Belgique : les expats se mobilisent pour les élections

Belgique : les expats se mobilisent pour les élections

février 8, 2019 0 Par La rédaction

Il y a un an, le mouvement 1Bru1vote était lancé à Bruxelles. L’objectif dans cette région d’Europe qui compte 1 tiers de non-nationaux parmi ses résidents ? Permettre le droit de vote pour les élections régionales. Plus petite région d’Europe, au maillage dense de 19 communes qui sont largement indissociables, Bruxelles est aussi une région aux compétences extrêmement larges, Etat fédéral largement décentralisé oblige.

« Je suis citoyen là où je vis »

« Je suis citoyen là où je vis » indiquait Bertrand Wert, co-fondateur du mouvement et élu français au conseil municipal d’Ixelles, lors de la création du mouvement. M. Wert indiquait alors que « les non-belges sont des morts-vivants à Bruxelles ». Il est vrai qu’alors que certaines des 19 communes de la région ne font pas plus d’1 kilomètre carré, la région, elle, a des compétences aux mains des municipalités dans d’autres pays d’Europe, et notamment la très délicate question de la mobilité. « Une ville-région ne peut pas bien fonctionner en excluant de son processus démocratique plus d’un habitant sur trois. Mais ce qu’il faut aussi bien voir c’est que cet enjeu n’est pas unique à Bruxelles. Nombre de villes à travers le monde, particulièrement celles inscrites dans l’accélération des flux et des échanges typiques de la mondialisation, connaissent une telle évolution » selon M. Wert.

5000 signatures et une implication des politiciens locaux

Le mouvement a déjà réussi deux paris : mobiliser les non-belges et sensibiliser les élus locaux. Avec 5,000 signatures, 1bru1vote s’est clairement inscrit dans le paysage politique bruxellois. Au point d’être nominé parmi les « bruxellois de l’année » lors de la prochaine édition de cette cérémonie de la presse locale.

Les politiciens locaux, toutes tendances confondues, se sont aussi impliqué et ont soutenu le mouvement. Ils ont  présenté et soutenu ses arguments au parlement régional. La question ne peut cependant être résolue qu’au niveau de l’Etat et donc du Parlement Fédéral. Tout reste à construire sur ce point.

Plusieurs candidats élus aux élections municipales

Les non-belges, et notamment les Français, première communauté étrangère de la région bruxelloise, sont très actifs dans la vie locale. Outre un maillage associatif extrêmement dense, les expats sont aussi présents aux élections municipales, seules élections devant lesquelles ils peuvent se présenter avec les élections européennes.

Plusieurs dizaines de Français se sont notamment présentés à ces élections avec certains succès : M. Wert à Ixelles, Mme Lederman à Uccle, M. Honoré à Drogenbos par exemple sont tous les trois conseillers municipaux suite au scrutin.

Mouvement candidat pour le prix du « bruxellois de l’année »

1bru1vote fait partie des candidats pour la partie politique à l’élection du « bruxellois de l’année ». N’hésitez pas à les soutenir en participant ici : https://bx1.be/dossiers/bruxellois-de-lannee/votes-editions-2018/

La rédaction

8 février 2019

Publicités