Australia Day : un jour férié controversé

Australia Day : un jour férié controversé

Le 26 janvier, les Australiens se retrouvent en famille ou entre amis à l’occasion de l’Australia Day. Ce jour férié, célébré dans l’ensemble du pays, fait l’objet de revendications de la part de la communauté aborigène. En effet, il est aussi le symbole de la colonisation pour toute une partie de la population. Depuis quelques années, le débat a évolué et Australia Day semble de plus en plus controversé. On vous explique tout.

L’origine d’Australia Day 

Australia Day est une fête nationale. Comme de nombreuses fêtes nationales dans le monde, elle met à l’honneur une date clé de l’histoire d’un pays. Bien que l’Australie ait été découverte par James Cook en 1770, c’est le 26 janvier 1788 qui est à l’origine de la fête nationale. En effet, il s’agit ainsi de l’arrivée du capitaine Arthur Phillip à Sydney Cove. Avec ses onze navires, cette Flotte Royale a installé la première colonie pénitentiaire britannique. Pour la petite histoire, une Flotte française, qui avait les mêmes intentions, arriva peu de temps après.

Quelques dates clés

C’est la Nouvelle-Galles du Sud qui inaugure les festivités en 1838. En effet, pour célébrer le 50ème anniversaire de la colonie, la date est déclarée jour férié.

L’appellation Australia Day interviendra quant à elle en 1946. c’est cette année que le Commonwealth et les gouvernements de tous les États australiens se mettent d’accord pour unifier leurs célébrations. La date du 26 janvier devient officiellement Australia Day.

Enfin, en 1994, tous les États et territoires australiens s’unissent pour faire d’Australia Day un jour férié. Depuis, c’est une journée festive, avec de nombreuses célébrations à travers le pays, ou des barbecues sur la plage. 

Une date controversée

Cependant, depuis la création de ce jour férié, des voix s’élèvent de toutes parts pour remettre en cause ce choix. En effet, le 26 janvier marque également le début des massacres des populations aborigènes et de la colonisation. Les membres de la communauté aborigène demandent régulièrement un changement de date. La première manifestation a eu lieu à Sydney en 1988 et depuis, d’autres voix se sont élevées pour rejoindre la cause. 

Une évolution des mentalités 

Chaque année, Australia Day a son lot de célébrations en tout genre. À l’image de notre 14 juillet, les événements à travers le pays sont nombreux. De plus, il s’agit d’un jour férié pour l’ensemble des Australiens, une manière de célébrer la fin de l’été. Rappelons en effet que les saisons dans l’hémisphère sud sont inversées par rapport à l’hémisphère nord.

Ainsi, les Australiens se retrouvent pour un barbecue sur la plage ou bien, pour de grandes parades en centre ville. 

Australia Day – Credit wikicommons

Cependant, au fil des années, les avis concernant cette fête nationale ont évolué.

Elise, expat en Australie depuis 7 ans et mariée à un Australien, nous explique :

« La population est extrêmement divisée sur le sujet. Ce n’est plus un jour d’insouciance sur la plage ou à faire un barbecue. Il y a des gens qui le célèbrent, d’autres qui le prennent comme un jour férié. Et d’autres qui refusent de la célébrer, parce que cela signifie la mort de milliers d’aborigènes. » 

Une population de plus en plus concernée ? 

Roy Morgan, agence indépendante d’études et de recherche australienne, a réalisé une enquête auprès des Australiens entre le 21 et le 24 janvier

Pour 65% des répondants, Australia Day doit continuer d’exister en tant que tel. Cependant, quand on y regarde de plus près, les avis divergent fortement selon la tranche d’âge des interrogés. Ainsi, les Australiens de moins de 25 ans sont 64% à estimer qu’il s’agit d’un «Jour de l’invasion» contre 36% le «Jour de l’Australie». Pour leurs homologues de 25 à 34 ans, le constat est le même. 54% d’entre eux ne souhaitent plus célébrer « Australia Day ». 

Vers la fin de l’Australia Day ?

L’opposition à l’Australia Day ne se limite donc plus aux communautés aborigènes. Les mentalités ont beaucoup évolué et chacun peut prendre parti à son niveau. Certaines entreprises ont ainsi choisi de ne plus imposer cette journée comme un jour férié, comme nous l’explique Déborah, expat en Australie : 

« Je travaille actuellement à La Croix rouge australienne où cette journée a fait l’objet de discussions. Ils nous permettent de travailler si on le souhaite le 26 janvier et de poser un jour de congé à une autre date, si cela n’est pas en accord avec nos valeurs. Je ne sais pas si cela se pratique de façon majoritaire dans les entreprises australiennes. » 

La ville de Fremantle, à côté de Perth, a également choisi de déplacer ses célébrations au 30 janvier 2022 avec le « One day in Fremantle ». L’événement se veut « une alternative culturellement inclusive aux célébrations traditionnelles de la fête de l’Australie ».

Enfin, des manifestations se déroulent un peu partout dans le pays, afin de protester contre Australia Day.

Crédit : Flickr / HRKAC

Alors que le débat se limitait aux populations aborigènes, il y a encore quelques années, les Australiens semblent prendre conscience de l’ampleur des actes du passé. Australia Day est toujours d’actualité pour une majorité des Australiens. Cependant les festivités qui y sont associées semblent être amenées à évoluer. Australia Day ne sera peut-être bientôt plus une célébration nationale.

Auteur

  • Elodie Quincieux est tombé amoureuse de l'Australie. Tellement qu'elle fonda une agence et un blog dédiés aux voyageurs francophones qui veulent découvrir l'île continent. Naturellement, elle est notre correspondante sur place.

Laisser un commentaire