Caisse des Français de l’étranger : mode d’emploi et réalités cachées

Pour un mois ou pour la vie, après sa carrière professionnelle ou pour au contraire booster celle-ci, l’expatriation n’est jamais un acte anodin. Et ce qui l’entoure non plus ! La caisse des Français de l’étranger (CFE), caisse de sécurité sociale destinée aux expatriés est une possibilité pour celles et ceux qui font le choix du départ, en particulier dans les pays qui n’ont pas de couverture sociale optimale.

Plusieurs caractéristiques de cette caisse : l’adhésion est volontaire, la caisse est forcée d’être à l’équilibre budgétaire et ses ressources ne reposent que sur les adhésions de ses membres. Créée en 1978 à l’attention des salariés, la CFE est depuis 1984 étendue à tous les expatriés.

3 champs d’action

La CFE dispose de trois champs d’action pour ses prestations :

- Maladie-maternité-invalidité : elle propose des remboursements en ce qui concerne les actes médicaux. Les médicaments sont remboursés dans les mêmes conditions de taux qu'en France mais selon les prix locaux

- Accident du travail-maladie professionnelle :  Elle propose des prestations identiques à celles de la caisse primaire d'assurance maladie en France

- Vieillesse : cette assurance s'adresse aux salariés, aux personnes chargées de famille (ayant au moins un enfant charge de moins de 20 ans), aux anciens salariés d’un régime obligatoire français n’ayant pas repris d’activité à l’étranger (pouvant justifier d’une affiliation de 6 mois à une caisse de retraite française avant le départ de France)

Une caisse réformée

La CFE a été réformée en 2018

La CFE a été réformée autour de 3 axes en 2018 :

1/simplification de l’offre tarifaire de la CFE en matière d’assurance maladie volontaire. La cotisation volontaire pour la couverture de ses frais de santé à l’étranger est désormais déterminée en fonction de sa tranche d’âge et de sa composition familiale (expatrié seul ou en famille) quel que soit le statut de l’adhérent (salarié, non salarié, étudiant, pensionné, inactif…etc.),

2/ remboursements adaptés aux tarifs pratiqués à l’étranger et pas seulement à ceux de la Sécurité Sociale, pour les médicaments notamment comment indiqué plus haut

3/ suppression de la condition de nationalité

La CFE propose depuis le 8 janvier 2019 4 catégories de produits :

MondExpat Santé couvrant tous les frais de santé dans le monde, y compris en France, des expatriés
JeunExpat Santé, sa déclinaison pour les moins de 30 ans.
RetraitExpat Santé couvrant tous les frais de santé, à l’étranger, des retraités du système de retraite français expatriés dont les soins en France sont pris en charge par la Sécurité sociale
FrancExpat Santé couvrant tous les frais de santé, réalisés uniquement en France, lors de séjours temporaires, des expatriés

Des frais en hausse ?

Les frais sont ils en hausse?

Des témoignages, notamment venant de Français retraités au Brésil, font état d’une hausse significative des coûts, de l’ordre de 5% alors que l’inflation en France dépasse à peine 1%. Cela pourrait mettre en difficulté les personnes qui parfois ont des revenus modestes et ce alors que la CFE joue un rôle essentiel pour plus de 200 000 personnes à travers le monde.

Avez-vous constaté une telle hausse ? N’hésitez pas à nous faire part de vos témoignages en écrivant à info@lesfrancais.press

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire