rentrée

Cellules de Plexiglas - cantine à Porto

L'élu socialiste du Portugal et acteur du monde éducatif partage l'analyse de la direction de l'AEFE. Il félicite les élèves pour leur respect des distances physiques et autres mesures barrières. Pour Mehdi Ben Lahcen, "on en fait jamais trop" en terme de sécurité sanitaire. Il invite tous les acteurs à prendre leur responsabilité, l'administration, le corps professoral mais aussi les parents d'élèves. Les comportements à l'extérieur de l'école sont, pour lui, souvent responsables des foyers de contamination.

"On peut déplorer l'organisation de fêtes dans des lieux privés qui mettent en danger la communauté"

Mehdi Ben Lahcen

Au delà de l'école, il constate que la crise sanitaire semble maitrisée dans son pays de résidence. Il souligne, ainsi, l'adhésion de la population aux différents dispositifs et règlements mis en place tout au long de l'été. Le Portugal, comme tous, est poussé par la volonté de sortir le plus rapidement de la crise économique. En parallèle, Mehdi Ben Lahcen s'inquiète particulièrement du sort des saisonniers, des professionnels de la restauration et de l'hôtellerie, nombreux parmi la communauté française au Portugal.

La gauche résistera

Raillés pendant des mois après leurs échecs aux élections législatives, les socialistes sont confiants pour les élections consulaires. Comme pour les municipales en France, Mehdi Ben Lahcen pense que le parti présidentiel (LREM) ratera son implantation locale.

"Les listes de Gauche sont les plus nombreuses dans le monde. Il y a peu de listes LREM de déposées au final"

Mehdi Ben Lahcen
© Wikipedia - Assemblée issue du vote de 2014

Conforté par la force de leurs réseaux locaux, Mehdi Ben Lahcen, parie sur le maintien du nombre total d'élus de son groupe dans le monde (soit entre 130 et 140 futurs grands électeurs - délégués inclus). L'objectif est clairement d'assurer une bonne représentativité aux élections sénatoriales de 2021.

Enfin, la réforme institutionnelle, prévue avec la nouvelle mandature, est un enjeu majeur des élections du 30 Mai 2021 selon Mehdi Ben Lahcen. La mise en place d'un Président du Conseil Consulaire désormais élu (jusqu'à présent le poste était dévolu au Consul général ou au chargé de poste diplomatique) et le renforcement des pouvoirs de cette instance, demanderont une implication plus importante des futurs représentants des expatriés.

Pour lui, des acteurs politiques expérimentés devront être élus pour imposer les nouvelles prérogatives des Conseillers des Français de l'étranger face à une administration qui tentera de conserver son autonomie. Leur expérience, sans "etre une prime au sortant", devrait cependant être un des arguments des candidats affiliés au groupe Français du monde, écologie et solidarité.

Craintes sur l'organisation des élections

Son inquiétude, comme de nombreux observateurs, réside dans la capacité de l'administration à bien organiser les élections. Mehdi Ben Lahcen s'interroge sur la légalité de l'avenant au contrat signé avec le liquidateur de la société espagnole (en faillite depuis le 20 juin 2020) en charge de la gestion du vote électronique. Il s'alarme, évidemment, des moyens de celle-ci pour réaliser la prestation.

Lors de la session plénière, la semaine prochaine à Paris, de l'Assemblée des Français de l'Etranger, le Président du groupe Français du monde, écologie et solidarité soumettra à ses pairs une résolution appelant le gouvernement a organisé les bureaux de vote dans les établissements extra-territoriaux. Il compte donc mobiliser les bâtiments des ambassades, consulats, agences, et de certains établissements scolaires.

Réaliste au Portugal, cette organisation semble plus complexe à déployer dans les circonscriptions réunissant plusieurs centaines milliers de personnes comme la Suisse, la Belgique, ou le Royaume-Uni. Il se posera aussi le problème, si cette option est retenue, des pays continents où le plus proche poste consulaire peut être à des centaines de kilomètres.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire