Comment la Covid-19 a modifié les relations sociales?

Comment la Covid-19 a modifié les relations sociales?

La crise sanitaire mondiale que nous vivons est sans précédent. Les conséquences sont diverses, aussi bien sur la santé physique que morale des individus. Au-delà des chiffres tragiques, la Covid a modifié les relations sociales et les échanges interpersonnels à de nombreux égards. Les interactions sociales sont mises à mal et les différentes mesures gouvernementales imposées modifient notre façon d’appréhender autrui. Comment la Covid-19 a modifié les relations sociales et quelles sont les conséquences de cette crise ?

La peur de l’autre 

La première conséquence du Coronavirus est une peur exacerbée de l’autre qui conduit à un repli sur soi. Plusieurs raisons expliquent cette peur d’autrui et ce repli.

Tout d’abord, tant que la pandémie durera, les individus vont être méfiants envers les uns et les autres. La peur peut se manifester pour soi (peur de contracter le virus et ses conséquences sur la santé) mais également pour son entourage. En effet, on ne souhaite pas être porteur du virus et contaminer ses proches, surtout les plus faibles et les personnes à risque. Ainsi, la peur de l’autre engendre une modification des relations sociales. Il y a un risque que certains restent définitivement méfiants dans leur approche sociale. Ils vont plus facilement décliner les offres pour aller manger ou restaurant ou se retrouver chez des amis par exemple. 

Cette peur de l’autre modifie les relations sociales, car les échanges interpersonnels ne sont plus les mêmes, les codes changent et les individus se replient sur eux-mêmes. 

Le port du masque et les gestes barrières 

Le port du masque intervient également directement dans les relations sociales et modifie nos échanges pour plusieurs raisons. 

Cicéron disait « Le visage est le miroir de l’âme » et il ne croyait pas si bien dire. Le visage laisse transparaître les expressions et les émotions et il joue un rôle important dans les relations sociales. Sabine, institutrice en première section de maternelle, nous raconte « Enseigner les premières bases aux enfants avec un masque, c’est difficile. Pour eux, nous sommes les premiers adultes qu’ils côtoient en dehors de leur cercle familial. Ils n’arrivent pas encore à distinguer les expressions du visage, quand on sourit ou quand on est en colère. Caché derrière un masque, ils peuvent parfois avoir peur de nous. »

En effet, le visage et les expressions jouent un rôle important dans les relations sociales. Comme l’explique David Le Breton, sociologue et anthropologue, créer du lien avec un masque est plus difficile. Cela déshumanise le discours et « si on supprime son visage, on supprime son individualité ».

Un autre élément à prendre en compte est la mise en place des gestes barrières. Le fait de ne plus pouvoir se faire la bise, que les rassemblements soient restreints, ou encore de devoir limiter les contacts physiques, tous ces gestes modifient nos relations sociales. En effet, le manque de contact humain et la solitude peuvent être néfastes pour la santé. Les rapports sociaux sont un bon moyen d’apaiser l’anxiété et la déprime et nous aident à gérer nos émotions. La Covid-19 a modifié les relations sociales en limitant les interactions que l’on peut avoir avec autrui.

Les relations amoureuses

Un autre pan des relations sociales est mis à mal avec la crise du Covid-19. En effet, concernant les relations amoureuses, qu’elles soient naissantes ou existantes, des adaptations sont nécessaires. 

Pour les couples, qui n’ont pas encore passé l’étape de l’emménagement ensemble, il y a la question du confinement à deux ou non. En effet, les couples peuvent se retrouver au pied du mur et décider de franchir cette étape. Pour les couples déjà ensemble, le stress lié au confinement peut impacter la relation. Ainsi, selon une étude complète de l’Ifop réalisée à la suite du premier confinement en France, 11% des personnes confinées avec leur conjoint souhaitent prendre des distances avec lui après le confinement. Cependant, 88% des personnes qui ont été confinés sous le même toit repartiraient avec le/la même partenaire en cas de renouvellement de la période de confinement.

Concernant les relations naissantes ou l’envie de rencontrer un nouveau partenaire, la question est plus délicate. Avec le confinement, il devient alors difficile de rencontrer la personne « en vrai ». Les applications de rencontre permettent un premier échange mais cela devient plus compliqué lorsqu’il faut passer une autre étape. Corentin nous raconte :

« J’ai matché avec une nana et on avait bien discuté en amont, donc on s’est dit qu’il était temps qu’on se rencontre en vrai. On a fait tous les deux une attestation avec le prétexte de la sortie sportive pour pouvoir se voir. Je sais que c’est contraire aux règles, mais, à un moment donné, on a envie de rencontrer l’autre, tout simplement. On a gardé nos distances quand on s’est vu et ça a confirmé notre attirance mutuelle. On s’est dit qu’on allait peut-être se revoir pendant le confinement, mais en attendant, on continue de discuter par messages. »

Corentin

Les relations sociales sont ainsi bousculées et les conséquences à long terme de cette crise ne sont pas encore connues. Malgré un repli sur soi, on constate également une nouvelle solidarité. L’envie d’aider son prochain ou de soutenir les acteurs locaux est plus présente que jamais. Il faut maintenant attendre les prochaines semaines et les prochains mois afin de pouvoir évaluer comment la Covid-19 a modifié les relations sociales et quelles sont les conséquences à long terme.  

Laisser un commentaire