Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, définit les priorités de l'année scolaire dans un podcast Video

Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, définit les priorités de l'année scolaire dans un podcast Video

Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, adresse son message de rentrée aux communautés scolaires du réseau des établissements d'enseignement français à l'étranger.

 

Retranscription du message :

Mesdames, messieurs, chers enseignants, chers parents, chers élèves depuis un mois l'année scolaire a repris dans les établissements du rythme au sud dans quelques jours ce sera une nouvelle rentrée pour tous les autres établissements du réseau.

 

J'espère que vous avez tous pu vous reposer durant ces vacances et je souhaiterais comme chaque année vous souhaitez simplement et sincèrement une bonne rentrée même si nulle part elle ne sera une rentrée comme les autres dans les 5 134 établissements du réseau.

 

12 de plus que l'an passé et je veux souhaiter en notre nom à tous la bienvenue à ces nouveaux établissements et aux 5000 élèves qui nous rejoignent dans ce réseau exceptionnel de l'enseignement français à l'étranger.

Votre arrivée parmi nous prend une importance toute particulière en cette rentrée si complexe car elle nous rappelle la force et l'attractivité de l'enseignement français à l'étranger dans ses tourments de planétaire provoquée par la crise sanitaire de la Covid 19.

 

Voici en effet six mois que nous sommes plongés dans cette crise qui bouleverse nos vies parfois de façon dramatique j'ai d'abord une pensée émue pour celles et ceux qui ont été victimes de cette épidémie. Mais aussi également pour les familles libanaises touché par l'épouvantable drame qui a frappé Beyrouth 4 août dernier et qui n'a pas épargné les communautés scolaires à tous je veux exprimer notre sympathie et notre solidarité.

 

Cette crise qui frappe le monde depuis le mois de janvier n'a épargné aucun pays aucune communauté aucune structure partout elles plongeaient nombreuses familles dans l'angoissé du lendemain notamment au plan économique et dans l'inquiétude sur l'éducation de leurs enfants. Depuis six mois les élèves ont vécu des mois difficiles loin de leurs enseignants et beaucoup voient arriver une nouvelle année scolaire sans imaginer encore comment elle se déroulera.

Les équipes de direction et les enseignants après des mois de travail considérable que je veux saluer avec reconnaissance n'ont pas tous pu profiter comme il l'aurait souhaité de leurs congés et tous n'ont cessé de penser à la future organisation des établissements et de leur pédagogie pour cette nouvelle année.

 

Les gestionnaires qu'ils soient publics associatifs ou privés ont affronté les multiples difficultés du printemps dernier et il prépare la rentrée sur la base de scénarios complexes et obligeant à prendre parfois des décisions difficiles pour garantir la pérennité de l'établissement.

 

Dans cette tourmente, tous les établissements en gestion directe conventionné ou partenaires, toutes les familles françaises ou étrangères, toutes les équipes pédagogiques ont tenu. A leur côté, l'État et son opérateur public sont présents depuis l'apparition de la crise.

 

L’agence à apporter son aide à tous pour organiser l'enseignement à distance d'abord plus de 90 mille opérations de formation et d'accompagnement ont été organisées au bénéfice des équipes pédagogiques. Les circulaires régulièrement mises à jour ont été réalisés pour aider les équipes à s'organiser pour l’enseignement à distance, mais aussi pour préparer la reprise de la rentrée.

Ces mois passés nous laissent un acquis important pour nous pour les équipes nous savons que quelles que soient les conditions dans lesquelles se déroulera la rentrée, quelles que soient les mesures que nous serions obligés de prendre en cas de reprise épidémique dans un pays aujourd'hui épargné. Nous saurons faire ce que nous ne savions pas faire en janvier dernier.

 

Ce soutien pédagogique fera donc l'objet d'une enquête de rentrée dans tous les établissements pour identifier ensemble, enseignants, élèves, parents ce qui peut être encore amélioré pour renforcer notre capacité de réponse.

S’'agissant des examens le bac et le brevet ont été organisés en tenant compte de la situation inédite et les résultats sont bons comme chaque année.

99 % de réussite, 85 % de mentions dont 35 % de mentions très bien.

Aucun candidat n'a été lésé et 12 1744 ont confirmé au moins veut sur parcours sup pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études en France et ils ont été accompagnés par l'agence.

 

Nous travaillons actuellement avec le ministère de l'éducation nationale de la jeunesse et des sports à préparer les épreuves de fin d'année pour les établissements du rythme sud et je veux assurer aux familles aux élèves qu'ils bénéficieront d'une organisation à la hauteur de celle mise en place dans le rythme nord et j'en suis sûr les résultats seront aussi bons.

