Castex douche les espoirs d'un déconfinement en France

Castex douche les espoirs d'un déconfinement en France

La déclaration du Premier ministre ce jeudi 10 décembre à 18 h était très attendue par tous les Français à deux semaines des fêtes. Jean Castex a précisé les conditions de la nouvelle étape du déconfinement le mardi 15 décembre. 

L'évolution de l'épidémie de coronavirus n'est pas conforme aux conditions posées par Emmanuel Macron pour lever le confinement à cette date. Il avait fixé le cap à 5 000 nouveaux cas positifs au maximum et moins de 3 000 patients en réanimation en France. 

Avec plus de 10 000 nouveaux cas enregistrés ces derniers jours, on est loin du compte. Le deuxième point en revanche est proche d'être atteint avec 3 031 patients admis en réanimation à l'heure actuelle en France. 

Un couvre-feu plus strict que prévu

Le couvre-feu doit se substituer au confinement à partir du 15 décembre. Les déplacements sans attestation sont autorisés à partir de cette date. Prévu entre 21 h et 7 h du matin (avec des exceptions pour les réveillons du 24 mais pas pour celui du 31 décembre), le couvre-feu a été avancé à 20h au lieu de 21h comme prévu initialement.

Maintien de la fermeture des cinémas, théâtres et musées

le Premier ministre a décidé, après avis du conseil scientifique, de reporter la réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées prévue ce 15 décembre. Une douche froide pour le monde artistique en peine depuis le début de l'épidémie de coronavirus.

Déplacement inter-régional autorisé

Pour éviter l'effet Thanskgiving avec une flambée de la propagation de coronavirus aux Etats-Unis après des réunions en famille et des déplacements à travers le pays, le gouvernement avait envisager de les limiter entre régions, cette option n'est pas retenue.

Quelles conséquences pour les expatriés ?

Pour les expatriés, il n'y a pas de changement majeur. Tout Français peut revenir à tout moment sur le territoire national. Il faut pour cela tout de même se plier à quelques règles.

Pour ceux habitant dans l'Union européenne ou provenant des pays de la liste verte (elle comprend désormais 30 pays), il n'y a plus besoin d'attestation dérogatoire d'entrée sur le territoire. A partir du 15 décembre, vous n'aurez pas, non plus, à prévoir d'attestation de circulation comme tous les Français à cette date.

Pour ceux hors de l'Union européenne, il faudra vous munir de l'attestation dérogatoire d'entrée sur le territoire. Il suffit de cocher "nationalité française". Cependant, il vous sera demandé de présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures avant votre arrivée ou vous devrez en effectuer un à l'aéroport d'arrivée en France (attention seulement possible pour les nationaux français).

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire