CFE : ce qu’en pensent les expatriés !

CFE : ce qu’en pensent les expatriés !

La Caisse des Français de l’étranger (CFE) est en pleine mutation depuis 3 ans. Changement de tarification, modification des conditions de remboursement, les sujets s’accumulent contre la sécurité sociale des expatriés ?

Mais est ce que cet organisme est vraiment une branche de notre Sécurité sociale nationale ? Non et peu de Français hors de France le savent comme le révèle notre consultation.  Vous étiez 1904 à y répondre entre le 09 et le 15 novembre 2021.

On décrypte avec vous les résultats !

La CFE est bien identifiée

76% des personnes ayant répondues à notre consultation connaissaient la CFE. Près de 50% y sont même adhérents. Ce résultat confirme la notoriété de la caisse des Français de l’étranger.

Les résultats obtenus d’après un sondage réalisé par LesFrancais.press

Une réforme tarifaire mal comprise

Depuis 2019, la CFE demande une cotisation forfaitaire liée à son âge et sa situation familiale. En sus, les remboursement eux désormais dépendent de l’emplacement géographique de l’assuré. Le sentiment général est que vous cotisez plus si vous êtes âgé(e), quel que soit vos revenus, et vous êtes moins remboursé(e) si vous êtes dans un pays où la Santé est onéreuse. Il y a donc eu un manque de pédagogie lors de cette mutation comme le révèle notre consultation avec plus de 55% des adhérents ayant participés qui ne comprennent pas cette évolution tarifaire.

La santé, la priorité des expatriés

La majorité des participants à notre enquête ont adhéré principalement à la couverture santé. La possibilité de cotiser au système de retraite français de façon volontaire via la CFE ne séduit que 6,25% des répondants. Autre chiffre clé, près du tiers des expatriés renoncent à une couverture « à la française » du fait de la tarification pratiquée par la Caisse des Français de l’étranger.

L’État appelé à la rescousse

Si la CFE se présente comme un organisme d’Etat, elle est une société de droit privée, détenue par des acteurs publics et disposant de la garantie de l’Etat, et ayant une mission de service public. Cependant, elle n’est pas une branche de notre sécurité sociale et ne peut assurer une égalité de traitement entre les Français résidant en France et ceux hors de France.

Dans notre consultation, ils sont moins de 8% à se satisfaire de cette situation. Ils sont nombreux à vouloir une intégration de la CFE à la sécurité sociale nationale sur le modèle allemand.

A la veille d’élections majeurs pour notre pays, la santé et la retraite seront des sujets centraux pour les expatriés. Certains comme LREM ont mis la réforme de la CFE sur leurs tablettes pour 2022. Les autres partis ne sont pas encore exprimés sur ce sujet qui pourtant est au cœur de la vie des Français établis hors de France.

Auteur

  • Samir Kahred a suivi ses parents dont le père était ingénieur dans une succursale du groupe Bouygues. Après une scolarité au Lycée français et des études au Caire, il devient journaliste pour des médias locaux et correspond pour lesfrancais.press

Laisser un commentaire