 

Il fallait, aussi, compléter cet engagement pédagogique par un soutien solidaire aux familles et aux établissements engagés dès le mois de juin.

 

Le plan de soutien voulu par nos autorités et validé par son conseil d'administration va continuer de soutenir les familles et les établissements suivants les axes qui seront validées dans les prochains jours par nos autorités et par notre conseil d'administration.

Et nous allons tout faire aux côtés des établissements pour garantir que tous les élèves auront accès à l'éducation que nous leur devons, quelles que soient les circonstances !

Nous y travaillons avec les chefs d'établissements depuis le mois de juin sur la base de scénarii de rentrée et nous allons les épauler dans la mise en œuvre.

La majorité des établissements va pouvoir rouvrir ! C'est une excellente nouvelle ! Partout la sécurité sera notre priorité et tous devront adopter des mesures spécifiques adaptés à la réglementation locale et tenant compte si nécessaire des prescriptions françaises.

Ceci se traduira par fois par la mise en place d'un enseignement en présentiel quand cela est possible. Cela va exiger beaucoup des élèves et de leurs enseignants ainsi que des équipes de direction.

Mais je sais que tous auront à cœur de réussir cette rentrée.

Cette nouvelle année est portée par la joie de se retrouver pour de bon !  Tous ne connaîtront pas malheureusement pas ce plaisir et j'ai une pensée forte et solidaire pour les communautés scolaires des établissements du rythme sud d’Amérique latine qui ont repris l'année scolaire du 1er août dernier en enseignement à distance sans perspectives pour la quasi-totalité de pouvoir se retrouver dans leur établissement.

Plusieurs dizaines d'établissements du rythme nord vont aussi malheureusement connaître une rentrée en distance.  J'espère pour le moins longtemps possible !

Je sais que partout les équipes vont faire l'impossible pour limiter les conséquences d'une telle rentrée et l’AEFE sera totalement à leurs côtés.

Nous sommes pleinement conscients néanmoins de la déception, qu’une telle rentrée va provoquer chez nos élèves qui découvriront leurs enseignants par le truchement d'un écran, de la difficulté pour les familles de continuer d'accompagner la scolarité de leurs enfants dans ces conditions. Sans oublier les difficultés pour nos enseignants de construire un parcours pédagogique. Nous serons particulièrement attentifs à ce qui peut être fait pour limiter l'impact négatif d'une telle situation en particulier pour les plus jeunes et pour les non francophones.

Soyez vraiment assuré que l'agence sera attentive et solidaire !  Elle le sera aussi à l'égard des établissements homologués du Liban et de Beyrouth en particulier.  Ils affrontent une situation absolument dramatique.

Mesdames et messieurs, cette crise nous aura appris beaucoup. Elle nous aura conduit à innover plus que jamais. Il faut en tirer les leçons pour l'avenir, améliorer ce qui peut l'être. Ensemble nous conforterons notre réseau qui n'a absolument pas à rougir de ce qui a été fait bien au contraire !  Et cela nous laisse regarder l'avenir avec confiance en cette rentrée si particulière après des mois difficiles pour la scolarité des enfants. Je crois tout d'abord particulièrement qu’il est important de donner du temps au temps, sur le plan pédagogique pour permettre à tous de faire le point dans la classe, consolider les bases et entrer progressivement dans la nouvelle année.

Toutes les équipes ont été invités à suivre une méthodologie en ce sens sur plusieurs semaines et j'ai pleinement confiance dans les enseignants pour construire les parcours pédagogiques adaptés à leurs élèves.

Je veux ici les remercier une nouvelle fois ainsi que les équipes administratives et de direction pour leur engagement, leur réactivité et les encourager en ce début d'année.

Deuxième principe majeur pour réussir cette rentrée c'est la nécessité de développer partout à tous les niveaux un dialogue de qualité. Les instances de débats et de décisions prévues par l'homologation sont plus que jamais indispensables à la bonne gestion des établissements avec pour objectif de créer des consensus sur les décisions les plus importantes à commencer par celles relatives à la sécurité.

L’AEFE aussi emploiera à cet objet des aidants. Par mes responsabilités à l'égard du réseau, je poursuivrai un dialogue soutenu avec les fédérations des représentants des parents d'élèves avec les organisations syndicales et avec les comités locaux. C'est dans un dialogue exigeant mais confiant, respectueux de tous. Les priorités sont la sécurité de tous et la réussite de nos élèves quelles que soient les conditions locales. Ensemble nous réussirons cette nouvelle année.

Soyez assurés de ma détermination et de mon engagement avec les équipes de l'AEFE à vos côtés pour travailler à ce que cette année soit une belle année scolaire réussie malgré les circonstances que nous aurons à gérer.

Bonne rentrée à toutes et à tous

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire