Brexit ou non : la coopération militaire avec les Britanniques continue et continuera

Quel que soit le sort du Brexit, la coopération militaire entre la France et le Royaume-Uni continue. Des exercices conjoints ont eu lieu récemment au large de l’Ecosse, comme l’a fait savoir le Ministère.

Du 1er au 18 octobre 2019, l’exercice franco-britannique Griffin Strike 2019,  a réuni quatorze bâtiments de surface, trois sous-marins, une quinzaine d’aéronefs ainsi qu’une centaine de troupes terrestres de la Marine nationale, de l’armée de Terre, de la Royal Navy et de la Royal Air Force.

Près de dix ans après la signature des accords de Lancaster House qui unissaient la France et le Royaume-Uni dans le domaine de la coopération militaire, cet exercice, dans la lignée de Flandres (2011), Corsican Lion (2012), Joint Warrior 13.2/Capable Eagle (2013), Rochambeau (2014), cet exercice nommé Griffin Strike (2016) marque une étape décisive dans le processus interarmées.

Il a commencé le 1er octobre dernier, avec une soixantaine de marins britanniques embarquant à bord du porte-hélicoptère amphibie Tonnerre, aux côtés de quarante français.

Pendant plus de quinze jours, 2000 marins français et britanniques ont ont participé aux exercices selon des scénarios réalistes. Une Task Force disposant de capacités françaises et britanniques s’est mise en ordre de bataille, opérant sur de nombreux exercices tels que des luttes antisurface, anti-sous-marine ou anti-aérienne.

L’enjeu de Griffin Strike 2019 résidait dans la capacité à travailler en interopérabilité. La totale complémentarité des moyens et des hommes a permis d’atteindre dans l’exercice un niveau inédit. Cette capacité à conduire des actions décisives depuis la mer, grâce à la combinaison de moyens français et britanniques, permettra de disposer d’un outil adapté aux menaces, dans le contexte stratégique actuel.

Politiquement, il s’agit de maintenir une coopération tactique avec les Britanniques qui se veut tactique et stratégique à la fois.

Alain Stéphane avec le service de communication du Ministère de La Défense

Laisser un commentaire